Un décret va mieux organiser la concurrence dans les barrages

Développement durable | 22.02.08
Partager sur :
Un décret va mieux organiser la concurrence dans les barrages - Batiweb
Un décret va être publié "dans les prochains mois" pour mieux organiser la mise en concurrence des concessions de barrages hydroélectriques en France, selon le ministère de l'Ecologie.
Selon le magazine La Tribune, le ministère de l'Ecologie prévoit « Un décret » qui devrait sortir fin avril. Ce décret rendra possible l'arrivée de concurrents d'EDF sur les concessions hydroélectriques, déléguées actuellement en grande majorité au groupe public français d'électricité, a expliqué le ministère. Depuis qu'EDF est devenue une société anonyme en 2004, elle est soumise aux mêmes obligations de mise en concurrence des concessions, conformément à une loi Sapin de 1993.

Depuis, une seule concession hydroélectrique a fait l'objet d'un appel d'offre, celle du barrage de la rivière Séveraisse (Hautes-Alpes), en mai 2007, perdu par EDF au profit d'une société créée par un ancien champion olympique de canoë, Franck Adisson.
Mais en 2012, une douzaine de concessions hydroélectriques doivent être renouvelées, dont quatre de plus de 200 mégawatts, selon le site de la Direction générale de l'énergie et des matières premières (DGEMP). Si l'appel à candidature a lieu trois ans avant la fin de la concession, comme l'affirme la DGEMP sur son site, les appels d'offre devront être lancés dès 2009.

Le décret précisera les critères énergétiques (règles d'investissement et modalités d'exploitation), environnementaux (respect des usages de l'eau), et économiques (redevance à l'Etat et aux départements) à respecter dans les appels d'offre.
La France compte au total près de 400 concessions hydroélectriques qui représentent plus de 95% du total de la puissance installée, soit environ 24.000 mégawatts (MW), selon la DGEMP. EDF en exploite 20.400 MW, Suez --via la Compagnie nationale du Rhône et la Shem-- 3.560 MW.
Redacteur