Concours BIM 2016 : trois équipes d’architectes récompensées Architecture | 11.04.16

Partager sur :
Concours BIM 2016 : trois équipes d’architectes récompensées  Batiweb
Le concours BIM 2016, organisé par la société Polantis, a récompensé trois projets architecturaux novateurs et orientés BIM. Innovation et pédagogie ont été les maîtres mots de la cérémonie de remise des prix à laquelle ont assisté de nombreux spécialistes dont Bertrand Delcambre, président du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB). Une table ronde a permis de faire le point sur le niveau d’appropriation et de développement du BIM en France.
La première édition du Concours BIM 2016, lancée par la société Polantis, spécialisée dans la création de contenu 2D/3D et BIM, en collaboration avec la ville de Bobigny, a rencontré un franc succès.

Au total, 78 équipes d’architectes ont présenté leurs projets visant à aménager un terrain vague situé dans la commune de Bobigny, entre le canal de l’Ourcq, les voies ferrés de la grande ceinture, la rue de Paris et l’avenue Jean Jaurès.

Lors d’une cérémonie organisée jeudi 7 avril, le jury a récompensé trois projets proposant « des maquettes numériques particulièrement bien renseignées » précise un communiqué de Polantis.

« La base Information (comparable à un COBIe allégé) qui a été complétée par les lauréats selon un modèle proposé par Jacques Lévy-Bencheton de l’agence Brunet Saunier Architecture, atteste qu’une méthode BIM a été utilisée
». Ces éléments ont permis aux membres du jury d'accéder à un important niveau d'information sur les projets proposés.

Le concours a ainsi récompensé « les projets les plus sublimes, les plus respectueux du cahier des charges, les plus responsables d’un point de vue environnemental, les plus poussés et orientés BIM », a déclaré Bertrand Gasnier, directeur Grands Comptes chez Polantis.

Un concours pédagogique 

La cérémonie de remise des prix a été précédée d'une table ronde à laquelle ont assisté Bertrand Delcambre, président du PTNB, l’architecte Louis Paillard de l’agence Louis Paillard Architecte & Urbaniste, Daniel Hurtubise, VDC Manager chez Renzo Piano Building Workshop et Marie-Claire Coin, responsable du bureau d’études Structures - Eiffage Construction.

Les débats ont permis de faire le point sur le développement du BIM en France et sur le niveau d’appropriation de la maquette numérique par les acteurs du bâtiment.

Bertrand Delcambre a déclaré : « Le BIM existe et rassemble. Plus de 8 000 personnes se sont inscrites au BIM World, c’est un grand succès. Le challenge aujourd’hui c’est que tout le monde fasse du BIM, y compris les artisans ».

Il a ajouté : « Le BIM c’est les jeunes, c’est l’avenir de la construction. Il faut faire beaucoup d’effort pour former, pour mettre au point des éléments adaptés à chaque étape et à chaque métier. Le BIM est une piste de modernisation pour le bâtiment et la construction ».

Louis Paillard s’est lui référé au manque de transparence de certaines entreprises qui ne veulent pas révélées certaines informations. Pourtant, « le BIM, c’est la transparence de l’information. La transparence ne concerne pas uniquement les finances ».

Daniel Hurtubise a estimé que le BIM est définitivement ancré dans les pratiques: « Le BIM est présent, on y est, on fait des projets. C’est un vrai changement dans l’industrie ».

Marie-Claire Coin a de son côté rappelé l’importance « d’éduquer les entreprises au BIM ». Elle considère qu’il est encore compliqué et difficile de développer la culture BIM au sein du monde ouvrier. « Le BIM apporte beaucoup de valeur. On échange, on interopère, c’est une autre dimension qui se met en place », a-t-elle souligné.

Des projets lauréats différenciants

Le maire de Bobigny, Stéphane de Paoli, a tenu à féliciter et à remercier les lauréats en tout début de cérémonie de remise des prix. « Le terrain (à aménager) vient d’être mis à zéro. Tous les matins, je passe devant et je vois un terrain vague. Je suis très content que des architectes et aussi des élèves en architecture aient pu travailler dessus. J’ai hâte de voir les résultats », a-t-il déclaré.

1e prix : Kévin Bailly et Mihn Nguyen 


Tant ouvert sur la ville que sur les rives du Canal de l’Ourcq grâce à l’intention paysagère d’intégrer le projet dans le tissu urbain par la création de volumes à l’échelle, le projet U- Farm a séduit à l'unanimité le jury présidé par Betrand Delcambre.


Mention spéciale au principe écologique durable proposé : l'ensemble des toitures du projet est requalifié en toitures potagères. Cette proposition a particulièrement interpellé le Maire de Bobigny. 

André Morlet, Gérant de la société Odyssée Lumière Export - Rosa, a remis à l'équipe une dotation de 10 000 euros pour ce projet brillant. 

« Avec ce projet urbain et architectural autour du principe du potager, nous avons voulu intégrer les habitants au projet de pépinière. Nous avons travaillé sur la 5e façade et avons créé des surfaces potentiellement cultivables », ont expliqué les grands vainqueurs du concours. « La pépinière s’ouvre sur la ville. Le réfectoire du bâtiment est accessible depuis les berges, les logements et le canal ». 

2e prix : Ricardo Pagani, Serena Cardoni, Veronica Veschi et Nicollo Vergara Caffarelli 


La pépinière d'entreprises pensée par cette équipe italienne présentait une identité architecturale forte et imposante qui a d'abord dérouté puis emporté le jury. L'idée d'une façade génératrice d'énergie entièrement tournée vers le soleil et qui permet au bâtiment de s'alimenter a fait mouche. 

Grâce à ce bâtiment, la ville de Bobigny s'inscrirait dans une démarche environnementale forte.
 L'équipe a reçu une dotation de 5 000 euros pour le projet Eco-Bobigny. 

« Nous sommes très contents d’avoir participé à ce projet. Nous croyons beaucoup au BIM. Nous avons procédé à une analyse énergétique des bâtiments et créé une façade intelligente », a déclaré l’équipe. 

3e prix : Dany Ang et Jean-Frédérick Loko


Décrit comme « une construction, rythmée par des jeux de niveaux intermédiaires et de lignes obliques, particulièrement bien pensée puisque largement ouverte sur le Canal de l’Ourcq », la pépinière d'entreprises MBK-Lab imaginée par les deux architectes a été très appréciée. L'équipe a reçu une dotation de 2 500 euros.

Les architectes se sont donnés « à 200 % ». Le projet a privilégié « la lumière naturelle » à travers notamment de « volumes généreux ». Le bâtiment est directement connecté à la future gare du Grand Paris Express.

Au sein du bâtiment, « des espaces de travail semblables à des ateliers d’artistes » s’organisent sous forme de petits box et de duplex. Un système de récupération des eaux de pluie ainsi que des panneaux solaires ont été installés sur l’une des terrasses. L'autre terrasse-toiture est elle végétalisée.

Les trophées remis aux candidats ont été imprimés par la société Volumic 3D, constructeur de l’impression 3D situé à Nice. Ces trophées de réalisation 100 % française on été imprimés en matière PLA, une matière entièrement biodégradable issue de l’amidon de maïs.

Le Concours BIM 2016 a été sponsorisé par Odyssée Lumière Export - Rosa, Lafarge France, Reckli, Saint-Gobain, AkzoNobel Powder Coatings, Horizal, Socotec Région Centre Auvergne Limousin, Fondation Excellence SMA, BTP Consultants et Citae.

Rose Colombel
Photos : © Concours BIM 2016 par Polantis - Photographie Serge Barthe
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Polantis lance la deuxième édition du Concours BIM Batiweb

Polantis lance la deuxième édition du Concours BIM

La première édition du Concours BIM, organisée en 2016 par Polantis, a rencontré un franc succès. C’est donc sans surprise que la société a décidé de renouveler l’expérience. Le 22 novembre prochain, le Concours BIM 2017 sera officiellement lancé lors d’une soirée à l’école d’architecture Val de Seine. Pour cette édition 2017, le challenge des candidats sera d’imaginer le nouveau centre-ville de Saint-Prix (Val d’Oise).
Concours Polantis BIM 2017 : débat et remise des prix Batiweb

Concours Polantis BIM 2017 : débat et remise des prix

Jeudi 27 avril avait lieu la remise des prix de la seconde édition du concours BIM 2017, organisée par Polantis. 9 finalistes étaient présents sur les dizaines de concurrents originaux, qui avaient pour tâche de concevoir la maquette numérique du nouveau centre-ville de Saint-Prix. Avant, un débat entre architectes et BIM managers s’était déroulé, afin de faire le point sur la situation du BIM en France.
La 1e édition du grand Concours BIM est lancée Batiweb

La 1e édition du grand Concours BIM est lancée

Proposé et conçu par les architectes de Polantis, le Concours BIM vise à accompagner les architectes et étudiants en architecture dans l’adoption d’une démarche BIM. Les candidats devront fournir une « Base de données Informations », et une maquette numérique d’une pépinière d’entreprises. Le lauréat du concours se verra remettre une prime de 10 000 euros. Cette année, le Président du jury n'est autre que Bertrand Delcambre, ambassadeur du numérique dans le bâtiment.
L’édition 2018 du Concours BIM revisite l’Ecole de Plein air de Suresnes Batiweb

L’édition 2018 du Concours BIM revisite l’Ecole de Plein air de Suresnes

Le Concours BIM 2018 sera officiellement lancé le 25 janvier 2018 lors d’une soirée organisée au Musée d’Histoire Sociale et Urbaine de Suresnes. A cette occasion, les futurs candidats seront invités à poser leurs questions pour mieux appréhender le programme et les critères de jugement. Pour cette édition 2018, Polantis s’est associé à la ville de Suresnes et à l’INS HEA. Ensemble ils proposent de revisiter l’Ecole de Plein Air de Suresnes, classée Monument Historique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter