La Maison d'Alsace veut se donner les moyens d'exister

Divers | 24.06.08
Partager sur :
La Maison d'Alsace veut se donner les moyens d'exister - Batiweb
Acquise il y a 40 ans par les Conseils Généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la maison de l'Alsace, située à l'emplacement privilégié du 39 avenue des Champs-Élysées, va subir des travaux de rénovation importants. Objectif : renforcer le rayonnement de la région Alsace à Paris.
La Maison d'Alsace occupe un immeuble d'environ 2000 m² à l'angle de la rue Marbeuf, au 39 de l'avenue des Champs-Elysées. « C'est la vitrine de la région Alsace au monde » dixit Charles Buttner, président du Conseil du Haut-Rhin. Avec 330 000 piétons et 90 000 véhicules qui arpentent chaque jour la plus belle avenue du monde, l'immeuble a pour vocation de promouvoir l'Alsace en englobant l'économie, la culture et le tourisme.

Une institution en danger

Depuis sa création dans les années 1970, jusqu'aux récentes fermetures de plusieurs maisons de régions en 2005, la question de conserver la maison régionale d'Alsace s'est posée. « Dès lors que l'on prend en considération la qualité de l'emplacement et le potentiel des surfaces pouvant être exploitées, l'intérêt de conserver l'immeuble paraît évident » commente Jean-Daniel Zeter, président de la Maison d'Alsace.

L'atout majeur du complexe reste le restaurant. Ouvert jour et nuit, 365 jours par an, le restaurant reçoit en moyenne 800 personnes par jour et une fréquence annuelle qui dépasse les 300 000 personnes. Ce sera la pierre angulaire des travaux de rénovation. L'optimisation des potentialités de l'immeuble passe par une redistribution complète du restaurant, de l'ambassade et du quartier d'affaires.

Valoriser la Région Alsace

Pour ce faire, la procédure du marché public a été lancée. Sur 90 candidatures d'architectes reçues, c'est le cabinet DRLW de Mulhouse qui a été choisi. Un architecte alsacien, hasard ou coïncidence ? Les présidents des Conseils Généraux assurent que c'est une coïncidence. Peu importe, les ambitions du cabinet haut-rhinois sont de remettre au goût du jour la façade haussmannienne de belle facture, de clarifier les accès et de restructurer les deux derniers niveaux de l'immeuble « afin de dégager un espace événementiel ouvert sur la ville ».

Durant les travaux, il ne restera que la façade de l'immeuble. L'intérieur du bâtiment sera entièrement détruit, puis reconstruit. Le projet s'articule donc autour du restaurant, qui sera créé en deux niveaux (un seul actuellement) : la brasserie au rez-de-chaussée et un restaurant de plus grand standing au première étage. L'entrée sera optimisée grâce à un espace vitrine d'environ 80 m², une sorte de show-room permanent de la marque Alsace permettant de découvrir la région en quelques minutes avec une communication dans leur propre langue.
Le centre d'affaires, qui se développe sur les niveaux 2 à 5, sera aménagé pour assurer l'accueil des utilisateurs dans des bureaux et des salles de réunion. Structuré autour d'un Espace Club, ces étages doivent devenir le lieu de convergence des entrepreneurs alsaciens. Enfin, les deux derniers niveaux seront dédiés aux activités événementielles : expositions, réceptions, réunions, rencontres, forums... Le dit « espace événementiel » disposera d'une terrasse, installée au 6e étage, puis d'une mezzanine au dernier étage. Aucune restauration n'y est établie, mais un bar avec vue sur les Champs-Élysées et la Tour Eiffel.

Outre la volonté de redonner du souffle à son immeuble, la Maison d'Alsace a aussi dû composer avec les aspects normatifs : désamiantage et mise au normes du bâtiment. L'année 2008 a été consacrée à l'étude du projet. L'étalage des travaux se fera de 2009 à 2010 pour une somme d'environ 10 millions d'euros.

Cabinet DRLW Architectes :

Situé au parc des Collines à Mulhouse (Haut-Rhin), le cabinet d'architectes DRLW (Denis Dietschy, Fabien Rey, Jean-Marc Lesage, Christian Weinmann) est un des plus importants d'Alsace (plus de 20 collaborateurs). Le cabinet d'architectes DRLW travaille pour le compte de maîtres d'ouvrages publics (communes, département ou région, communautés de communes) ou de maîtres d'ouvrages privés ou semi-privés : (industriels, organismes de promotion immobilière, particuliers). Parmi les principales réalisations du cabinet, l'Euroairport Bâle-Mulhouse-Fribourg (1996-2006), qui a reçu le Prix des plus beaux ouvrages de constructions métalliques en 2004, citons l'aéroport de Brest-Bretagne (2003-2007), le Palais des Sports de Mulhouse (1999) et l'Immeuble 27 à Strasbourg (2005-2007)


Bruno Poulard
Redacteur