EDF estime à plus de 360 M EUR le surcoût de la loi sur l'eau

Dernières dépêches AFP | 04.04.05
Partager sur :
EDF estime à plus de 360 M EUR le surcoût de la loi sur l'eau  - Batiweb
PARIS, 30 mars 2005 (AFP) - Electricité de France (EDF) s'alarme des conséquences financières de la future loi sur l'eau qui pourrait lui coûter plus de 360 millions d'euros par an et la priver de 15% de sa production d'électricité de pointe, révèle la Tribune dans son édition de jeudi.
Au total EDF chiffre entre 290 et 368 millions par an le surcoût imputable à un projet de loi aux "conséquences graves", d'autant qu'il va "grever la valeur de l'entreprise" alors que l'Etat a prévu d'introduire EDF en Bourse cet automne, écrit le journal citant un document interne de l'électricien public.

S'il était mis en oeuvre en l'état, le projet de loi sur l'eau, débattu le 5 avril au Sénat avant d'être examiné en juin par les députés, risque de peser lourd sur les comptes d'EDF, poursuit le journal.

Ce projet de loi sur l'eau se fixe pour objectif de restaurer d'ici à 2015 la qualité des eaux dans un pays classé parmi les mauvais élèves en Europe.

Il complète et renforce la loi sur la pêche de 1984 et la loi sur l'eau de 1992. Il fait ainsi obligation en 2013 de réserver 10% du débit moyen des cours d'eau afin d'en protéger la continuité biologique, rappelle le journal.

Mais, selon EDF cité par La Tribune, une telle mesure "se traduira par une perte de 2,3 TWh d'énergie renouvelable dont 1,7 TWh de production de pointe".

Autrement dit, selon EDF, la production hydroélectrique s'en trouverait diminuée de 5% et la production de pointe de 15%, les barrages étant sollicités en cas de pics de consommation.

Pour EDF, ce texte est donc en contradiction avec le projet de loi sur l'énergie voté mardi soir en seconde lecture par les députés.

Redacteur