Le dispositif des certificats d'économie d'énergie reconduit Législation et règlements | 01.01.11

Partager sur :
Le dispositif des certificats d'économie d'énergie, qui s'est avéré fructueux entre 2006 et 2009, va se poursuivre pour une nouvelle période s'ouvrant le 1er janvier jusqu'à fin 2013.

La reconduite du dispositif, décidée après 10 mois de concertation avec toutes les parties concernées, a été annoncée par les ministres de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, de l'Economie Christine Lagarde et de l'Energie Eric Besson, dans un communiqué commun. Ce système impose aux fournisseurs d'énergie (électricité, gaz, fioul, chaleur et autres) de favoriser des économies d'énergie par le développement d'installation de chaudières plus économes, de panneaux solaires ou l'utilisation de matériaux isolants dans les bâtiments par exemple.

La première période du dispositif de 2006 à 2009 a permis de dépasser largement les objectifs, selon le communiqué. En 3 ans le total des économies a atteint 65,2 térawatt-heures alors que la cible avait été de 54 TWh. Selon les ministères cela représente « l'équivalent de 80% de la production annuelle d'un réacteur nucléaire ». La facture d'énergie des consommateurs a, elle, été réduite de 4,3 milliards d'euros et la réduction des émissions de CO2 s'est chiffrée à 1,83 million de tonnes par an, soit l'équivalent des émissions annuelles de plus d'un million de véhicules.

Le nouvel objectif fixé par le gouvernement passe à 345 TWh d'économies d'énergie d'ici fin 2013 « soit une multiplication par plus de 6 des ambitions de la première période », selon le communiqué. Outre la réduction du montant des factures, des émissions et déchets, le dispositif « est aussi un formidable réservoir d'innovation et d'emplois dans l'isolation des bâtiments et les transports », a souligné la ministre de l'Ecologie rappelant l'objectif de réduction de 20% de la consommation d'énergie d'ici 2020 visée par le Grenelle de l'Environnement.

Parmi les nouveautés pour la deuxième période, les ventes de carburants seront concernées pour stimuler les économies dans les transports. De même, les fournisseurs d'énergie devront faire des efforts pour réduire la consommation énergétique des ménages les plus défavorisés.

B.P (source AFP)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un site isérois de Serge Ferrari certifié ISO 50001

Un site isérois de Serge Ferrari certifié ISO 50001

Il y a quelques semaines, Serge Ferrari s’associait à Philips et Somfy pour publier un livre blanc donnant quelques conseils aux professionnels impliqués dans la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires. Aujourd’hui, c’est un site du spécialiste des composites souples lui-même qui vient de recevoir la certification ISO 50001. Une preuve supplémentaire de l’engagement de l’entreprise en faveur de l’environnement.
Un tiers des Français juge que son logement est insuffisamment isolé

Un tiers des Français juge que son logement est insuffisamment isolé

Selon le dernier baromètre sur l'opinion et les pratiques environnementales des Français publiés ce 27 mars par le Commissariat général au développement durable, un tiers de la population interrogée juge que son logement est insuffisamment isolé. Coté économie d'énergie, les ménages concentrent leurs efforts sur les équipements les plus énergivores au détriment des petits gestes quotidiens.
Roc Noir : le premier site militaire éco-responsable

Roc Noir : le premier site militaire éco-responsable

A Barby en Savoie, le quartier militaire de Roc Noir abrite le 13e bataillon de chasseurs alpins. Après 2 ans de travaux, ce site est le premier à s'équiper d'installations éco-responsables. Le but : atteindre l'objectif fixé dans le cadre du Grenelle de l'environnement, de réduire les émissions de CO2 et d'augmenter la part des EnR. Autre nouveauté : les 30 bâtiments du site ont été rénovés sur la base d'un Contrat de Partenariat Performance Energétique.
La RT 2012 doit généraliser les bâtiments à énergie positive pour 2020

La RT 2012 doit généraliser les bâtiments à énergie positive pour 2020

La Réglementation Thermique "Grenelle Environnement 2012" a été présentée mardi par Benoist Apparu et Jean-Louis Borloo. Généraliser les "bâtiments basse consommation" à l’horizon 2012 et les "bâtiments à énergie positive" d'ici 2020 est l’objectif du programme de réduction des consommations énergétiques dans la construction neuve.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter