Des délais de mise en oeuvre réduits de 30% grâce à la préfabrication Vie des sociétés | 13.12.16

Partager sur :
A Toulouse, le groupe de promotion immobilière Carle réalise un bâtiment de bureaux en plein coeur du quartier vert de la Cartoucherie. Le chantier présentait deux contraintes majeures : la conception modulaire et évolutive du bâti et un délai de construction des superstructures resserré de 10 semaines. Pour y répondre, l’entreprise chargée du gros oeuvre, BTPMP, a opté pour un système constructif sans mur porteur, le plancher-dalle préfabriqué de Rector.
Le projet de bureaux réalisé par le groupe Carle s’inscrit dans une démarche de redynamisation du quartier « vert » de la Cartoucherie à Toulouse. L’ouvrage repose sur « une conception architecturale originale : couronné par une poutre périphérique, le bâtiment courbe fait la part belle aux vastes sous-faces entièrement dégagées ».

De par la conception modulaire du bâtiment, l’entreprise de gros œuvre BTPMP a opté pour une système constructif capable de s’affranchir des limitations du mur porteur : le système poteau plancher-dalle de Rector qui intègre « tous les éléments de structure dans l’épaisseur du plancher pour des plafonds sans aucune retombée et pour plus de modularité ».

Le bâtiment favorise ainsi la reconfiguration interne des volumes, voire l’évolution des fonctions du bâtiment, des locaux de bureaux vers le logement collectif.

Un gain de temps considérable

L’usage de plancher-dalle préfabriqué a également été une réponse à un délai resserré de 10 semaines pour la construction des superstructures du bâtiment. « Là où un système constructif traditionnel aurait nécessité l’intervention de 15 à 20 hommes sur un délai de 15 semaines environ, le système préfabriqué a permis de réduire le temps de mise en œuvre de 30% », indique Rector.

« Parce que la préfabrication de nos prédalles BA nous permet de les assimiler à des produits livrés prêts à enduire avant peinture et que leur pose est largement facilitée, chaque niveau du bâtiment a pu être finalisé en à peine deux semaines à 10 hommes seulement. Au total, grâce à cette solution de plancher-dalle, l’entreprise gagne 40 à 50 % de temps/homme par rapport à un système constructif traditionnel », explique Philippe Castro, Directeur des ventes Logement collectif Bâtiments tertiaires et industriels (LCTI) chez Rector.

  

La préfabrication a aussi ses avantages en matière de sécurité. « Avec les systèmes constructifs traditionnels, le matériel de coffrage prend beaucoup de place, ce qui peut être difficile à gérer en milieu contraint », ajoute M. Ricard. « Ici, à peine livrées, les prédalles sont posées. Avec le levage en 8 points directement sur les raidisseurs, l’équilibrage de la charge est très facile à obtenir, ce qui participe de la sécurisation de la mise en œuvre. »

La qualité CE/NF comme gage de sérénité

Et du côté de la qualité du bâtiment, le système poteau plancher-dalle de Rector offre toutes les garanties d’un système industriel en béton. Son process industriel, certifié CE/NF, assure une gestion industrialisée de la production, une maîtrise de la qualité et de la sécurité du processus, de la conception à la mise en œuvre. De plus, les circuits d’approvisionnements locaux sont courts, le délai de transport réduit, la pose rapide et sécurisée.

« Les incidents de sécurité qui défraient la chronique tendent à prouver combien il importe de se reposer sur un partenaire industriel solide. Le marquage CE/NF de nos systèmes est un gage de sérénité pour le donneur d’ordre dans la mesure où il garantit la maîtrise de la qualité sur toutes les étapes du processus de fabrication », conclut Philippe Castro.

Le chantier en chiffres

- Bâtiment R+6
- 4075 m2 de prédalles Rector livrées
- 10 semaines de mise en œuvre : délais raccourcis de 30 % par rapport à une construction traditionnelle
- Circuit court de 13 km de l’usine au chantier pour des transports réduits et un impact environnemental limité

Les acteurs du projet

- Promoteur : Bureaux Carle (Toulouse)
- Entreprise de gros œuvre : BTPMP (Launaguet)
- Architecte : Taillandier Architectes Associés (Toulouse) Fabricant des superstructures : Rector (Tournefeuille)
- Bureau d’études Structures : Bernadberoy Ingénierie (Labège) Bureau d’études Contrôle : Veritas (Toulouse) 

R.C

Photos : ©Rector
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Certivéa fait évoluer son offre de labels - Batiweb

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Toujours plus impliqué dans la croissance verte des bâtiments, Certivéa a récemment actualisé son offre de labels pour le non résidentiel en intégrant les certifications E+C-, BBCA (pour le bas-carbone) et Effinergie 2017 (pour l’énergie). Une initiative qui devrait permettre à l’organisme d’accompagner les professionnels du bâtiment qui souhaitent se préparer aux standards imposés par la loi de transition énergétique.
Transformation des bureaux en logements : penser la réversibilité des bâtiments - Batiweb

Transformation des bureaux en logements : penser la réversibilité des bâtiments

Ce vendredi 22 mars avait lieu la 51e édition des BTP Mornings. Au programme : la transformation de bureaux en logements, alors que 4 millions de m2 de bâtiments tertiaires sont actuellement vacants en Île-de-France. Au-delà de l’existant, la question s’est plus largement élargie à la nécessaire réversibilité des futures constructions. Le point sur les propositions des intervenants.
BASF modifie les propriétés des bétons préfabriqués - Batiweb

BASF modifie les propriétés des bétons préfabriqués

Le groupe BASF a présenté, en décembre dernier, une nouvelle technologie permettant de prolonger le maintien de maniabilité du béton en offrant de « très hautes performances » à jeune âge. Baptisé MasterSure HES 1503, ce superplastifiant est destiné à la préfabrication et est également orienté prémurs et voussoirs.
Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo - Batiweb

Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Longtemps en retard sur le BIM, la France tente aujourd’hui d’inverser la tendance, avec un marché en pleine expansion qui témoigne de l’intérêt porté par les acteurs du BTP à cette technologie innovante. Spécialiste du sujet, Autodesk développe de nombreuses solutions visant à accompagner la transition numérique du bâtiment. Le point, en exclusivité, avec Emmanuel Di Giacomo, responsable du développement des écosystèmes BIM en Europe pour Autodesk.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter