Des économies d’énergie faciles à mettre en œuvre Développement durable | 20.03.12

Partager sur :
L’ASDER, tout comme les autres organismes en Rhône Alpes, propose de nombreuses aides aux collectivités, mais également aux particuliers, pour leur apprendre à faire des économies. Offrant un accompagnement complet et son aide pour les demandes de subventions et d’accès à la formation, ces nouvelles entités départementales sont appuyées par l’ADEME, avec, au cœur de la problématique, la question énergétique.

Apprendre à connaître les problématiques énergétiques

L'association savoyarde ASDER est aux côtés des collectivités locales, mais aussi des particuliers depuis plus de 30 ans afin de développer l'idée énergétique de demain. Regroupée autour de l'IERA, groupement Rhône-alpin d'associations et ONG, avec 12 autres structures, elle offre, au sein de cet ensemble, une base d'information d'importante. L'objectif est de définir la question énergétique et ses problématiques.

Dans le même temps, l'ASDER est la seule entité à accueillir des formations de longue durée destinées aux chargés de projets de niveau 2, c'est-à-dire à bac + 4. Elle comprend également plusieurs professionnels de la formation pouvant intervenir dans chaque structure. Dans les prochains mois, plusieurs sessions de formation seront aussi dispensées pour les vendeurs d'éco-matériaux.
Dépense énergétique : le mieux consommer

Chargé du conseil aux entreprises et aux collectivités locales concernant la dépense énergétique, Alain Webber, appartenant à l'ASDER, explique : « Notre organisme traite quelque 4 000 demandes émanant de particuliers chaque année. La prise en compte de la question énergétique n'est que peu marquée chez les particuliers, même si les personnes qui font appel à nous sont persuadées de l'intérêt de s'en préoccuper. Leur intérêt est en fait principalement orienté vers leur volonté de réaliser des économies et donc dicté plus par la question financière que par une réelle prise de conscience environnementale »

Développé par l'ADEME, le « Défi familles à énergie positive » est proposé par les organismes de l'IERA. Cette initiative vise à rassembler des foyers pour aboutir à la diminution de leur consommation énergétique de 8 %, en faisant varier seulement leurs comportements et leurs habitudes. Cette idée se veut ainsi une solution pour agir sur les habitudes de vie avec d'entamer des travaux ou la mise en place d'équipements onéreux.


Des économies importantes en Rhône Alpes

Cette expérimentation a montré, en 2011, une baisse de la facture énergétique de quelque 11 %, représentant environ 230 € par an et par foyer. Cela équivaut à l'économie de 2 millions de kW/h uniquement en Rhône Alpes.

Il est d'ores et déjà prévu l'élargissement de cette démarche aux collectivités à compter de septembre 2012. « Le Conseil Général de Savoie s'est allié à ce programme pour observer l'utilisation énergétique des éclairages publics, dans les écoles. À l'issue, cette étude sera élargie à la globalité des équipements. À titre d'information, les établissements scolaires constituent 35 % de la consommation de chaque commune ». Cette action devrait concerner les piscines, les nouveaux éco–quartiers correspondant à des lieux permettant d'intervenir sur les installations de chauffage et de mettre en place des chaudières bois, notamment.


D'après ETI Construction - Énergie : Comment économiser 230 € par an

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La facilité de pose en électricité et plomberie avec la pieuvre Pil’Top, 100 % française - Batiweb

La facilité de pose en électricité et plomberie avec la pieuvre Pil’Top, 100 % française

Le process de la pieuvre pour l’installation des réseaux électriques et de plomberie dans les constructions commence à faire de plus en plus d’adeptes chez les particuliers, mais également les auto-constructeurs, les architectes et même les professionnels. C’est le cas de l’équipement proposé par l’entreprise Pil’Top et en cours de certification ISO 9001 et 14001. Cette solution permet de trouver une réponse simple à l’installation des branchements de réseaux secs et humides, comprenant le chauffage, la ventilation, la plomberie, l’électricité, etc.
Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement - Batiweb

Une différence méconnue, entre éco-quartier et éco-lotissement

L’éco-logement est aujourd’hui en pleine expansion. Il en existe deux types, implantés dans les agglomérations ou en périphérie : les éco-lotissements et les éco-quartiers. Ces derniers, très prisés, sont également présents dans les zones rurales avec le même engouement. L’objectif de ces nouvelles constructions est, dans tous les cas, le même : respecter les principes de développement durable. Pour mieux comprendre les orientations de ces deux types de construction, il est essentiel de savoir ce que recouvre chacun des termes, leurs différences et leurs enjeux, le tout expliqué par Pierre-Emmanuel Charbon, aménageur - maître d’œuvre, porteur du projet de construction sur la commune de Megève.
LAKAL : nouveau caisson de volets roulants PTR - Batiweb

LAKAL : nouveau caisson de volets roulants PTR

Le fabricant allemand propose un caisson à crépir (PTR) pour volets roulants, fermé sur les quatre côtés et qui se pose à l’extérieur, avec double laquage au four. Utilisable aussi bien en construction neuve qu’en rénovation, il dispose d’une face avant dotée d’une équerre encastrée extrudée (8mm ou 15mm). Il est également muni de baguettes de finition pour crépis de chaque côté et d’une trappe de visite amovible. Son coffre, disponible en 6 tailles différentes (125PTR, 138PTR, 150PTR, 165PTR, 180PTR, 205PTR), est produit sur-mesure, comme tous les éléments du fabricant allemand. De plus, ses flasques sont en fonte d’aluminium revêtus par poudre et équipés de tenons d’emboîtement pour coulisses à profil creux.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter