Taxe d’apprentissage et participation à l’effort de construction : majoration de l’assiette

Communiqué | 20.02.14
Partager sur :
Taxe d’apprentissage et participation à l’effort de construction : majoration de l’assiette - Batiweb
Dans un arrêt du 20 novembre 2013, le Conseil d’Etat confirme le principe d’une majoration forfaitaire de l’assiette servant au calcul de la taxe d’apprentissage et de la participation à l’effort de construction pour tenir compte des congés payés versés aux salariés par une Caisse. Cette majoration est par ailleurs fixée à 11,5 %.

Taxe d'apprentissage et participation à l'effort de construction : une assiette de calcul majorée

Depuis un avis du Conseil d'Etat du 30 octobre 2009, les entreprises du BTP sont tenues de majorer l'assiette servant au calcul de la taxe d'apprentissage pour intégrer les congés payés versés aux salariés par une Caisse. Dans le silence des textes, cette position a été étendue à l'assiette servant au calcul de la participation à l'effort de construction.

Dans un arrêt du 20 novembre 2013, le Conseil d'Etat confirme le principe de la majoration de l'assiette servant au calcul de la taxe d'apprentissage et de la participation à l'effort de construction afin de tenir compte des indemnités de congés payés versées aux salariés par une Caisse.
Téléchargement :
Arrêt du Conseil d'Etat, 9 et 10e sous-sections réunies, 20 novembre 2013, n° 350093
(PDF | 8p. | 50Ko)
Taxe d'apprentissage et participation à l'effort de construction : majoration forfaitaire de 11,5 %

Dans son avis du 30 octobre 2009, le Conseil d'Etat estimait que la base servant au calcul de la taxe d'apprentissage devait être majorée du montant des indemnités de congés payés dues par l'employeur en application des dispositions légales et conventionnelles du BTP.

Toutefois, ce principe constituait une importante difficulté d'application pour les entreprises du BTP, ces dernières ne pouvant toujours connaître le montant exact des congés payés versés aux salariés par les Caisses de congés.

C'est pourquoi les entreprises du BTP pratiquaient traditionnellement une majoration de l'assiette servant au calcul de la taxe d'apprentissage et de la participation à l'effort de construction de 13,14 %.

Dans l'arrêt du 20 novembre 2013, le Conseil d'Etat considère que l'assiette servant au calcul de la taxe d'apprentissage et de la participation à l'effort de construction doit être majorée de façon forfaitaire. De même, il précise que cette majoration doit être fixée à 11,5 %.

Les entreprises du BTP doivent désormais utiliser plusieurs taux de majoration afin de tenir compte du versement des indemnités de congés payés aux salariés par une Caisse :
  • cotisations FNAL, versement transport, taxe d'apprentissage et participation à l'effort de construction : 11,5 % ;
  • allègement Fillon et crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) : 10 % ;
  • formation professionnelle continue (entreprises de 10 salariés et plus), cotisation prévention : 13, 14 %.

Conseil d'Etat, 9 et 10e sous-sections réunies, 20 novembre 2013, n° 350093 (l'assiette servant au calcul de la taxe d'apprentissage et de la participation à l'effort de construction doit être majorée de 11,5 % pour tenir compte des congés payés versés aux salariés par une Caisse)



Retrouvez toute l'actualité du droit du travail sur le site des Editions-Tissot.fr.
Vous pouvez également consulter l'article original : Minima conventionnels 2014 des cadres du BTP.
 
 
Demandez votre documentation
 
filter_list

Sur le même sujet

Challenges 2013 des Maisons Innovantes de l'UMF : Les solutions ALDES présentes dans 90% des projets récompensés - Batiweb

Challenges 2013 des Maisons Innovantes de l'UMF : Les solutions ALDES présentes dans 90% des projets récompensés

L'Union des Maisons Françaises (UMF) présentait le 24 novembre dernier à Malte le Palmarès des « Challenges 2013 des Maisons Innovantes ». Ce palmarès a pour vocation de récompenser les projets de construction les plus avant-gardistes en matière de conception architecturale, de respect de l’environnement, de prise en compte de la logique de performance globale de la RT 2012 et enfin de coût de réalisation.
Mars 2014 : SIH ouvre la voie Premier fabricant français de lanterneaux à réaliser des DEP suivant la norme EN 15804. - Batiweb

Mars 2014 : SIH ouvre la voie Premier fabricant français de lanterneaux à réaliser des DEP suivant la norme EN 15804.

Plaçant le développement durable au cœur de sa stratégie de croissance, SIH propose depuis plusieurs années toute une gamme de produits s’inscrivant dans une démarche HQE. Dans cette logique, SIH finalisait dès le mois de septembre 2013, les DEP sous format européen EN 15804 pour ses gammes ISOLHIS et ISOLHIS Urc, devançant ainsi les impératifs de la réglementation. En effet, dès le mois d’avril prochain, la DEP sous norme EN 15804 remplacera définitivement le référentiel français NF P01-010 servant de cadre à la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES). Ces DEP SIH, les premières de la profession, signent la volonté de l’entreprise par ailleurs engagée dans une démarche de certification ISO 14001.
Le challenge du mois : Je choisis la meilleure formule pour indemniser les frais de repas de mes ouvriers - Batiweb

Le challenge du mois : Je choisis la meilleure formule pour indemniser les frais de repas de mes ouvriers

Dans le BTP, les employeurs doivent assurer la prise en charge financière des frais de repas de leurs ouvriers travaillant sur les chantiers. Si les conventions collectives prévoient le principe d’une indemnisation forfaitaire, il existe d’autres possibilités offertes pour respecter cette obligation. Ce mois-ci, nous allons identifier quelle formule est la plus adaptée à votre entreprise.
L'incidence de la maladie du salarié sur ses congés - Batiweb

L'incidence de la maladie du salarié sur ses congés

L’un de vos salariés vous a adressé un arrêt de travail couvrant une partie de sa période de congés payés. Tout d'abord, vous vous étonnez qu'un médecin puisse délivrer un tel arrêt à un salarié en congés et estimez ne pas devoir en tenir compte. Mais finalement, vous vous interrogez sur les conséquences éventuelles de cet arrêt sur les congés payés pris par votre salarié. Comment traiter cette situation ?