Ils avaient osé l'appeler 'Caravelle Cheverny'

Architecture | 15.05.06
Partager sur :
Ils avaient osé l'appeler 'Caravelle Cheverny' - Batiweb
Il y un château fabuleux qui a inspiré celui de Moulinsart, un navire parti découvrir les Amériques et il y avait une barre de dix étages du quartier sensible de Beauval, à Meaux (Seine-et-Marne) Par quel humour de troisième zone a-t'on pu appeler cette catastrophe architecturale : La "caravelle Cheverny" ... Heureusement, elle a été détruite par implosion dimanche à 13h00, sous les applaudissements de plusieurs milliers de personnes du quartier,
En moins de six secondes, les quelque 1.500 charges, pour 260 kg d'explosifs, ont ébranlé dans une succession d'explosions les trois ailes de l'immeuble, construit dans les années 60, qui abritait 264 logements. Autour du bâtiment, dans un rayon de 200 mètres, plus de mille logements ont été évacués par mesure de sécurité. Rassemblés sur les trois points d'observation ou sur les balcons des immeubles voisins, les anciens habitants de "Cheverny" sont partagés entre joie et nostalgie.

"J'y suis né et j'y ai vécu presque toute ma vie. C'est dur de voir s'effacer tous ses souvenirs", explique Fayçal, 19 ans, relogé, comme 200 familles, par l'Opac de Meaux. Il est cependant ébahi par le "spectacle impressionnant" de la démolition.

Au-delà du "choc", Jean-Paul Garonne, l'ancien concierge, se rappelle la dégradation des conditions de vie ces dernières années. "L'immeuble était dans un état lamentable, avec des parties communes dégradées, des interphones cassés et des feux de poubelles assez fréquents", détaille cet homme de 59 ans, dont 20 années passées à "Cheverny".

Dans l'ensemble, les Meldois semblent conquis par le projet de rénovation urbaine du quartier. Le bâtiment vétuste sera remplacé par 170 logements, 32 maisons et 138 immeubles de quatre étages maximum, un projet à "taille humaine" comme l'a présenté Jean-François Copé, maire UMP de Meaux.

"Cela va faire changer l'ambiance du quartier et attirer de nouvelles familles", estime Jean-Paul Garonne. "Cheverny" est la troisième caravelle détruite des quatre que comptait le quartier Beauval. Après la démolition du bâtiment "Cornouaille", prévue l'année prochaine, la réhabilitation du quartier, qui figure parmi les 24 sites pilotes en France en matière de lutte contre l'insécurité, sera achevée d'ici 2010.

Redacteur