Résidence Le Onze à Chartres : un chantier exemplaire en termes d’économie circulaire Eco-construction | 26.08.19

Partager sur :
La résidence Le Onze, à Chartres (28), est un ensemble de 12 logements en R+3 construit dans le respect de la démarche E+C-, des circuits courts, et des principes de l’économie circulaire. Ainsi, la FIB (Fédération de l’Industrie du Béton) et le Cerib (Centre d’Etudes et de Recherches de l’industrie du Béton) ont travaillé avec l’entreprise Poullard et la plateforme Granudem, située à proximité, pour intégrer des granulats de béton recyclé dans les bétons structuraux mis en œuvre sur le chantier.

A Chartres (28), la résidence Le Onze de Pierres & Territoires Eure-et-Loir est en construction depuis février 2019. Ce projet éco-responsable est porté par la FIB (Fédération de l’Industrie du Béton) et le Cerib (Centre d’Etudes et de Recherches de l’industrie du Béton).

 

L’objectif : construire en anticipant les ambitions réglementaires de la future RE 2020, en circuit court, et en appliquant les principes de l’analyse du cycle de vie et de l’économie circulaire – le tout sans augmentation de coût ni déséquilibre du prix de sortie. Acteur de l’accession à la propriété, le promoteur Pierre & Territoires Eure-et-Loir est en effet soucieux de proposer des logements à des prix maîtrisés.

 

L'utilisation de 80 tonnes de granulats de béton recyclé

 

Ce chantier exemplaire vise à mettre en œuvre concrètement les concepts de l’économie circulaire, ainsi la FIB et le Cerib ont décidé d’utiliser des granulats de béton recyclé issus d’anciens bâtiments de Chartres, dans les bétons structuraux mis en œuvre sur ce chantier, que ce soit du béton prêt à l’emploi (BPE) ou des produits préfabriqués en béton, tels que les prémurs, les blocs en béton et les escaliers.

 

La FIB et le Cerib ont accompagné Granudem, plateforme spécialisée dans la production des granulats de béton recyclé, pour les essais en laboratoire. Ainsi, les granulats de béton recyclé, utilisés pour la construction de la résidence Le Onze, sont issus de la démolition d’anciens immeubles du quartier de Beaulieu (Chartres) en cours de rénovation urbaine, et d’un bâtiment du collège Hélène Boucher, qui fait l’objet d’une restructuration.

 

En tout, 80 tonnes de granulats de béton recyclé seront intégrés à un taux de substitution de 20% dans les 400m2 de béton structuraux du chantier.

 

Le recours au BIM pour la phase chantier, aux circuits courts, et à l’expérimentation E+C-, ont également été mis en œuvre. Plus de 360 tonnes de C02 ont ainsi été économisées avec la performance atteinte de E2C1, soit -20 % d’impact carbone de moins, par rapport à une opération classique.

 

Un construction dans le respect du site

 

La résidence Le Onze est un ensemble de 12 logements collectifs en R+3. Du point de vue architectural, le projet, porté par Yannick Mouton (architecte en Eure-et-Loire), se veut à la fois contemporain et respectueux du patrimoine urbain et paysager de la ville historique de Chartres. Les fondations ont ainsi été adaptées pour éviter et protéger les vestiges du IVème siècle, découverts lors des fouilles archéologiques préalables.

 

Différents matériaux ont été utilisés, tels que le béton, la brique et le bois. Grâce à un jeu de volumes et de matières, de larges balcons et terrasses sont proposés à tous les étages, et exposés au Sud. Tous les appartements disposeront d’ailleurs d’une exposition traversante pour gagner en luminosité.

 

Le projet devrait être livré en février 2020.

 

Les explications de Philippe Francisco, responsable de l’économie circulaire, sur le rôle du Cerib :

 

« Nous avons mis en œuvre une phase d’accompagnement général, puis un volet d’accompagnement technique sur différents aspects, et en particulier sur le recyclage. Nous avons beaucoup travaillé avec la société Poullard et Granudem pour pouvoir utiliser des granulats recyclés dans des dépôts de structures. C’est autorisé, mais rarement fait. Nous avons également travaillé sur les produits fabriqués en béton, comme les murs à coffrage intégré ou les escaliers en béton armé. Il fallait que tout un système de production et de vérification de la qualité soit engagé pour que la ressource livrée corresponde aux exigences normatives avant une application structurelle »

 

C.L.

Photo de une : ©Procivis Eure-et-Loir

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

Créé en 2003, Resolving se veut un « accélérateur digital » des métiers de l’immobilier et de la construction. La société met au service des différents acteurs du secteur des solutions collaboratives, l’objectif étant de les aider dans leur transformation digitale et de les accompagner au mieux pour qu’ils échangent « des informations le plus rapidement et le plus pertinemment possible ». Le point avec Franck Meudec, Vice-président-CEO de Resolving.
Recybéton formule ses recommandations pour faciliter l’utilisation du béton recyclé

Recybéton formule ses recommandations pour faciliter l’utilisation du béton recyclé

Depuis 2012, les partenaires du projet national Recybéton conjuguent leurs efforts pour encourager et faciliter la réutilisation de matériaux issus des bétons de déconstruction. Après six années d’expérimentations, de concertations et d’échanges, c’est en se basant sur les conclusions d’un ouvrage scientifique intitulé « Le béton recyclé » qu’ils livrent leurs recommandations. Tous les détails.
A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant

A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant

Le séminaire technique de LCA-FFB s’est cette année déroulé du 21 au 24 novembre à Chypre. Présentés à l’occasion du Challenge de l’habitat innovant, les projets candidats ont fait la part belle à l’expérimentation E+C- et à la future Réglementation Environnementale 2020. Grégory Monod, nouveau président de LCA-FFB, et Jacques Chanut, en ont également profité pour aborder les autres enjeux à venir, à savoir le maintien du PTZ, l’avenir du CITE, le coût du foncier ou encore la nécessaire mise en place d’une politique locale du logement.
Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Avec Lafarge360, Lafargeholcim France dévoile une stratégie ambitieuse, qui porte sur la fabrication des produits, ciments, granulats et bétons, et des services associés avec pour objectif de réduire l’empreinte carbone de ces composants essentiels du gros œuvre et des infrastructures. Le développement de l’expérimentation E+C- et l’arrivée prochaine de la réglementation environnementale RE2020 n’y sont pas étrangères.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter