Galerie de sécurité au tunnel du Fréjus: la région Rhône-Alpes inquiète

Dernières dépêches AFP | 03.05.06
Partager sur :
  Galerie de sécurité au tunnel du Fréjus: la région Rhône-Alpes inquiète - Batiweb
LYON, 28 avr 2006 (AFP) - L'annonce de la construction d'une galerie de sécurité de 8 mètres de large sous le tunnel de Fréjus est "un mauvais signe", notamment pour le projet de liaison à grande vitesse Lyon-Turin, a estimé Bernard Soulage, vice-président (PS) du Conseil régional chargé des transports.
"Evidemment qu'il y a besoin de plus de sécurité sous le tunnel du Fréjus (...) mais cette annonce est un mauvais signe. Pour nous, il reste hors de question d'augmenter le trafic routier sous les Alpes", a expliqué M. Soulage. "On avait le choix entre 5 et 8 mètres de largeur, et avec 8 mètres la galerie de sécurité sera plus large que la voie de circulation actuellement en activité sous le tunnel", a-t-il ajouté.

M. Soulage s'est également étonné que la décision soit prise "alors qu'il n'y a pas de gouvernement en Italie. C'est une décision lourde de conséquences, qui doit être prise par une autorité politique légitime", a-t-il estimé.

Le ministre des Transports Dominique Perben a annoncé vendredi dans un communiqué que la commission intergouvernementale de contrôle du tunnel de Fréjus avait proposé aux gouvernements français et italien la construction d'une galerie de sécurité de 8 mètres.

"Dominique Perben souhaite une construction rapide de cette galerie de sécurité. Il va donner mandat, conjointement avec le ministre italien des transports, à la (commission) de faire réaliser d'ici la fin de l'année les études opérationnelles de cette galerie et de définir les modalités de financement des travaux par les usagers", poursuit le communiqué.

Le tunnel du Fréjus, long de 12,8 kilomètres, avait été fermé pendant deux mois à la suite de l'incendie d'un camion le 4 juin 2005, qui avait coûté la vie à deux camionneurs slovaques.

Redacteur