Le musée d'art islamique au Qatar conçu par Pei

Divers | 02.12.08
Partager sur :
Le musée d'art islamique au Qatar conçu par Pei - Batiweb
Le Qatar a inauguré fin novembre son Musée d'art islamique, riche d'une collection décrite comme l'une des plus prestigieuses au monde, avec l'ambition de faire de Doha une capitale culturelle régionale.
Construit sur une île artificielle, à 60 mètres de la Corniche de Doha, le musée rassemble 800 objets d'art et d'histoire collectés sur trois continents, d'Espagne jusqu'en Inde, et illustrant la civilisation musulmane, du VIIe au XIXe siècle après JC. Par ce musée, le Qatar, riche pays gazier du Golfe, veut « mettre en relief les valeurs de la civilisation musulmane et le rôle de cette civilisation dans le rapprochement entre les cultures et les valeurs humaines », a déclaré cheikha Al-Mayassa Bent Hamad Al-Thani, présidente de l'Autorité des musées du Qatar, devant un parterre de têtes couronnées et de dirigeants arabes. Ses 35 000 m2 font face à une skyline spectaculaire de tours et d'immeubles ultramodernes. Premier projet muséal effectivement réalisé dans les Emirats, il aurait coûté 270 millions d'euros.

Outre des manuscrits, des calligraphies islamiques, le musée compte des objets en céramique, métal, verre, ivoire, textile, bois et des pierres précieuses, dont 42 chefs-d'oeuvre qui avaient été exposés pour la première fois en juin 2006 au musée du Louvre, à Paris. Le bâtiment de cinq étages, conçu par l'Américain d'origine chinoise, Ieoh Ming Pei, architecte de la Pyramide du Louvre, abrite des salles d'exposition, une bibliothèque et un pavillon dédié à l'enseignement où, selon cheikha Al-Mayassa, seront données à partir de janvier 2009 des conférences sur l'art, l'histoire et la civilisation islamiques.

Le lancement de ce premier musée a été marqué par un débat sur « l'architecture islamique entre tradition et modernité », puis par une conférence sous le thème: « Au delà des frontières, l'art islamique à travers les cultures » avec la participation de chercheurs de plusieurs pays, selon les organisateurs. « Le Musée d'art islamique jette le premier jalon pour un projet culturel tendant à faire de Doha une capitale culturelle de renommée mondiale », a indiqué le président exécutif de l'Autorité des musées du Qatar, Abdallah Al-Najjar.

Bruno Poulard (avec AFP)
Redacteur