Imaginiez-vous pouvoir un jour « porter » un bâtiment comme on porte un vêtement ? Communiqués | 12.11.20

Partager sur :
En tant que sponsor du projet Advancing Net Zero (ANZ) du World Green Building Council, nous sommes ravis de voir la publication de leur rapport de situation annuel ANZ. Progresser avec rythme vers un environnement bâti décarboné est de la plus haute importance. Notre article de fond explore comment les données et la numérisation peuvent et vont optimiser la prescription des matériaux, la circularité et la rationalisation de la construction.

Kingspan se fait fort de promouvoir une démarche faisant la part belle à l’enveloppe des bâtiments ; elle s’engage également à soutenir l’innovation pour « décarboner » le secteur. Cette vision suppose un changement profond des méthodes et pratiques actuelles, aussi bien dans la fabrication, la spécification et le transport des produits que dans la conception, la construction, l’entretien/exploitation et la déconstruction des bâtiments. Ce changement donnera un coup d’accélérateur à l’économie circulaire dans le secteur du BTP, en valorisant les matériaux, en facilitant leur reconditionnement et leur réemploi et en améliorant leur recyclage.
Fidèle à son engagement de proposer des enveloppes ultraperformantes toujours plus économes en énergie, et donc en carbone, Kingspan a annoncé fin 2019 le lancement son grand plan décennal de développement durable : Planet Passionate . Décliné en 12 objectifs ambitieux, il s’organise autour de quatre grands piliers – l’énergie, le carbone, l’économie circulaire et l’eau – et s’attachera à améliorer substantiellement la viabilité écologique des pratiques et des produits de Kingspan. Ce plan s’inscrit également dans la lignée des objectifs de développement durable des Nations unies et de l’initiative « Science-Based Targets ».
L’optimisation des caractéristiques techniques nécessite des données fiables et précises directement issues des fabricants pour alimenter les projets de construction et interagir plus en amont du processus – dès la définition des objectifs du projet. Ces données permettent aussi d’identifier les scénarios envisageables en cas de changement d’affectation ou de démantèlement d’un bâtiment, dans la logique d’une économie plus circulaire et plus durable. Kingspan entend jouer un rôle moteur dans la collecte, l’organisation et la gestion des données du bâtiment, avec un objectif en tête : créer des données utiles et précises conformes à la réalité du terrain.
La modélisation des données du bâtiment (« BIM » pour Building Information Modelling) existe depuis les années 1980, mais la montée en puissance des capacités de calcul et du stockage en ligne devient le principal carburant de la productivité, de l’efficacité et de la traçabilité. Concepteurs et constructeurs peuvent désormais harmoniser leurs méthodes en s’appuyant sur les progrès de la conception assistée par ordinateur (CAO), et ils ont tout à y gagner : communication et collaboration renforcées, visualisation des projets, optimisation des caractéristiques techniques, estimation des coûts, simulations, détection des incompatibilités… les bénéfices sont nombreux.
Dans la construction, les modèles BIM peuvent évoluer vers des maquettes virtuelles en temps réel appelées « jumeaux numériques ». Un modèle BIM précis donnera une représentation en 3D en temps réel de tous les matériaux et éléments structurels d’un bâtiment. Les services généraux pourront ainsi anticiper le remplacement et l’entretien des équipements et gagner en efficacité.

Un jumeau numérique est doté de divers capteurs ou connecté au système domotique du bâtiment ; c’est une maquette dynamique conforme à la réalité. Les capteurs mesurent généralement la température, la consommation d’énergie, les mouvements et la luminosité. Grâce aux jumeaux numériques, les services généraux peuvent mesurer l’énergie consommée et faire les ajustements nécessaires tout en détectant et en corrigeant les anomalies éventuelles (« poches » de CO2, zones froides…). À la clé : gains d’efficacité et réduction des émissions de carbone.
Les données du bâtiment et les jumeaux numériques alimentent eux aussi l’économie circulaire. Grâce à ces outils, les entreprises chargées du démantèlement, de la réhabilitation et de l’amélioration des bâtiments savent pour la première fois avec exactitude ce qui a été installé et comment. La valorisation des matériaux est donc maximale. À la place d’un coûteux jeu de hasard, la réhabilitation devient une opération prévisible ; sur les chantiers de démolition, les déchets se font ressources.

Avec cette démarche, plus aucun matériau ou composant ne perd de valeur : la circularité des matériaux de construction entre en action. Dans le cadre d’un concours intitulé « Réutiliser, recréer » organisé et financé par la division Water & Energy de Kingspan, les élèves de l’école d’art et de design de Dublin ont relevé le défi de concevoir un objet à partir de granulés issus du recyclage de cuves à huile Kingspan. Il s’agissait de démontrer l’intérêt de l’utilisation circulaire des matières plastiques. La lauréate, Emily Jennings, a confectionné des bijoux du plus bel effet, à mille lieues de ce que le matériau était six mois auparavant.

La data et le numérique sont de véritables catalyseurs du développement durable dans le domaine de la construction. La disponibilité de données fiables et précises sur les composants et les performances des bâtiments encourage des pratiques de conception, d’entretien et de déconstruction respectueuses de l’environnement, facilitant le passage à une économie circulaire. Une telle économie réduira notamment la pollution environnementale liée à l’extraction des matériaux, apportant la preuve que la valeur et l’utilité des bâtiments dépassent les limites de notre imagination.

Pour télécharger le pdf, cliquez ici.

Crédit photo : Dmytro Tolokonov, Derek McGarry & Tara Whelan
Bijoux conçus et créés par Emily Jennings.

 

Pour en savoir plus exit_to_app

 

filter_list Sur le même sujet

Kingspan expose sa démarche en faveur de l’environnement - Batiweb

Kingspan expose sa démarche en faveur de l’environnement

Kingspan a lancé aujourd’hui une stratégie majeure sur 10 ans visant à réduire de 45% les émissions de carbone du groupe dans le monde d’ici à 2030, comme le prévoyait l’Accord de Paris, et à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable de l’ONU.
Le développement durable au coeur de votre recherche - Batiweb

Le développement durable au coeur de votre recherche

NOUVEAUX PRODUITS : TOPCOLOR WB et TOPFINISH WB. TOPCOLOR WB est une résine polyuréthane aliphatique en phase aqueuse destinée à la protection et à la décoration de sols neufs ou déjà peints. TOPFINISH WB, vernis aliphatique en phase aqueuse, en recouvrement de finition de résines assure le bon vieillissement des sols. 
Eurobois 2020 : le seul salon en France dédié aux agenceurs ! - Batiweb

Eurobois 2020 : le seul salon en France dédié aux agenceurs !

La prochaine édition se déroulera du 4 au 7 février 2020 à Eurexpo Lyon. Quelles sont les nouvelles solutions et techniques en matière d’agencement et de design ? Comment le métier d’agenceur évolue-t-il ? Quelles sont les nouvelles tendances et innovations ? Eurobois apporte aux professionnels de l’agencement des réponses concrètes.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter