Nomination d'un 'Monsieur vélo' pour développer l'usage du vélo en France

Dernières dépêches AFP | 20.04.06
Partager sur :
Nomination d'un 'Monsieur vélo' pour développer l'usage du vélo en France - Batiweb
PARIS, 18 avr 2006 (AFP) - Un "Monsieur vélo", Hubert Peigné, a été nommé pour développer l'usage du vélo en France en adaptant la réglementation, les infrastructures et le code de la route à ce moyen de transport, a annoncé le ministre des Transports Dominique Perben mardi à Paris.
"Nous avons des efforts à amplifier en matière de vélo, a admis M. Perben. Notre système de circulation ne s'est pas construit en fonction du vélo : ni les rues, ni les places, ni les comportements, ni la réglementation." Aussi faut-il "faire sauter un certain nombre de verrous pour avoir une réussite," sans que le vélo devienne "un problème" notamment pour les piétons, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à laquelle participaient des associations de défense du vélo, du piéton et de la sécurité routière.

Hubert Peigné aura la charge de coordonner la "politique du vélo" au niveau de six ministères : Transports, Intérieur, Economie, Ecologie, Jeunesse et Sports, Tourisme et Collectivités territoriales. Trois chantiers principaux sont à prévoir, a expliqué M. Peigné, ingénieur général des Ponts et Chaussées : la sécurité du vélo sur la route, le garage du vélo, notamment dans la cage d'immeuble et le transport du vélo dans des transports en commun.

Ce projet est indissociable de l'installation du comité de pilotage "code de la rue", destinée à adapter les dispositions du code de la route aux spécificités du milieu urbain, sur le modèle de la Belgique, qui a apporté en 2004 d'importantes modifications au code de la route belge dans le but de partager la voirie entre toutes les catégories d'usagers. La France figure parmi les pays européens les moins adeptes du vélo : ce moyen de transport représente 3 % du nombre des déplacements, contre 27 % aux Pays-Bas, 10 % en Allemagne et en Belgique, 4 % en Italie, selon des statistiques européennes. En France, deux cents mètres sont parcourus par jour et par personne, contre 800 mètres en Allemagne, 900 mètres en Belgique et 2,3 km aux Pays-Bas.

En France, les piétons et cyclistes sont impliqués dans 30 % des accidents corporels urbains et représentent 31 % des tués et 32 % des blessés graves en ville, selon des chiffres du ministère de Transports pour 2004.

Redacteur