Les Docks de Marseille veulent devenir le cœur d'Euroméditerranée Divers | 10.06.08

Partager sur :
Ayant perdu leur vocation industrielle, les Docks abritent aujourd'hui des sièges de sociétés privées, de services publics, administratifs et culturels, dont l'Etablissement public Euroméditerranée. JPMorgan et Constructa, qui ont racheté une majeure partie des bureaux en 2007, ont engagé un plan d'aménagement et de développement sur les années à venir.

Au total, 220 entreprises, employant plus de 3 000 personnes dans toutes les fonctions du tertiaire supérieur, sont implantées sur un site réhabilité. Les Docks et Entrepôts ont marqué, au XIXème siècle, le renouveau de la cité phocéenne. Cent cinquante ans plus tard, ils sont au cœur du nouveau Marseille.

Le Maire de Marseille Robert P. Vigouroux présente publiquement le 28 septembre 1989 le dossier de «Création d'un Centre directionnel Euroméditerranée» spécialisé dans les échanges commerciaux, l'organisation, la régulation et la gestion du trafic international, sous toutes ses formes, par des méthodes de communications informatisées. L'opération comprend la réhabilitation des Docks par le privé pour ouvrir la ville au monde de l'économie tout en maintenant la diversité des activités. Sur un site de 309 hectares, le projet Euroméditerranée totalisera plus de 1,5 millions de mètres carrés de bureaux induisant environ 30.000 emplois.

Total relooking pour les docks

Le projet de réhabilitation visant à transformer les entrepôts des docks en bureaux voit le jour en 1991. C'est un architecte marseillais de 35 ans, quasi inconnu, Eric Castaldi, qui l'emporte contre les grands noms de l'architecture. Il conserve les voûtes en brique à chaque étage et les cours intérieures mais fait percer une grande rue centrale, agrandit les fenêtres et remplace par des verrières une partie des toits, désormais appelées atriums.

Propriétaires depuis décembre 2007, JPMorgan Asset Management et de Constructa ont décidé d'ouvrir le bâtiment sur la ville afin qu'il devienne, davantage encore, le «coeur battant» d'Euroméditerranée. Plusieurs projets de refonte sont à l'étude : des accès de l'immeuble pour en faciliter l'entrée, de modification des signalétiques internes et externes, de mise en place de nouveaux moyens de communication (site internet, plaquettes...). La nuit, un habillage de lumière est également étudié afin de mettre en valeur la beauté des façades et signaler l'immeuble au loin.

Pas seulement un centre d'affaire

Constructa veut aussi engager un programme de travaux ambitieux destiné à élever le niveau de confort des occupants actuels et futurs. L'aménagement d'un véritable « business center », avec salles de réunion, salles de visioconférence et auditorium, est ainsi à l'étude. Fermé la nuit et le week-end, Constructa a émis le souhait de faire vivre les Docks 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par l'installation de magasins et de boutiques, de restaurants festifs, d'espaces de remise en forme, de salles de sport. Oubliées lors la réhabilitation, les caves vont peut être subir un aménagement commercial.

Bruno Poulard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un projet pilote de 35 maisons bioclimatiques innovantes - Batiweb

Un projet pilote de 35 maisons bioclimatiques innovantes

Initié par l’Epamarne, établissement public d'aménagement de la ville nouvelle de Marne la Vallée, en partenariat avec la ville de Chanteloup en Brie, un projet de maisons innovantes et bioclimatiques a été développé dans le cadre d’un concours restreint. L'architecte (AW²) et Bouygues Immobilier se sont impliqués dans une démarche de recherche et de développement de modèles jusqu'ici non réalisés.
« Sous la ville durable, il y a le génie urbain » (Sylvain Allemand) - Batiweb

« Sous la ville durable, il y a le génie urbain » (Sylvain Allemand)

Sylvain Allemand, journaliste, suit depuis plusieurs années l'actualité relative aux recherches et initiatives en matière de développement durable. Il vient d’écrire un livre « Sous la ville durable, le génie urbain ». Il nous explique en quoi le génie urbain se révèle être une contribution majeure à la ville durable et quelle est sa vision de la ville durable du futur.
Mars 2014 : SIH est le premier fabricant français de lanterneaux à réaliser des DEP suivant la norme EN 15804 - Batiweb

Mars 2014 : SIH est le premier fabricant français de lanterneaux à réaliser des DEP suivant la norme EN 15804

Plaçant le développement durable au cœur de sa stratégie de croissance, SIH propose depuis plusieurs années toute une gamme de produits s’inscrivant dans une démarche HQE. Dans cette logique, SIH finalisait dès le mois de septembre 2013, les DEP sous format européen EN 15804 pour ses gammes ISOLHIS et ISOLHIS Urc, devançant ainsi les impératifs de la réglementation. En effet, dès le mois d’avril prochain, la DEP sous norme EN 15804 remplacera définitivement le référentiel français NF P01-010 servant de cadre à la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES). Ces DEP SIH, les premières de la profession, signent la volonté de l’entreprise par ailleurs engagée dans une démarche de certification ISO 14001.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter