Point P. lance un nouveau béton bas carbone Vie des sociétés | 11.09.19

Partager sur :
Après Ultibat Tradi, Point.P (filiale de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France) lance Ultibat Green, une nouvelle solution de béton qui contribue à réduire l’impact carbone jusqu’à 35 % - permettant de réaliser des ouvrages E+/C-, et d’anticiper les exigences de la future Réglementation Environnementale (RE) 2020.

Jusqu’à 35 % de réduction de l’impact carbone

 

Point.P anticipe déjà l’entrée en vigueur de la future Réglementation environnementale (RE) 2020, qui prendra en compte les émissions de carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie, en lançant une nouvelle solution de béton bas carbone : Ultibat Green, qui permet de réduire l’impact carbone d’un bâtiment jusqu’à 35 %, sans avoir à changer de système constructif.

 

Dans le cas où le béton traditionnel partiellement décarboné de la gamme Ultibat Tradi ne suffirait pas, les bureaux d’études pourront désormais baisser le bilan carbone grâce à Ultibat Green.

 

Cette nouvelle gamme comprend 3 produits : Ultibat Green Basic (réduction de l’ordre 10 %), Ultibat Green Medium (environ 20 %), et Ultibat Green Premium (environ 35 %).

 

Combiner les différentes solutions

 

« Ainsi sur le même ouvrage, on peut trouver des fondations en Ultibat Green Premium, des voiles en Ultibat Green Medium et également des murs de séparation en bloc béton à coller qui est la maçonnerie qui dispose du bilan carbone le plus faible du marché (9,92 Kg CO2/m2) », explique Point.P.

 

En complément de ce bétons fortement décarbonés, Point.P. propose également une version intégrant des granulats recyclés et des superplastifiants biosourcés. Cette dernière option permet ainsi au client de combiner béton bas carbone et démarche d’économie circulaire.

 

C.L.

Photo de une : ©Point.P / Ultibat Green

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le SNBPE lance le concours « Bâtiment Durable E+C- 2018 »

Le SNBPE lance le concours « Bâtiment Durable E+C- 2018 »

Le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE) annonce le lancement du concours « Bâtiment Durable E+C- 2018 » dont l’objectif est de mettre en lumière des ouvrages en béton qui répondent aux exigences de l’expérimentation E+C-. A travers cette initiative, le SNBPE confirme son engagement en faveur du déploiement de solutions à faible empreinte carbone.
Résidence Le Onze à Chartres : un chantier exemplaire en termes d’économie circulaire

Résidence Le Onze à Chartres : un chantier exemplaire en termes d’économie circulaire

La résidence Le Onze, à Chartres (28), est un ensemble de 12 logements en R+3 construit dans le respect de la démarche E+C-, des circuits courts, et des principes de l’économie circulaire. Ainsi, la FIB (Fédération de l’Industrie du Béton) et le Cerib (Centre d’Etudes et de Recherches de l’industrie du Béton) ont travaillé avec l’entreprise Poullard et la plateforme Granudem, située à proximité, pour intégrer des granulats de béton recyclé dans les bétons structuraux mis en œuvre sur le chantier.
L’analyse du cycle de vie expliquée par le CSTB

L’analyse du cycle de vie expliquée par le CSTB

À l’heure où les thématiques de la déconstruction et de la valorisation des déchets du BTP prennent de plus en plus d'ampleur, le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) vient tout juste de publier un nouveau guide portant sur l’analyse du cycle de vie dans le bâtiment. Ce document permet ainsi de revenir sur la mise en pratique de l’ACV, décryptant au passage les FDES (Fiches de déclaration environnementale et sanitaire) et autres DEP (Déclarations environnementales produits).
Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter