L'ancien siège du PC polonais classé monument historique

Divers | 26.11.09
Partager sur :
L'ancien siège du PC polonais classé monument historique - Batiweb
L'ancien siège du comité central du parti communiste polonais (POUP) dissous, situé dans le centre Varsovie, a été classé monument historique, a annoncé l'inspection des monuments historiques de la région, sur son site internet.
Le bâtiment, construit dans les années 1948-1952 sur des plans d'architectes polonais connus, avait abrité le siège du PC jusqu'à sa dissolution en janvier 1990, quelques mois après la chute du régime communiste. Signe de l'avènement de l'économie de marché en Pologne, le bâtiment est devenu en 1991 siège de la Bourse de Varsovie, rouverte après un demi-siècle de communisme.

Depuis 2000, date à laquelle la Bourse a emménagé dans de nouveaux locaux, le bâtiment abrite plusieurs institutions financières. Outre son aspect historique, l'ancien siège du parti « représente un haut niveau artistique et reste un bel exemple d'un bâtiment officiel des années 1940-1950 construit dans le style de l'architecture moderniste », selon l'inspection des monuments. L'inspection souligne également le caractère authentique de l'extérieur du bâtiment, ainsi que des équipement d'époque, tels que les lustres, carrelages au sol ou rampes d'escaliers.

En 2007, un autre bâtiment communiste symbole, le « palais de la culture et des sciences » qui trône au centre de la capitale de polonaise, avait aussi été classé monument historique. Cadeau de Joseph Staline à Varsovie, ce gratte-ciel de 230 mètres reste toujours le plus haut bâtiment de la capitale polonaise.

Bruno Poulard (avec agences)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Saint-Pétersbourg : le gratte-ciel de la discorde - Batiweb

Saint-Pétersbourg : le gratte-ciel de la discorde

La construction d'un gratte-ciel de 403 mètres en forme d'aiguille, symbolisant une flamme, l'emblème du géant gazier Gazprom dans le centre historique de la ville de Saint-Pétersbourg en Russie, a été accepté par le conseil municipal. De nombreux résidents sont scandalisés par le projet et l'ancienne capitale impériale risque d'être rayée de la liste du patrimoine mondial.