Rénovation BBC : les logements collectifs mènent la danse Eco-construction | 02.12.19

Partager sur :
Comme chaque année, Effinergie révèle les chiffres de la rénovation basse consommation en France. Le nombre de logements collectifs rénovés a doublé sur les deux dernières années : ils représentent désormais 85% des opérations et un volume de 171 446 unités. Si le marché de la rénovation des maisons groupées se veut dynamique (+ 65% par rapport à 2017), celui de la maison individuelle en secteur diffus demeure « atone ».

En matière de rénovation basse consommation, la situation en France se veut contrastée. En 2018, dans le secteur résidentiel, plus de 175 000 logements sont en cours de certification et se répartissent sur 2 457 opérations sur l’ensemble du territoire national, souligne l’Observatoire-BBC publié par l’association Effinergie.

 

Les logements collectifs représentent 97% des rénovations à basse consommation, soit 85% des opérations. Ces opérations concernent un volume de 171 446 logements en France, répartis sur plus de 2 099 opérations.

 

A noter que le nombre de logements collectifs rénovés a doublé entre 2017 et 2018 : 33 700 logements ont été rénovés contre 14 500 sur la période 2011-2016. Une tendance qui s’explique par une hausse de + 25% du nombre de logements rénovés et de + 40% du volume de logements rénovés par opération.

 

Le logement individuel, un marché moins porteur

 

Le marché de la rénovation de logements individuels est bien moins important puisqu’il ne représente que 3% des logements rénovés, soit 15% des opérations. Dans le détail, 157 opérations de rénovation de logements groupés ont été lancées (soit 4 649 logements) et 202 rénovations de maisons en secteur diffus.

 

L’Observatoire précise que dans le secteur de la rénovation des maisons groupées, près 2 000 logements ont été rénovées en 2018 (+ 65% par rapport à 2017), une hausse qui s’explique par un volume plus important d’opérations. Concernant la maison individuelle en secteur diffus, le marché « demeure atone » et ne concerne qu’une dizaine d’opérations par an.

 

L’Ile-de-France, noyau de la rénovation à basse consommation

 

5 pôles régionaux concentrent la grande majorité des rénovations : 43% pour l’Ile-de-France (73 434 logements), 17% pour l’Auvergne Rhône Alpes (27 771 logements), 9% pour les Hauts de France (16 480 logements), 8% pour le Grand Est (13 405 logements) et 6% pour la Normandie (10 700 logements).   

 

Une croissance moins dynamique pour le tertiaire

 

Dans son Observatoire, Effinergie fait également le point sur le marché de la rénovation dans le secteur tertiaire : seules 440 opérations (3,6 millions de m2) sont concernées par un label Effinergie. L’explication principale ? Des acteurs qui ont encore bien du mal à se mobiliser. Ainsi, au premier trimestre 2019, 7 demandes de certification ont été déposées… un niveau encore moins élevé qu’en 2017, ce qui vient confirmer la tendance baissière enclenchée en 2015.

 

Pour ce qui est de la rénovation basse consommation, 94% de la surface tertiaire, soit 87% des opérations en cours, est sous maîtrise d’ouvrage privée et concerne majoritairement des bureaux. Les 61 opérations sous maîtrise d’ouvrage publique se concentrent sur les bâtiments d’enseignements et les bureaux.

 

L’Ile-de-France est là encore la plus représentative des rénovations à basse consommation du secteur privé (77%). Elle demeure également parmi les régions les plus dynamiques dans le secteur public (17 opérations sur les 61 enregistrées).   

 

Une dynamique initiée mais encore insuffisante

 

L’Observatoire BBC indique enfin qu’en parallèle des bâtiments labellisés par les organismes certificateurs, des Régions de France ont souhaité soutenir la dynamique de rénovation en lançant des appels à projets incluant des aides financières conditionnées à l’atteinte du niveau BBC rénovation. Ces appels ciblent principalement des maisons, des logements collectifs et des bâtiments tertiaires. On estime à 150 000, le nombre de logements rénovés dans le cadre de ces dispositifs.

 

Bien que des initiatives soient lancées, Effinergie insiste : il est indispensable de dupliquer les rénovations basse consommation au quotidien. Pour lever certains freins, elle cite le déploiement du label Effinergie patrimoine ou encore la publication d’une étude et la réalisation d’un état des lieux des démarches nationales et régionales.

 

« Cependant, les labels qui s’inscrivent dans une démarche volontaire, avec l’objectif d’initier une dynamique nationale, ne peuvent assurer une massification de la rénovation basse consommation sans un contexte politique garantissant un accompagnement humain, technique et financier pérenne », conclut l’Observatoire.

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Effinergie met à disposition un module de rénovation BBC par étapes

Effinergie met à disposition un module de rénovation BBC par étapes

Après plusieurs mois de travail collaboratif auprès des acteurs régionaux et nationaux, le collectif Effinergie met à disposition, sur son site Internet (www.effinergie.org), un module dédié à la rénovation par étapes. Ce module propose une étude comparative des différents dispositifs proposés à l’échelle régionale et nationale.
Effinergie lance un label pour la rénovation énergétique des bâtiments classés

Effinergie lance un label pour la rénovation énergétique des bâtiments classés

Concilier bâtiments classés au patrimoine et rénovation énergétique, c’est le défi que s’est lancé en 2017 le collectif Effinergie, en collaboration avec Sites et Cités Remarquables de France, qui présente aujourd’hui un nouveau label énergétique dédié au bâti ancien. L’objectif : valoriser des travaux alliant réhabilitation énergétique et préservation de bâtiments du patrimoine.
Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool

Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool

Rockwool a lancé, en novembre dernier, une nouvelle gamme d’isolants intitulée Rockplus, qui présente de nouvelles performances thermiques et acoustiques, ainsi qu’un meilleur confort de pose. L’occasion de faire le point sur le marché de la rénovation thermique et sur ces nouveaux produits innovants avec Matthieu Biens, directeur marketing et développement de Rockwool.
Bardage bois : vers de nouvelles solutions plus pérennes ?

Bardage bois : vers de nouvelles solutions plus pérennes ?

Le succès du bois s’est-il terni ? Alors que le bardage bois est de plus en plus considéré comme compliqué à entretenir et rapidement altéré, plus de 50 professionnels constructeurs bois, entreprises certifiées CTB-A+ et industriels de la finition, se sont réunis lors d’une journée technique pour travailler ensemble sur de nouvelles solutions d’entretien et de pérennisation des ouvrages extérieurs en bois.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter