Le programme « reconquérir les friches franciliennes » s’intensifie Collectivités territoriales | 19.02.20

Partager sur :
Le programme « reconquérir les friches franciliennes » s’intensifie Batiweb
Le Plan Biodiversité, lancé par le gouvernement, s’est étoffé avec le principe de zéro artificialisation nette (ZAN). La problématique de l'étalement urbain fait même l’objet d’un nouveau plan lancé par la région Île-de-France nommé « reconquérir les friches ». Depuis le début du mois de février, il entame une nouvelle étape avec un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI).

Le 29 juillet 2019, le gouvernement lançait le programme ZAN (Zéro Artificialisation Nette) visant à limiter l’étalement urbain. Pour contribuer à cet objectif, la région Île-de-France conduit « une action volontariste » sous le nom « reconquérir les friches franciliennes ». Cette action favorise le recyclage des terrains délaissés, fréquemment reconditionnés en décharges sauvages.

 

Ce plan, voté en novembre 2019 à l’occasion du Conseil régional, devra apporter « des solutions concrètes aux collectivités » qui connaissent trop bien ces friches, « espaces en déshérence sources de gaspillage foncier et de nuisance ». Pour répondre à cet objectif et envisager des solutions « sur-mesure(s) », la région a fait appel à différents acteurs comme la Banque des Territoires, l'EPFIF, la SAFER, l’Agence des Espaces Verts, ou encore l'Institut Paris Région. Ces experts de l’aménagement du territoire apporteront leur savoir-faire aux collectivités afin de les accompagner dans la reconquête des friches. Dans un deuxième temps, ce plan permettra d’accélérer la mise en œuvre des projets de valorisation ou de requalification du territoire.

 

Avant de lancer les premières actions du plan « Reconquérir les friches franciliennes », un AMI (Appel à Manifestation d’Intérêt) a été lancé récemment. Les collectivités souhaitant agir sur leurs terrains en friches pourront envoyer leurs dossiers avec des propositions de solutions à la région.

 

Qui est concerné par l’AMI ?

 

Toutes les collectivités peuvent bénéficier du soutien de la région Île-de-France à partir du moment où :

  • elles sont confrontées à l’existence de friches sur leur territoire, et demandent une aide à l’ingénierie pour étudier la situation d’un point de vue juridique, financier, environnemental, et croquent des pistes de valorisation menant à des projets de réhabilitation ;
  • elles ont déjà prévu une réhabilitation des friches sur leur territoire.

 

Dans les deux cas, les collectivités auront besoin d’une aide financière qui pourra leur être accordée par la région Île-de-France si leurs projets paraissent faisables.

 

Mais pour quels types de friches les collectivités peuvent-elles solliciter de l’aide ? Comme le rappelle la région IDF « suivants les situations géographiques et urbaines, les enjeux liés à la requalification des friches ne sont pas les mêmes », et elle a « vocation à s’intéresser à la diversité des territoires franciliens ». Tous les types de friches peuvent donc faire l’objet d’un projet de réhabilitation et d’une demande d’aide :

  • les friches en zone dense, dont l’enjeu sera de préserver ou recréer des espaces naturels en fonction du paysage urbain déjà existant.
  • les friches en dehors des agglomérations centrales. Il faudra dans ce cas précis limiter l’urbanisation sur les terres agricoles,
  • les friches agricoles, qu’il sera nécessaire de préserver pour contribuer au retour de la biodiversité.

 

Comment candidater ?

 

Les communes, les EPCI (Établissements publics de coopération intercommunales) et les EPT (Établissements publics territoriaux) peuvent candidater à l’AMI sur le site de la Région Île-de-France dans la rubrique « plan friches ». Les collectivités ont du 1er février au 31 août 2020 pour déposer leurs dossiers sur Internet.

 

À partir du mois de mai, un premier comité étudiera et sélectionnera les meilleurs dossiers déposés avant le 20 avril, puis, en septembre, un deuxième comité se réunira pour, cette fois-ci, étudier les dossiers déposés avant la fin de l’AMI.

 

Pour mettre toutes les chances du côté des collectivités, la région précise que « les projets de reconquête des friches seront apprécies au regard de critères différents selon les contextes », mais qu’ils devront impérativement contribuer à la lutte contre l’étalement urbain et à l’amélioration du cadre de vie des Français. Les critères d’appréciation des dossiers se trouve sur la page Internet de la région, dans le règlement d’intervention.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock

 

 

 

 

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Fou rire garanti sur les planches avec les ApprentiScènes 2010 Batiweb

Fou rire garanti sur les planches avec les ApprentiScènes 2010

Les ApprentiScènes sont de retour du 8 au 17 avril. Profitez en, les places sont gratuites et le fou rire garanti ! Le principe reste identique : les apprentis de la Région Ile-de-France mettent en scène leurs métiers, leurs formations et leurs préoccupations sur la scène de l'Espace Pierre Cardin.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter