Annecy : un réseau de chaleur et froid alimenté grâce au lac Eco-construction | 19.02.20

Partager sur :
Annecy : un réseau de chaleur et froid alimenté grâce au lac Batiweb
En construction, le quartier des Trésums, situé sur les bords du lac d’Annecy, accueillera d’ici 2022 plusieurs immeubles d’habitation, une résidence séniors, un hôtel, et le futur centre nautique municipal. Le groupe Idex y mettra en œuvre un réseau de chaleur et de froid alimenté par le lac. Une solution à la fois économique et écologique.

Le futur quartier des Trésums, qui doit voir le jour d’ici 2022, sera alimenté par un réseau de chaleur et de froid. La spécificité ? L’eau du lac d’Annecy devrait être utilisée comme vecteur d’énergie pour chauffer et refroidir les bâtiments à proximité, grâce à l’utilisation de pompes à chaleur et d’échangeurs thermiques.

 

Le groupe Idex, qui a obtenu toutes les autorisations nécessaires pour ce futur réseau de chaleur et de froid, a imaginé une boucle d’eau alimentée par le lac pour couvrir 95 % des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire, soit 11 000 MWh par an. Des chaudières gaz seront également installées pour assurer un complément ou prendre le relais en cas de besoin.

 

La climatisation sera quant à elle assurée à 100 % par la boucle d’eau, avec la production de 400 MWh par an.

 

Concrètement, l’eau sera puisée à 20 mètres de profondeur du lac, où la température est de 7 C° en hiver comme en été. Elle alimentera des pompes à chaleur connectées à un réseau de chaleur urbain desservant l’ensemble des bâtiments du quartier, soit 18 immeubles de logements, une résidence séniors, un hôtel, et un le futur centre nautique municipal.

 

La totalité de l’eau puisée sera ensuite restituée au lac, ce qui permettra de valoriser 65 % d’énergie renouvelable.

 

Des économies d’énergie et bénéfices environnementaux

 

L’eau du lac sera directement utilisée pour rafraîchir les bâtiments, notamment grâce à des échangeurs et un principe de géo-cooling, qui distribuera la fraîcheur. Ce système, qui évite le recours à des climatisations individuelles, permettra au réseau de froid du quartier de consommer 15 fois moins d’électricité.

 

Même bénéfice environnemental du côté du chauffage, puisque le réseau de chaleur permettra à terme d’économiser 2 250 tonnes de CO2 par an.

 

Le groupe Idex assure par ailleurs qu’une étude environnementale a été réalisée pour vérifier l’impact du projet sur le lac d’Annecy. « Les mesures mises en œuvre permettront de surveiller et de préserver la qualité du milieu naturel », précise-t-il

 

Les travaux de construction de ce réseau de chaleur et de froid, qui commencent dès maintenant, devraient se terminer à l’automne 2021. Coût total de l’opération ? 5,7 millions d’euros, dont 1,7 millions d’euros financés par l’Ademe.

 

C.L.

Photo de une : ©Crédit Agricole Immobilier

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter