Bouygues et Centrale Lille lancent la Chaire Construction 4.0 Vie des sociétés | 31.05.18

Partager sur :
Bouygues et Centrale Lille lancent la Chaire Construction 4.0
Bouygues Construction et Centrale Lille ont signé, le 28 mai dernier, un partenariat d’une durée de 5 ans pour la création de la chaire « Construction 4.0 ». L’initiative, qui bénéficie d’un budget de plus de 4 millions d’euros, vise à accroître la productivité du secteur de la construction. Il sera également question d’anticiper les évolutions des métiers du bâtiment.
A travers la chaire de recherche « Construction 4.0 », Bouygues Construction et Centrale Lille comptent bien révolutionner le secteur de la construction.

Soutenus par la Région Hauts-de-France et la Métropole Européenne de Lille, les deux acteurs vont travailler au développement de modes de construction disruptifs. Pour mener à bien ce projet, un partenariat d’une durée de 5 ans a été signé. Budget alloué, 4 millions d’euros.

« Cette nouvelle chaire Construction 4.0 est le fruit des liens forts qui unissent Bouygues Construction et Centrale Lille. Parce que nous avons à cœur d’innover ensemble, nous avons en effet décidé d’unir nos compétences pour répondre aux grands enjeux de la digitalisation des métiers de la construction. Au-delà de ces travaux de recherche, c’est l’occasion de montrer aux jeunes ingénieurs en devenir que le BTP est un secteur très attractif, très innovant » indique Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction. 


Des solutions pour une conception plus efficace

Parmi les missions confiées à l’équipe de recherche mixte, composée de doctorants, de jeunes chercheurs et de collaborateurs de Bouygues Construction, on trouve la robotisation et l’automatisation du chantier. L’objectif visé, industrialiser la production en étudiant les possibilités de mettre des robots sur les chantiers, l’impression 3D ou encore la préfabrication.

Il s’agira également de penser des solutions pour optimiser le chantier : collecter, traiter et utiliser automatiquement les données du chantier pour une meilleure organisation de la production et de la chaîne d’approvisionnement.

Enfin, les équipes devront imaginer des méthodes disruptives pour permettre une conception « efficace, automatisée, intelligente et adaptée ».

« La chaire Construction 4.0 est au cœur des grands enjeux industriels mais aussi de la recherche et des formations d’ingénieur. En effet, les évolutions actuelles du cursus centralien sont étroitement liées à l’innovation et l’entreprise, qui représentent une valeur ajoutée essentielle pour Centrale Lille. Pour nous, la chaire Construction 4.0 est un projet à spectre large qui se veut un modèle de collaboration, créateur de valeur » précise Emmanuel Duflos, Directeur de Centrale Lille. 


La Chaire collabore déjà avec des universités de renom tels que l’Ecole Polytech’Lille, l’Université Technique de Munich, l’Université d’Arlington au Texas ou encore l’Ensam d’Angers. D’autres partenaires académiques tels que l’Université d’Alberta au Canada, ainsi que des partenaires industriels et des start-ups notamment locales via l’incubateur Euratechnologies, devraient très bientôt rejoindre l’initiative.

R.C
Photo de une : Compte Twitter @CentraleLille
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

Ce 15 janvier se tenait la première WinLab’ Conférence organisée par le réseau de l’apprentissage CCCA-BTP. L’organisme en a profité pour présenter les résultats d’une vaste étude intitulée "Les jeunes et l’innovation dans le BTP". Menée auprès de plus de 6 000 apprentis du secteur, l’enquête met en évidence leur appétence pour les nouvelles technologies (objets connectés, BIM, etc.), même si les compétences manuelles restent essentielles à l’exercice de leur fonction pour une majorité d’entre eux.
La construction, un secteur « qui n’a jamais été autant innovant »

La construction, un secteur « qui n’a jamais été autant innovant »

En juillet dernier, BATIMAT, en partenariat avec le Gimélec, lançait une initiative visant à rassembler tous les acteurs du bâtiment, toute l’année, autour d’une marque fédératrice : Construction Tech®. La marque se décline en une série d’actions dont la mise en place d’un Observatoire en collaboration avec Xerfi. La première étude révèle que la filière construction est en pleine évolution et intègre de plus en plus les nouvelles technologies. Retour sur les chiffres clés.
Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude)

Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude)

L'étude publiée ce 11 juin par Finalcad et le cabinet Roland Berger arrive à point nommé ! Portant sur la transformation numérique des chantiers, celle-ci met en évidence les contradictions qui continuent de freiner le secteur du BTP. En effet, de nombreux acteurs restent méfiants envers les nouvelles technologies, alors que l'avenir de la construction passera assurément par le digital, d'après le document. Tour d'horizon des principaux enseignements à tirer de cette enquête.
La réalité virtuelle s'invite dans le secteur du BTP

La réalité virtuelle s'invite dans le secteur du BTP

Callisto-sari, situé à la Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris, est la première salle immersive de réalité virtuelle dans le secteur du BTP. Développée par Bouygues Construction, cette maquette numérique permet de simuler la visite de l'intérieur d'un bâtiment à échelle, temps et rendu réels.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter