Sacyr: le rejet de l'entrée dans le CA d'Eiffage n'est pas normal

Dernières dépêches AFP | 21.04.06
Partager sur :
 Sacyr: le rejet de l'entrée dans le CA d'Eiffage n'est pas normal - Batiweb
MADRID, 20 avr 2006 (AFP) - Le rejet de la demande du groupe espagnol de BTP Sacyr Vallehermoso de sièger au conseil d'administration de son concurrent français Eiffage dont il est le premier actionnaire "n'est pas normal", a affirmé le patron de Sacyr, Luis del Rivero, dans un entretien paru jeudi.
"Ce n'est pas une situation normale et c'est pour cela qu'elle ne persistera pas dans le temps", a-t-il ajouté dans une interview au journal économique espagnol Cinco Dias. "Le conseil d'administration (d'une entreprise) ne peut pas être contre son premier actionnaire, pas plus que ce dernier contre le conseil d'administration ni sa direction", a-t-il renchéri. Luis del Rivero a réaffirmé que son groupe "poursuivra ses réunions avec (Jean-François) Roverato" (PDG d'Eiffage: ndlr). "Nous nous sommes réunis six fois avec lui. Et lui-même a dit qu'il y a aurait une septième, une huitième ou une neuvième réunion".

"Durant tout ce processus (montée en puissance de Sacyr dans Eiffage), nous n'avons pas voulu parler" avec d'autres membres du conseil d'administration du groupe français, a-t-il insisté, tout en faisant remarquer qu'il n'avait "pas eu le temps de prendre contact avec les actionnaires".

La majorité des actionnaires d'Eiffage ont rejeté la demande du groupe espagnol Sacyr Vallehermoso d'obtenir des sièges au conseil d'administration, lors d'une assemblée générale mercredi.

Sacyr réclamait quatre postes au conseil en sa qualité de premier actionnaire. Il détient 32,1% du capital du groupe français. Eiffage, qui juge hostiles les visées de Sacyr sur son groupe, a par ailleurs privé l'Espagnol de près de 3% de ses droits de vote, ramenant sa part à 30,12%, pour retard d'annonce de franchissement de seuil.

Redacteur