Les lauréats des Génies de la Construction 2020 sont... Évènements du bâtiment | 17.07.20

Partager sur :
Organisé par le Ministère de l'Education et de la Jeunesse en partenariat avec la FFB, la FNTP, le CCCA-BTP, l'Ecole française du béton (EFB), ou encore la Fondation BTP Plus, « Les Génies de la construction » ont pour objectif de faire travailler des équipes d'élèves autour d'une maquette physique ou virtuelle proposant une construction ou un aménagement pour la ville de demain, et de leur faire parallèlement découvrir les métiers du bâtiment. Malgré le contexte spécial lié à la crise du Covid-19, les 8 lauréats de l'édition 2020 ont été dévoilés ce jeudi 16 juillet.

Chaque année, les Génies de la Construction proposent aux élèves et étudiants de travailler par équipe sur le développement d'une construction ou d'un aménagement mettant en œuvre la transition écologique et numérique.

 

Un concours perturbé par la crise liée au Covid-19

 

En septembre dernier était lancée la 16ème édition du concours. Mais alors que la finale devait initialement se tenir le 10 juin, tout le calendrier et le travail des équipes a été perturbé par la crise liée au coronavirus. 

 

La date de dépôts des projets a notamment été décalée pour que les élèves puissent finaliser leur projet, et la traditionnelle soutenance a été remplacée par une vidéo de présentation. 

 

Les élèves et étudiants participants étaient répartis en quatre catégories : collège, lycée général, pro, et supérieur. Sur les 171 équipes engagées dans le concours, seules 29 ont pu mener à terme leur projet. Les élèves de lycée ont ainsi dû abonner leur projet pour donner la priorité au baccalauréat.

 

Les 8 lauréats des trois catégories

 

Pour déterminer les 8 lauréats du concours, le jury a notamment étudié la créativité, mais aussi la faisabilité du projet. 

 

Au sein de la catégorie « collège », le 1er prix a été attribué au collège Pierre Loti, situé à Rochefort (académie de Poitiers), pour son projet « Les digues fractales », qui met en œuvre une étude d'implantation de digues fractales sur le port des Boucholeurs (17) dans le but de protéger le littoral en diminuant l'énergie, la hauteur et la réflexion des vagues.

 

Dans cette même catégorie, le collège Pierre Hyacinthe Cazeaux dans les Hauts-de-Brienne (académie de Besançon), a remporté le 2ème prix pour son projet « La friche en herbe ». Ce dernier porte sur la rénovation et la reconversion d'une usine et d'une friche industrielle situées à Morez (39). Les élèves ont notamment procédé à une enquête en ligne auprès des riverains pour connaître leurs souhaits. Grâce à cela, les élèves ont proposé de créer un centre socio-culturel avec des espaces de restauration, de spectacles, de divertissement, de détente et de coworking.

 

Une classe de 5ème du collège Claude Bernard du Havre (académie de Rouen) a quant à elle reçu le 3ème prix pour la création d'un campus maritime universitaire, comprenant un bâtiment de logements créés à partir de containers, complété d'un restaurant universitaire, d'une bibliothèque et d'espaces de loisirs et de sports.

 

Le seul prix de la catégorie « pro » a été attribué au collège des Fontanilles, situé à Castelnaudary (académie de Montpellier). Alors que le collège va être reconstruit, les élèves sont partis à la découverte des métiers du bâtiment - par ailleurs enseignés dans le collège - qui permettront sa rénovation. Les élèves se sont intéressés au métier de maçon, de coffreur-bancheur, de jointeur, de plâtrier-plaquiste, d'électricien, de plombier, de peintre-décorateur, et de serrurier-métallier. Ils ont notamment imaginé huit cabines d'ateliers avec un magasin de stockage.

 

La catégorie « sup » est la plus remplie. Elle comprend en effet deux premiers prix ex-aequo, et une mention spéciale du jury.

 

Les deux premiers prix ex-aequo ont été attribués à l'IUT de Chambéry (académie de Grenoble), et à l'université de Cergy-Pontoise (académie de Versailles). Le premier projet porte sur la rénovation de la charpente d'un ancien four à pain. Réalisé en partenariat avec le lycée professionnel du Nivolet, ce travail allie l'utilisation d'outils digitaux comme les maquettes numériques, le Scan3D, et la réalisation de travaux artisanaux et traditionnels.

 

L'autre premier prix revient aux étudiants de licence en Sciences de l'ingénieur et en master de Génie civil de l'université de Cergy-Pontoise. Ils ont travaillé sur la construction de la passerelle « Marianne », située à Aubervilliers et imaginée dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Les étudiants ont proposé que cette passerelle soit conçue avec du béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP) pour réduire de 30 % la quantité de matière et ainsi améliorer le bilan carbone de l'ouvrage.

 

Les étudiants de l'ENSAM d'Angers et du BTP CFA de Maine-et-Loire ont quant à eux obtenu le troisième prix pour leur projet « SimCites Durables », portant sur la conception d'un plateau de jeu connecté, permettant de sensibiliser aux impacts environnementaux des aménagements urbains, et ainsi mettre en évidence leurs effets auprès des décideurs publics et privés.

 

Enfin, la mention spéciale du jury « vidéo coup de cœur » a été attribuée au projet « Concrete & Scraps », proposé par les étudiants de 4ème année de l'ESITC Caen. Ces derniers ont présenté le développement d'un nouveau béton isolant conçu à partir de rebuts de plastiques industriels.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée ! - Batiweb

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron) - Batiweb

« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron)

Des chantiers émanent à nouveau les bruits de la construction. Même avec une production amoindrie, le bâtiment reprend, et selon les chiffres de la FFB du 29 juin, 95 % des chantiers ont désormais retrouvé une activité normale, bien que le secteur du BTP ait été lourdement impacté. Aujourd’hui, les attentes se tournent donc vers des mesures de relance, que la FFB présente à travers la voix de son nouveau président, Olivier Salleron.
-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 - Batiweb

-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.
« Désordres dans le bâtiment », thème de la 14e édition du concours photo AQC - Batiweb

« Désordres dans le bâtiment », thème de la 14e édition du concours photo AQC

L’Agence qualité construction (AQC) lance la 14e édition de son concours photo, qui devra illustrer les « désordres dans le bâtiment ». Un thème tristement d’actualité après la catastrophe de Marseille, mais utile dans un contexte de prise de conscience des dégradations du bâti et de la nécessité d’entretien. La date de clôture est fixée au 31 mars 2019, alors à vos appareils photos !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter