La maison séduit toujours autant les Français, même les plus jeunes ! (étude) Immobilier | 17.09.20

Partager sur :
Alors que la SMABTP, CGI Bâtiment, et LCA-FFB (renommé « Pôle Habitat FFB ») se regroupaient ce mercredi 16 septembre pour leur convention nationale annuelle, les organisateurs ont présenté une nouvelle enquête sur les aspirations des Français concernant leur logement. On y apprend notamment que la maison séduit toujours autant, notamment les propriétaires et les familles, mais aussi les 18-34 ans, qui sont 80 % à se projeter dans une maison dans les 5 ans à venir.

Ce mercredi 16 septembre se tenait la convention nationale 2020 des Constructeurs Aménageurs de la FFB, SMABTP, CGI Bâtiment, et LCA-FFB - qui a par ailleurs annoncé changer de nom au profit de « Pôle Habitat FFB », mais aussi d'identité visuelle à travers un nouveau logo.

 

A l'occasion d'une Assemblée Générale extraordinaire, Les Constructeurs Aménageurs de la Fédération Français du Bâtiment (LCA-FFB) ont décidé de renommer leur organisation « Pôle Habitat FFB », et de changer de logo.

 

 

Le nouveau logo

 

« Avec Pôle Habitat FFB, notre Union montre qu'elle évolue avec son temps, qu'elle s'adapte à son environnement, aux évolutions des métiers qu'elle fédère et aux enjeux sociaux, territoriaux et écologiques du secteur. Réunis dans ce Pôle Habitat, fiers des valeurs qui nous animent et des professions que nous représentons, notre organisation va continuer à amplifier son développement et ses services aux adhérents. En s'appuyant sur toujours plus de synergies et de complémentarités entre ses quatre métiers, Pôle Habitat FFB entend également renforcer sa place dans le paysage institutionnel et son expression en matière de politiques du logement et de l'habitat », a notamment réagit son président, Grégory Monod.

 

 

Lors de cette journée, les organisateurs ont présenté les résultats d'une étude confiée à l'institut de sondage Kantar sur les attentes des Français concernant leur logement.

 

Enfants et maison sont souvent corrélés

 

Cette enquête, menée auprès de 1 000 personnes entre le 27 février et le 6 mars 2020, révèle que les besoins changent en fonction de l'âge et de l'évolution de la famille et du nombre d'enfants. Ainsi, les actifs sans enfant sont les plus nombreux à vivre en appartement (74 %), et notamment dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants (66 %). Alors que seuls 5 % des 18-54 ans sans enfant vivent en maison. 

 

Inversement, les familles sont 73 % à habiter en maison, et ce pourcentage augmente plus le nombre d'enfants est élevé : 61 % des familles ayant un enfant habitent dans une maison, et ce chiffre monte à 83 % pour les familles avec trois enfants. Pour celles n'ayant pas encore sauté le pas, elles sont 61 % à vouloir déménager dans une maison dans les cinq ans à venir. Et pour celles qui y sont déjà installées, elles sont 94 % à vouloir y rester dans les cinq prochaines années.

 

Du côté des séniors sans enfant, la répartition est plus équitable, puisque 56 % sont installés en maison, et 44 % en appartement. Les deux parties semblent globalement satisfaites de leur situation actuelle, puisqu'elles sont 72 % à confirmer leur choix en vue des cinq ans à venir.

 

74 % des propriétaires choisissent de vivre en maison

 

Autre enseignement de cette étude : la maison séduit toujours autant, notamment les propriétaires, qui sont 74 % à vivre en maison. Rappelons qu'il existe une importante culture de la propriété en France : 58 % des Français sont propriétaires (contre 51 % en Allemagne, mais 97 % en Roumanie, à l'échelle de l'Europe).

 

Les motivations des nouveaux et futurs propriétaires ? Se constituer un patrimoine pour ne plus payer un loyer fonds perdu (48 %), mais aussi préparer l'avenir (26 %), ou encore avoir la liberté d'aménager leur logement comme ils le souhaitent (21 %).

 

La maison fait aussi rêver les plus jeunes

 

Sans grande surprise, ce sont les 18-34 ans qui sont les plus nombreux à avoir réalisé leur premier achat au cœur des cinq dernières années (45 %). Et la maison les fait de plus en plus rêver. Bien que ces moins de 34 ans vivent majoritairement en appartement (57 %), ils sont 80 % à vouloir habiter dans une maison dans les prochaines années.

 

Et qui dit maison ne dit pas solitude. En effet, 74 % des habitants de maison estiment que leur logement est vecteur de relations de voisinage, contre seulement 59 % des habitants d'appartement.

 

Proximité des services, confort, tranquillité... les critères récurrents

 

Parmi les principaux critères qui influent sur le choix d'un logement : la proximité des commerces et écoles (56 % jugent ce critère important à l'avenir), et des transports en commun (pour 48 %). La proximité avec le lieu de travail devient en revanche moins primordiale (de 37 % à 28 %), probablement du fait de la récente démocratisation du télétravail.

 

Mais les critères divergent selon que le propriétaire ait acheté une maison ou un appartement. Ainsi, les propriétaires de maison souhaitent notamment pouvoir faire évoluer leur logement ultérieurement, et cherchent en priorité la tranquillité, le confort et la sécurité. Tandis que les propriétaires d'appartement jugent prioritaire la proximité avec les transports, les commerces et leur lieu de travail. 

 

Enfin, du point de vue du logement en lui-même, de plus en plus de Français sont sensibles aux matériaux plus écologiques (de 18 % à 47 %), au confort thermique (de 46 % à 71 %), et aux économies réalisées (de 49 % à 74 %).

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Comment les Français ont-ils perçu leur logement pendant le confinement ? - Batiweb

Comment les Français ont-ils perçu leur logement pendant le confinement ?

Supporté (ou apprécié) pendant deux mois par les Français, le confinement a plus que jamais révélé l'importance d'un logement au sein duquel on se sent bien. L'institut Ipsos et l'association Qualitel ont mené leur enquête pour savoir comment les Français ont perçu leur logement pendant cette période inédite. Le nom de cette étude, intitulée « Le confinement, révélateur des inégalités dans la qualité du logement », en dit long sur les disparités entre Français.
Les Français et l’immobilier : une étude identifie 5 types d’achats - Batiweb

Les Français et l’immobilier : une étude identifie 5 types d’achats

Les Notaires de France publient, avec Harris Interactive, les résultats d’une enquête sur les nouveaux comportements des Français face à l’immobilier. Cette dernière permet notamment de voir que les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir devenir propriétaires pour des raisons avant tout financières. L’étude identifie également 5 types d’achats immobiliers selon les aspirations des futurs propriétaires. Précisions.
Qualitel publie son premier Baromètre sur la qualité de vie dans le logement - Batiweb

Qualitel publie son premier Baromètre sur la qualité de vie dans le logement

Alors que la thématique du « bien vivre chez soi » est de plus en plus prise en compte par les particuliers et les constructeurs, l’association Qualitel a présenté ce jeudi 5 son premier Baromètre sur le sujet. Intitulé « Les Français notent leur logement », le rapport propose d’évaluer la qualité perçue d’un bien en s’appuyant sur 15 critères, parmi lesquels le confort thermique et acoustique, la luminosité ou encore la qualité des matériaux de construction.
58% des ménages français sont propriétaires de leur résidence principale  - Batiweb

58% des ménages français sont propriétaires de leur résidence principale

Une étude Insee révèle qu’entre 1968 et 2014, la part des ménages propriétaires de leur résidence principale en France métropolitaine est passée de 43% à 58%. Cette tendance haussière concerne particulièrement les ménages de plus de 60 ans et les plus aisés. La région Bretagne enregistre le pourcentage de propriétaires le plus élevé, avec des chiffres supérieurs ou égaux à 65%.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter