Un agréable plongeon dans la piscine de Nérac avec PO&PO Architecture | 24.03.15

Partager sur :
Un agréable plongeon dans la piscine de Nérac avec PO&PO
Comment réhabiliter un équipement de proximité avec un budget réduit tout en lui procurant une agréable touche architecturale ? C’est le délicat défi auquel l’agence d’architecture PO&PO (Jean-Luc Calligaro et Bruno Palisson) a répondu avec clairvoyance. Il en résulte une piscine au coût maîtrisé qui se démarque par sa qualité d’insertion environnementale ainsi que sa démarche écoresponsable.

Nérac est une commune de 7200 habitants située dans le sud-ouest de la France. La ville qui se trouve au confluent de deux cours d’eau et qui possède déjà un centre aqualudique, a souhaité la construction d’un bassin sportif protégé pour en faire profiter les scolaires et le grand public été comme hiver. Sauf que l’existence d’un bassin découvert, tout en hauteur et doté d’un podium, datant des années soixante ne facilite pas la transformation.

Réhabiliter pour économiser

Le projet issu d’un contexte difficile à la fois considérable et délicat suscite la curiosité des architectes qui décident de générer un volume couvert subtil mais pas insignifiant tout en trouvant des réponses aux diverses exigences (la parcelle, le budget qui était près de 3,1 millions d’euros, l’état désuet de l’équipement existant).

Au programme, la réalisation d’une halle couverte pour le bassin et une extension qui comprend l’accueil, l’administration et les locaux techniques. Le nouvel édifice se déploie donc sous la forme d’un quadrilatère, vitré en façade, où se greffent une extension en bois et son auvent en béton, un arrangement qui facilite l’accès des nageurs aux divers services.


© Cyril Sancereau

Selon la municipalité, il s’agit d’un véritable « produit de crise » que les architectes expliquent : « Dans un souci d’économie, la ville souhaitait démontrer qu’il était possible de récupérer et de transformer l’équipement sans pour autant faire table rase. Ce dernier présentant de nombreux avantages, dont celui d’être proche des établissements scolaires de la commune. »

Rajeunir pour durer

Côté travaux, l’ancienne fosse jugée trop profonde a été détruite. La résine couvre le nouveau bassin des murs jusqu’au sol en continu assurant non seulement une étanchéité sans faute mais aussi car il s’agit d’un matériau économe et hygiénique. Quant aux vestiaires et les douches, la présence de la couleur (rouge pour les unes, verte pour les autres) ne fait qu’égayer les locaux d’une délicate touche joyeuse.

La couverture de la halle du bassin est supportée par une série de doubles poteaux en acier galvanisé, elle est ponctuée de quatre sheds vitrés conçus pour recevoir la lumière zénithale au nord et la diffuser à l’intérieur. La toiture des vestiaires, quant à elle est végétalisée. Une attention particulière a été portée à l’acoustique ainsi qu’à la résolution des divers problèmes thermiques.


© Cyril Sancereau

« La réhabilitation et la refonte de cette piscine se sont révélées riches d’enseignements. En effet, nous avons cherché à limiter les coûts au maximum, en tenant compte de l’existant et sans pour autant nous départir des objectifs que nous nous étions fixés. Une chose qui n’aurait pas été possible si nous n’avions pas déjà éprouvé l’ensemble des techniques utilisées ici dans des programmes n’ayant d’ailleurs souvent rien à voir avec l’univers de la piscine. » rajoutent les architectes.

La réhabilitation de la piscine de Nérac doublée de son extension est un travail minutieux qui montre la volonté d’offrir à une commune un équipement à un prix modeste et de réaliser malgré toutes les difficultés un projet fonctionnel et durable. Un bel exploit dont les utilisateurs ainsi que les concepteurs sont fiers.

Sipane Hoh

Les photos : © Cyril Sancereau

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bayonne s’offre un nouveau Centre Aquatique signé Coste

Bayonne s’offre un nouveau Centre Aquatique signé Coste

Dans le cadre de la vaste opération de rénovation urbaine du secteur (2008-2013), la ville de Bayonne a commandé à l’agence Coste Architectures un nouveau Centre Aquatique au cœur des Hauts-de-Bayonne, afin de remplacer l’ancienne piscine de l’avenue de Plantoun.
La piscine couverte, un ingénieux multi-projet

La piscine couverte, un ingénieux multi-projet

C’est avec un ton complètement contemporain que les architectes Jonny Sturari, Johan Kohls et Camille Petit (SKP Architecture) ont réalisé pour un client privé, une piscine couverte où la rudesse du béton, la douceur du bois et la légèreté de l’eau se mêlent pour un résultat des plus agréables.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter