Trophées de l'Ascenseur 2021, entre innovation et lutte pour la mobilité verticale des séniors

Évènements du bâtiment | 08.07.21
Partager sur :
Trophées de l'Ascenseur 2021, entre innovation et lutte pour la mobilité verticale des séniors - Batiweb
Le 7 juillet, la Fédération des Ascenseurs a tenu sa remise des Trophées de l'Ascenseur. Un palmarès porté sur la mobilité et l'accessibilité des bâtiments, et plus précisément du logement. Le thème résonne particulièrement avec un récent plaidoyer de l'organisation professionnelle, bien déterminée à interpeller les élus sur la question de la mobilité verticale des personnes âgées dans leur domicile.

C’est lors d’une cérémonie physique et retransmise numériquement que les lauréats des Trophées de l’Ascenseur 2020-2021 ont reçu leur récompense. En raison de la pandémie, cette édition a passé en revue différents projets livrés entre janvier 2019 et décembre 2021. Au total, sept dossiers se sont démarqués parmi les 31 en lice.

Le trophée « Aménagement de l'habitat » a été attribué à Sietram & Co, qui a installé un système d’élévateur dans un corps de ferme dans la Manche. Une façon pour les propriétaires de mieux recevoir les vétérans américains lors des commémorations du 6 juin 1944.

Pour la catégorie « Architecture et intégration urbaine », Korus et Schindler se sont distingués avec l’ajout d’un ascenseur vitré cylindrique facilitant l’accès restaurant inter-entreprises de la tour B du Cœur Défense. 

Trophée « Architecture et intégration urbaine » - Crédit photo : Schindler

Le trophée « Bien-vivre et accessibilité » a été attribué à l’élévateur de l’Observatoire de la Côte d’Azur à Nice. Il permet aux visiteurs d’atteindre plus facilement la lunette du monde situé dans la coupole de la bâtisse du 19ème siècle.

Trophée « Bien vivre et accessibilité » - Crédit photo : Alma SA

Le thème « Environnement et développement durable » est également à l’honneur à la Tour Trinity de La Défense. Un nouvel équipement d’ascenseurs et escaliers mécaniques de Bateg et TK Elevator France y facilite la circulation entre bureaux et extérieur. 

Le trophée « Amélioration de la vie quotidienne » a été décerné à Vimec et Eva, qui ont installé dans une maison à Grenoble un élévateur extérieur. Un dispositif utilisé en moyenne quatre fois par jour par le couple d’habitants, pouvant ainsi profiter de la vue sur la montagne qu'offre le premier étage, tout en anticipant leur potentielle perte de mobilité.

L’équipement de 29 ascenseurs pour les quatres nouvelles stations de métro de la ligne 14 à Paris, réalisé par la RATP Koné, a reçu le trophée « Technologies ».

Trophée « Equipement et développement durable » - Crédit photo : Sébastien Godefroy/TK Elevator

Enfin, un coup de cœur du jury a été exceptionnellement attribué cette année à AFEO et Simeos pour leur projet à l’abbaye de Saint-Antoine-Labbaye, en Isère. Le projet consistait à installer un ascenseur tout en préservant un mur classé du bâtiment historique. 

Parmi les lauréats et les membres du jury, le mot « accessibilité » et « sénior » est sur toutes les lèvres et ce n’est pas par hasard. Aujourd’hui, 1 Français sur 2 en logement collectif ne dispose pas d’une solution de mobilité verticale, et, selon des chiffres de l’INSEE, 20,5 % de la population est constituée de personnes âgées d’au moins 65 ans, tandis que 4 millions de personnes de 60 ans seront en perte d’autonomie d'ici 2050. Face au vieillissement progressif de la population et son potentiel impact social et financier, la Fédération des Ascenseurs veut agir.

Trophée « Technologies » - Crédit photo : KONE


Un engagement pour l’accessibilité des séniors

 

Des actions qui sont rassemblées dans un plaidoyer, rédigé en collaboration avec des ergothérapeutes, gérontologues, syndicats, entreprises et autres organisations concernées par l’autonomie chez les personnes âgées en France. 

Selon un baromètre Qualitel-Ipsos datant de 2020, 49 % des personnes de plus de 60 ans estiment que leur logement n’est pas adapté pour une personne âgée, dont 76 % à cause de la présence d’escaliers ou de marches. A noter également que 58 % des Français considèrent les outils de mobilité verticale comme leaders des solutions pour le maintien à domicile, devant les équipements sanitaires.

Trophée « Amélioration de la vie quotidienne » - Crédit photo : Vimec

« Les débats publics actuels portent sur l’accessibilité globale des handicapés en milieu urbain et public, mais le dernier mètre que le sénior parcourt chez lui est abordé après », souligne Philippe Boué, nouveau président de la Fédération des Ascenseurs depuis avril 2021. « Vieillir chez soi est un continuum. La question des mobilités est une question d’autonomie et de territoires. Les dynamiques de vieillissement seront totalement différentes en centre-ville, en milieu périurbain ou rural », ajoute Luc Broussy, président de France Silver Eco et à l'origine du rapport « Nous vieillerons ensemble », contenant 80 propositions en faveur de l’accessibilité pour les séniors. Le plaidoyer de la Fédération des Ascenseurs dans lequel il s’exprime propose également neuf idées en ce sens. 

 Trophée « Aménagement de l'habitat » - Crédit photo : SIETRAM & CO

Inscription d’un critère de mobilité verticale dans les appels d’offres publics et conventions de subvention, création d’un label 360° garant de l’accessibilité du territoire au sens large, appel à des audits, instaurer un équivalent de MaPrimeRénov' version accessibilité, favoriser le recrutement de praticiens médicaux, et le remboursement des solutions de mobilité verticales… Les suggestions sont diverses et tendent à remplir les différents enjeux du sujet : mettre l’accessibilité au cœur du logement, accompagner les séniors et prévenir leur perte d’automonie, et favoriser le lien social.

Trophée coup de coeur du jury - Crédit photo : AFEO

Autant d'axes sur lesquelles la Fédération des Ascenseurs tient à interpeller les élus locaux, notamment dans le cadre des dernières élections régionales et départementales. Un combat qui avance bien d’après Alain Meslier, délégué général de la fédération : « Un des territoires qui va avancer le plus vite grâce à Yann Jondot, c’est le Morbihan et la Bretagne, car il va installer le label accessibilité dans les villes, essentiellement porté sur les équipements. Il aimerait que ce label soit reconnu dans d’autres territoires (...) Après, tout dépend des puissances financières de chacun. On va voir comment cela peut s’appliquer aussi pour les logements », a-t-il réagi.

 

Virginie Kroun

Photo de une : Fédération des Ascenseurs
 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Le palmarès des Trophées de l’Ascenseur dévoilé ! - Batiweb

Le palmarès des Trophées de l’Ascenseur dévoilé !

La quatrième édition des Trophées de l’Ascenseur s’est conclue ce 9 octobre à l’occasion d’une remise des prix organisée à Paris. Six lauréats ont ainsi été récompensés pour leurs solutions contribuant à améliorer la vie des usagers. Une réussite pour la Fédération des Ascenseurs, qui a souligné l’engagement des professionnels du marché.
Lutter contre l’isolement social grâce à la mobilité verticale - Batiweb

Lutter contre l’isolement social grâce à la mobilité verticale

L’édition 2021 des Trophées de l’ascenseur dévoilera ses lauréats en juin prochain. Organisé chaque année depuis six ans, le concours témoigne de la diversité de l’industrie et permet de valoriser le savoir-faire de la profession. Si ascenseur rime souvent avec mise en accessibilité des bâtiments d’habitation, les solutions de mobilité verticale ont un rôle bien plus important à jouer. Elles sont notamment un moyen de lutter contre l’isolement social. Pour en discuter, nous avons échangé avec Guillaume Fournier Favre, Président sortant de la Fédération des Ascenseurs, et Président du jury des Trophées de l'Ascenseur 2020-2021.
L’ascenseur au cœur d’une nouvelle enquête - Batiweb

L’ascenseur au cœur d’une nouvelle enquête

Équipement indispensable au confort pour certains, objet de tous les fantasmes pour d’autres, l’ascenseur fait aujourd’hui l’objet d’une vaste enquête menée par la Fédération éponyme, réalisée avec l’institut Ipsos. Et si la présence d’un ascenseur est un critère déterminant dans le choix du logement, de nombreux Français considèrent que les lieux publics sont encore sous-équipés.
Opération séduction pour la Fédération des Ascenseurs - Batiweb

Opération séduction pour la Fédération des Ascenseurs

2018 sera une année riche en recrutements pour les ascensoristes ! Dans un communiqué, la Fédération des Ascenseurs indique en effet que 2 500 embauches sont prévues cette année. Une grande campagne de sensibilisation auprès des jeunes a également été lancée. L’objectif : faire connaître « ce vivier d’emploi non délocalisable ».