ConnexionS'abonner
Fermer

Identification et réhabilitation des friches : le Cerema lance « Cartofriches »

Publié le 28 juillet 2020

Partager : 

A la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire, le Cerema a développé et lancé une version test du portail « Cartofriches », qui vise à identifier et recenser les friches sur le territoire national pour faciliter les réhabilitations par les collectivités et porteurs de projets. La nouvelle ministre de la Transition écologique a par ailleurs annoncé ce lundi 27 juillet la création d'un fonds de plusieurs millions d'euros pour favoriser ces reconversions.
Identification et réhabilitation des friches : le Cerema lance « Cartofriches » - Batiweb

La lutte contre l'artificialisation des sols devient un enjeu majeur du gouvernement, et passe de plus en plus par la réhabilitation des friches industrielles. Après l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) du programme « Reconquérir les friches franciliennes », le Cerema lance de son côté le nouveau portail « Cartofriches », qui recense les friches à l'échelle nationale.

 

Cette première version test, qui s'appuie sur les données de Basias, inventaire historique des sites industriels, et de Basol, qui recense les sites et sols potentiellement pollués, comprend déjà 1 200 friches identifiées. 

 

La version optimisée, enrichie de nouvelles fonctionnalités et de retours d'utilisateurs, sera lancée dans trois mois. Les données collectées permettront alors de développer des outils de conseils et d'accompagnement des collectivités et porteurs de projets. 

 

Une start-up d'Etat, prénommée « UrbanVitaliz » est d'ores et déjà en cours de développement pour aider ces porteurs de projets dans leur démarche de réhabilitation.

 

Vers la création d'un fonds de plusieurs millions d'euros

 

Il faut dire lutte contre l'artificialisation des sols est devenu un enjeu majeur du gouvernement, réaffirmé par Barbara Pompili ce lundi 27 juillet à l'occasion du cinquième Conseil de défense écologique qui s'est appuyé sur les mesures proposées lors de la Convention citoyenne pour le Climat.

 

La nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire a ainsi rappelé qu'un département de la taille de la Drôme disparaissait tous les dix ans avec la bétonisation, et a souligné l'importance de privilégier la réhabilitation des friches urbaines pour limiter cet étalement urbain.

 

Pour parvenir à reconvertir ces friches, elle a ainsi annoncé la création d'un fonds de plusieurs millions d'euros : « Reconstruire sur une friche coûte plus cher que de construire sur un champ ou une forêt. Ce fonds va permettre de réduire l'écart », a-t-elle précisé.

 

Barbara Pompili a par ailleurs ajouté qu'une circulaire serait envoyée aux préfets concernant l'étude de dossiers pour l'implantation de nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, afin de limiter l'artificialisation et la désertification des centres-villes par les petits commerces, souvent menacés par la création de nouvelles grandes surfaces commerciales.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Sur le même sujet

Vidéo Gamme Réhabilitation JELD-WEN

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou l’habitat collectif, les portes font partie des éléments constructifs qui souffrent le plus ! En cause : l’usage intensif...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.