Un plan pour réduire les consommations des bâtiments publics Collectivités territoriales | 14.02.20

Partager sur :
Un plan pour réduire les consommations des bâtiments publics Batiweb
A l’issue du Conseil de Défense écologique qui s’est tenu le 12 février dernier, les ministres Elisabeth Borne, Emmanuelle Wargon et Gérald Darmanin, lancent un plan pour réduire les consommations énergétiques des bâtiments appartenant à l’Etat. Parmi les mesures annoncées : le recours à un outil pour calculer les différentes consommations, l’éradication du chauffage au fioul, la mise en open data des DPE des bâtiments publics, et le lancement d’un premier appel à projet.

Le gouvernement annonce prendre des mesures pour réduire les consommations énergétiques des bâtiments détenus par l’Etat, par souci écologique, mais aussi économique, afin de diminuer les dépenses publiques liées aux coûts de chauffage.

 

Selon les chiffres du gouvernement, ces bâtiments, qui comprennent des bureaux, des logements ou encore des monuments historiques, représentent près de 100 millions de mètres carrés, et lui coûte chaque année 700 millions d’euros en matière d’énergie.

 

Un outil pour cartographier les différentes consommations

 

Le plan lancé par le gouvernement prévoit ainsi de cartographier la consommation énergétique des bâtiments publics, grâce à un outil développé par la start-up spécialisée Deepki.

 

Cet outil de suivi des fluides interministériel (OSFI) suit les consommations de gaz, d’électricité, de fioul, de chauffage urbain et d’eau. C’est un outil d’aide à la décision qui permet d’analyser les consommations via des courbes de charges, de détecter une anomalie sur une facture, d’optimiser les contrats, et de prendre les décisions d’investissements les plus judicieuses dans le but de réduire les consommations énergétiques.

 

Cet OSFI, co-piloté par la Direction de l’Immobilier de l’Etat (DIE) et la Direction des Achats de l’Etat (DAE) est proposé à l’ensemble des ministères, et a vocation à s’étendre aux opérateurs et établissements publics de l’Etat. « Son déploiement, qui vient de commencer, se poursuivra en 2020 » annonce le Ministère de la Transition Ecologique.

 

Vers l’éradication du chauffage au fioul

 

Le plan du gouvernement comprend également l’interdiction de l’achat de nouveaux systèmes de chauffage au fioul et l’éradication du chauffage au fioul d’ici 2029 – hors cas spécifiques au sein des ministères des Armées et de l’Intérieur.

 

« L’éradication des chaudières au fioul, les plus polluantes, est une priorité de la rénovation énergétique des bâtiments. Ça l’est déjà pour le logement de nos concitoyens, avec plus de 100 000 chaudières remplacées en 2019. Ça l’est désormais aussi pour les bâtiments de l’Etat », précise Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition écologique.

 

Parmi les autres mesures : la mise en « open data » des diagnostics de performance énergétique (DPE) des bâtiments publics, et le lancement d’un premier appel à projets doté de 20 millions d’euros visant à financer des travaux pour des bâtiments de l’Etat, avec un retour sur investissement rapide.

 

« La mobilisation de tous les acteurs publics permettra d'améliorer de façon durable la performance énergétique de nos administrations et de réduire ainsi leur impact sur l’environnement. Elles s’inscrivent pleinement dans la démarche d’un Etat exemplaire en matière de transition écologique », a de son côté réagit le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Lancement d’un appel à contributions pour fiabiliser le DPE Batiweb

Lancement d’un appel à contributions pour fiabiliser le DPE

Pour faire de la rénovation énergétique une priorité nationale, le Gouvernement mise sur plusieurs actions. Parmi elles, fiabiliser le diagnostic de performance énergétique (DPE). C’est dans ce cadre que la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages, en partenariat avec le Plan Bâtiment Durable, a lancé un appel à contributions afin de finaliser le contenu, la forme et les modalités d’établissement du futur DPE.
Accenta démocratise le bâtiment bas carbone Batiweb

Accenta démocratise le bâtiment bas carbone

Née en 2016, la startup Accenta a développé un système énergétique capable de réduire l’empreinte carbone d’un bâtiment. La technologie s’appuie sur deux outils : le logiciel accenta.design qui permet de concevoir la chaufferie la plus efficace tout en limitant les coûts d’investissements ; et la plateforme accenta.ai qui établit un plan de production et de stockage de l’énergie en fonction des besoins du bâtiment. Pierre Trémolières, fondateur d’Accenta, nous en dit plus sur cette innovation.
Les CEE résisteront-ils à la crise du Covid-19 ? Batiweb

Les CEE résisteront-ils à la crise du Covid-19 ?

Le coronavirus impacte depuis le début de la crise l’économie mondiale. En France, si plusieurs entreprises sont sous la menace de la faillite, les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) sur lesquels le gouvernement mise pour entamer une reprise de l’activité, ont eux aussi été touchés. Géo PLC a mené une étude pour estimer cet impact.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois ! Batiweb

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter