Transition énergétique : Sika apporte sa contribution Nouveaux produits du BTP | 29.03.18

Partager sur :
C'est un marché sur lequel on ne l'attendait pas, pourtant Sika s'apprête bel et bien à annoncer le lancement officiel de son superplastifiant biosourcé, le Viscocrete 850 Végétal. Constitué de matières issues des déchets agricoles, celui-ci offre un taux de carbone biosourcé supérieur à 90%. Le tout avec une performance identique à celle d'un superplastifiant classique. Présentation.
L'intérêt de Sika pour les produits biosourcés ne date pas d'hier ! Dès 2015, l'industriel a lancé un premier essai, qui l'a finalement amené à présenter ce 29 mars à la presse son premier adjuvant biosourcé pour béton, avant son lancement officiel lors du World of Concrete, du 23 au 28 avril à Paris.

Mais le développement de ce nouveau produit est surtout dû à la détermination de la société, qui souhaitait s'orienter vers le développement durable. « On a une volonté d'apporter des solutions plus propres pour nos utilisateurs et nos chantiers », explique Elena Neto, responsable communication chez Sika France.

C'est ainsi qu'est né le Viscocrete 850 Végétal, qui s'impose comme une alternative plus respectueuse de l'environnement que les superplastifiants classiques. En effet, cette innovation est composée de déchets issus de la culture de canne à sucre qui, si elle n'est pas d'origine française, permet en tout cas de « diminuer l'impact du pétrole », comme le note Elena Neto.

De la manipulation des molécules au superplastifiant biosourcé

L'élaboration de ce nouvel adjuvant n'a cependant pas été une mince affaire. En effet, les équipes de Sika sont parvenues à synthétiser la molécule d'un superplastifiant classique en intégrant à la chaîne principale des greffons biosourcés. Au final, les molécules sont absolument identiques, et le Viscocrete 850 Végétal présente ainsi des caractéristiques comparables au Viscocrete Tempo 11, produit phare de Sika.

Dans ce sens, cette nouveauté est évidemment en mesure de réduire la teneur en eau du béton, d'augmenter sa fluidité et de lui permettre d'atteindre une compacité élevée. A cela s'ajoutent un taux de carbone biosourcé supérieur à 90% et une réduction de 9% en équivalent CO2 par tonne d'adjuvant produit.

« Ce n'est pas énorme, mais c'est notre responsabilité en tant qu'adjuventier de contribuer à la loi de Transition énergétique », témoigne Lan-Tam Tran, ingénieur produits chez Sika, qui ajoute par ailleurs que l'entreprise « travaille en continu sur l'optimisation des process ».

Vers un déploiement à grande échelle ?

Par ailleurs, si les coûts énergétiques de production et ceux du packaging sont identiques à un adjuvant classique, les dépenses liées à la formulation du Viscocrete 850 Végétal sont largement réduites. Néanmoins, les coûts de production sont également plus élevés, ce qui laisse envisager des répercussions sur les prix de vente, bien qu'aucun montant n'ait été communiqué à l'heure actuelle.

« Il y avait cette volonté de Sika de proposer quelque chose de nouveau », déclare Elena Neto. « Notre objectif, c'est que le Viscocrete 850 Végétal devienne un étalon, mais nous savons que le marché français n'est pas encore prêt à cela. » Preuve en est : aucun objectif de vente n'a été fixé pour ce nouveau produit, fait assez rare pour une telle innovation.

Sika précise cependant que ce procédé pourrait être adapté à tous les plastifiants, si la demande répond favorablement. Quoiqu'il en soit, la France pourra toujours se targuer d'être le premier pays européen à voir apparaître le Viscocrete 850 Végétal sur son marché !

Fabien Carré
Photo de Une : ©Sika
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

De Dietrich lance une solution photovoltaïque pilotable à distance dédiée à l’autoconsommation - Batiweb

De Dietrich lance une solution photovoltaïque pilotable à distance dédiée à l’autoconsommation

Esthétiques, performants, simples à installer, et maintenant pilotables à distance : les panneaux solaires De Dietrich ont décidément tout pour plaire ! Le spécialiste de l’efficacité énergétique a présenté ce 19 septembre une solution photovoltaïque inédite, parfaitement adaptée à l’autoconsommation, au stockage ou à la revente d’énergie. Présentation.
Construction durable : Ciments Calcia et Alkern conçoivent un bloc porteur en béton de miscanthus - Batiweb

Construction durable : Ciments Calcia et Alkern conçoivent un bloc porteur en béton de miscanthus

Après 4 années de Recherche et développement, Ciments Calcia, spécialiste de l'industrie cimentière, et Alkern, fabricant de produits préfabriqués en béton, ont présenté le 31 mai dernier le fruit de leur collaboration : le bloc porteur en béton de miscanthus. Constitué à 60% de matière biosourcée, ce nouveau produit trouve naturellement sa place dans les projets à portée environnementale, du logement individuel au petit collectif. Présentation.
Et si les façades de l’habitat de demain étaient en ardoise ? - Batiweb

Et si les façades de l’habitat de demain étaient en ardoise ?

S’il n’est pas rare d’utiliser l’ardoise pour les toitures ou les bardages, ce matériau pourrait bien se voir doté d’un nouvel usage ! En effet, Cupa Pizarras a mis au point une nouvelle solution de façade ventilée : Cupaclad. Moderne et esthétique, le résultat s’annonce d’ores et déjà particulièrement prometteur. Tous les détails sur cette nouvelle forme d’utilisation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter