Le développement durable au sommet

Développement durable | 21.01.08
Partager sur :
Le développement durable au sommet - Batiweb
Pour sa deuxième édition qui se tient du 17 au 18 janvier à Avoriaz, le Forum international des "stations de montagne engagées pour la planète" prend de l'ampleur en termes d'audience, de nombre d'intervenants et de qualité de programme. Principaux axes d'échange et de partage d'expériences : l'émergence des démarches environnementales en territoire montagnard.
Sont conviées au débat les stations les plus en pointe sur la question comme Saint-Martin de Belleville (Savoie), première station française à avoir réalisé son bilan carbone. Neuf autres stations sont en passe de faire de même. Y participent également toutes les parties prenantes ayant contribué à faire progresser la cause verte dans les territoires enneigés. Parmi eux, des élus et responsables associatifs suisses et autrichiens. En tête, côté français, l'association Mountain Riders, à l'initiative d'une charte qui fixe 130 engagements en faveur de la mise en œuvre d'un développement durable au sein des stations.

"Cette charte, sorte de pacte écologique local également nourri d'expériences étrangères, a déjà été adoptée par 35 stations françaises depuis son lancement l'an dernier", confie Laurent Burget, responsable du pôle environnement de l'association. Il s'agit donc d'une démarche de fond relativement exhaustive, engagée en partenariat avec l'Ademe et l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM), à laquelle adhèrent 117 maires de stations réparties dans les cinq massifs français. "Dès février, on profitera de l'approche des élections municipales pour communiquer de plus belle, inciter d'autres élus à s'engager et les électeurs à s'emparer du sujet. Sur les 100 grandes stations françaises recensées, l'objectif est de franchir la barre d'une moitié de signataires", ajoute-t-il.

Au Forum d'Avoriaz, cette charte constitue le filigrane des débats prévus pour aborder autant les enjeux de mobilité douce, d'urbanisme durable que ceux relatifs à la réduction des émissions de CO2 et d'économies d'énergie. Ainsi, Guy Vaxelaire, président de la commission Aménagement durable de l'ANMSM, maire de La Bresse (Vosges) et signataire de la charte, présente le 18 janvier les actions que sa commune a mis en œuvre pour intégrer la protection de l'environnement à son quotidien.

Politique de préservation de la biodiversité et de sensibilisation des citoyens, entretien hivernal des pistes, limitation de l'usage de la voiture, gestion de l'eau et des déchets en montagne, labellisation des actions menées, économies d'énergie sur l'éclairage ou les remontées mécaniques, énergies renouvelables et chaufferie bois tirant parti des ressources locales sont autant de leviers possibles en vue de mieux préserver la montagne.

Après une édition 2007 ayant permis de dresser un panorama des pistes de progrès possibles, ce Forum 2008 vise à faire fertiliser les expériences et à porter plus haut la diffusion de solutions de développement durable fiables et mesurables.

Redacteur