Les architectes des bâtiments de France protestent contre une réforme

Dernières dépêches AFP | 20.09.06
Partager sur :
Les architectes des bâtiments de France protestent contre une réforme - Batiweb
PARIS, 19 sept 2006 (AFP) - Le syndicat SNATEAU, qui affirme regrouper 60% des quelque 200 architectes des bâtiments de France (ABF), proteste dans une lettre ouverte publiée mardi contre une projet de décret du ministère de la Culture qui "remet en cause" leurs services.
Dans cette lettre au ministre Renaud Donnedieu de Vabres, les ABF protestent contre "une remise en cause de l'existence même des services départementaux de l'architecture et du patrimoine" (SDAP) dont ils relèvent. "Après un semblant de concertation", écrit le syndicat, le projet de réforme entend placer les ABF - qui rendent chaque année 400.000 avis sur les autorisations de travaux pour le compte de trois ministères, Culture, Equipement, Ecologie - sous la seule autorité du ministère de la Culture, au niveau régional des DRAC (Direction régionale des affaires culturelles). Les ABF, aujourd'hui responsables de premier rang sous l'autorité des préfets, estiment que cette réforme remet en cause l'efficacité d'un travail "lié au terrain départemental, à vocation interministérielle". Recrutés par concours national, ils protestent également contre le projet "de recruter des architectes et leur donner le titre d'ABF sur simple décision" du ministère.

Le SNATEAU, organisé dans l'UNSA (syndicats autonomes), qui devait être reçu mardi soir par le ministre, demande ainsi la "suspension du projet" et "l'ouverture de vraies négociations". Les architectes des bâtiments de France sont des fonctionnaires qui, dans chaque département, donnent leurs avis sur les monuments historiques ou inscrits, les secteurs sauvegardés, les parcs naturels et ce qui leur est lié, les abords, les permis de démolition, les travaux de voieries, les panneaux publicitaires, etc.

Redacteur