Clap de fin pour l'incroyable chantier de rénovation de la Chapelle Royale

Architecture | 06.05.21
Partager sur :
Clap de fin pour l'incroyable chantier de rénovation de la Chapelle Royale - Batiweb
Après plus de trois ans de travaux, le chantier de la restauration extérieure de la Chapelle Royale, du château de Versailles, est désormais terminé. Mobilisant près de 150 artisans, cette opération exceptionnelle a été possible notamment grâce à 4 grands mécènes, dont la société Saint-Gobain. Ainsi, les parements, les décors sculptés, le statuaire, les vitraux et la charpente se sont vu bénéficier d’une véritable remise en état. Les détails.

Lancé en 2018, l'incroyable chantier de restauration extérieure de la chapelle royale du château de Versailles s'est enfin achevé. Afin de soutenir ce chantier d’exception à la conservation historique du patrimoine français, la fondation Philanthropia s’est engagée, en tant que mécène principale de la Chapelle Royale. « Ce chantier s'inscrit pleinement dans l’engagement de la Fondation en faveur de la préservation du patrimoine et de la transmission des savoir-faire des métiers d’art », déclare le château de Versailles dans un communiqué.

En plus de la Maison Dior et de JCDecaux, également associés à cette immense restauration, la société Saint-Gobain, dont l’histoire est intimement liée au château de Versailles et anciennement connue sous le nom de la « Manufacture royale des glaces », a également décidé en 2018, de soutenir cette opération colossale. « Le Groupe Saint-Gobain est fier d’aider la préservation, la valorisation, la redécouverte de cet important élément de notre patrimoine qu’est la Chapelle royale du château de Versailles », confie Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur général de Saint-Gobain.

Un chantier d'exception

Édifiée à la fin du règne de Louis XIV, la chapelle royale du château de Versailles n’avait quasiment connu aucune modification depuis 1710, et avait donc besoin d’une restauration générale. Ainsi, maîtres couvreurs, maîtres charpentiers, tailleurs de pierre, sculpteurs, maîtres verriers, vitriers, doreurs, serruriers… ont pu intervenir sur ce chantier d’envergure. Au total, 150 artisans se sont succédé pour leur expertise essentielle à la conservation de ce patrimoine architectural. 

Les fenêtres, véritables joyaux du bâtiment, se sont vu accorder une attention toute particulière. Les menuiseries métalliques permettant l'articulation entre glaces et vitraux ont tout d’abord été entièrement démontées, puis les baies ont été redorées et des travaux de serrurerie et de restauration des vitraux ont été réalisés.Ces opérations ont constitué « une aide précieuse pour les travaux tout en permettant une meilleure connaissance de cet ensemble vitré exceptionnel. »

La chapelle royale, véritable trésor architectural, représente l'ultime transformation majeure de la résidence désirée par le Roi-Soleil. Sa charpente, constituée de pièces massives taillées dans du bois de chêne, est aujourd’hui considérée comme une œuvre à part entière. « Invisible à l'œil des visiteurs, la charpente est pourtant l'un des éléments majeurs du monument. » Cette dernière s’est donc octroyée quelques travaux importants : « la toiture, les ornements de la couverture en plomb ont été restaurés, avant d'être remis en dorure afin de redonner à l'édifice son aspect original disparu au cours du temps. »

La qualité du décor sculpté de la Chapelle royale représente également une grande part de sa particularité. Afin de conserver l'harmonie de ce bâtiment majeur, gargouilles, torchères, chapiteaux de pilastres, têtes de chérubins des fenêtres, baies encadrant les 46 ouvertures, bas-reliefs, ont été retravaillés en atelier ou in situ au cours du chantier. 

 

Marie Gérald 

Photo de Une : château de Versailles / Christian Milet

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter