L'hydrolienne de Sabella réinstallée au large d’Ouessant Eco-construction | 09.10.19

Partager sur :
Remontée de 55 mètres de profondeur en avril dernier en raison de dysfonctionnements, la turbine de l’hydrolienne D10 a été réparée et remise à l’eau au large d’Ouessant ce samedi 5 octobre. Elle sera accompagnée, dès 2022, de deux nouvelles hydroliennes, mais aussi de moyens de production solaire et éolienne pour couvrir 35 à 40 % des besoins en électricité de l’île, dans le cadre d’un projet porté par Akuo Energy.

Conçue par Sabella, une PME quimpéroise spécialisée dans l’hydrolien, la turbine de l’hydrolienne D10 de 400 tonnes et de la taille d’un immeuble de 5 étages avait été immergée au large d’Ouessant (29) pour une première phase de test de juin 2015 à juillet 2016. La machine avait alors produit environ 5% des besoins en électricité de l’île.

 

De nouveau immergée il y a un an à 55 mètres de profondeur, la turbine avait été retirée en avril dernier en raison d’un défaut au niveau du système de refroidissement.

 

D’avril à octobre, Sabella en a également profité pour effectuer « une refonte complète du système de pilotage à terre installée à Ouessant depuis 2015, et conçu à l’origine pour une expérimentation d’un an ».

 

« Les installations à terre sont maintenant équipées d’un système de stockage d’énergie qui sera mis en service au cours des prochaines semaines et qui permettra de lisser la production d’énergie », annonce ainsi l’entreprise dans un communiqué.

 

Couvrir 35 à 40 % des besoins en électricité de l’île

 

Malgré le passage de la tempête Lorenzo, la turbine de 10 mètre de diamètre et de 1 mégawatt de puissance a finalement été réinstallée avec succès sur son embase ce samedi 5 octobre.

 

A partir de l’été 2022, deux machines Sabella de la même capacité mais d’un diamètre plus important seront également immergées dans le cadre d’un projet porté par Akuo Energy. Le producteur d’énergie renouvelable prévoit, en plus de ces hydroliennes, l’installation de moyens de production d’énergie solaire et éolienne, ainsi qu’un système de stockage afin de couvrir, à terme, entre 35 et 40 % des besoins en électricité de l’île, où vivent à l’année quelque 800 habitants.

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : ©Compte Twitter SabellaTidal

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter