Emaplast affiche une sereine confiance en l’avenir Vie des sociétés | 11.03.10

Partager sur :
En dépit d’une économie morose, Emaplast croit en l’avenir, concrètement traduit par un investissement industriel de 3 M€. Emaplast se positionne avec les meilleurs atouts technologiques et marketing sur le marché de la menuiserie PVC.

La société Emaplast fabrique et pose des fenêtres, baies, portes et volets en PVC et aluminium depuis 15 ans. Elle occupe une place prépondérante et reconnue sur les Pays de la Loire et sur les départements limitrophes. Un espace géographique qui constitue « la première concentration française et européenne de production de menuiseries d’une valeur de 1,6 Md€ », souligne Pascal Sanchez, bien décidé à accroître ses parts de marché dans cette vive compétition régionale.

Pascal Sanchez, Président-directeur général d’Emaplast, et ses 2 associés Laurent Burson et Sylvie Bernard prennent conscience, il y a plus de cinq ans, que la croissance du marché des menuiseries PVC sera de plus en plus portée par la percée de nouvelles performances énergétiques, économiques et esthétiques qu’apporte ce matériau. Il décide donc de renforcer très sensiblement son outil de production par une forte extension de ses locaux industriels.

C’est à l’automne 2008, que la nouvelle usine de Parné-sur-Roc (53260) voit le jour. Ce nouvel outil de production est complètement opérationnel depuis fin 2009, soit 3000 m² de bâti, d’une capacité trois fois supérieure à l’unité de fabrication précédente. Pascal Sanchez précise : « Emaplast franchit une grande marche en triplant sa capacité de production PVC et en rationalisant l’activité par la création de deux lignes de production PVC : l’une dédiée aux dormants, l’autre aux ouvrants ».

En cette période traditionnellement calme de début d’année, la nouvelle usine rode actuellement son nouvel outillage ultramoderne (d’une valeur de 1,2 M€). Elle offre un potentiel de production de 33 000 fenêtres par an, dont les performances répondent aux réglementations actuelles et, selon les gammes, aux exigences de construction BBC (Bâtiment Basse Consommation). Une avance qui prend sa source dans la longue fidélité qui lie Emaplast à Veka : l’extrudeur de profilés PVC. « Un extrudeur majeur du secteur, qui a su faire évoluer ses gammes de produits. Cela nous donne sans cesse des arguments commerciaux nouveaux et concrets. C’est très appréciable ! » juge Pascal Sanchez, dont le souhait est de pouvoir basculer 100% de sa fabrication sur les profilés VEKA de 70 mm de nouvelle génération.

Le recyclage des menuiseries PVC en fin de vie et des chutes de fabrication, en partenariat avec Veka Recyclage, illustre par ailleurs la démarche environnementale dans laquelle s’inscrit la société. Emaplast se prépare ainsi à une montée en puissance et envisage dans un proche avenir de recruter de nouveaux collaborateurs pour gérer les besoins des deux lignes de production PVC de sa nouvelle usine, inauguré le 5 mars dernier. Elle peaufine également son offre avec de nouvelles couleurs et tons bois, afin de répondre aux exigences architecturales régionales, et avec un stock permanent substantiel permettant de livrer rapidement des chantiers urgents. Un sens du service que cultive Emaplast avec une grande attention.

B.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La baisse ralentit sur le marché de la fenêtre - Batiweb

La baisse ralentit sur le marché de la fenêtre

Une nouvelle étude, publiée en janvier par TBC Générateur d'Innovation, société de conseil et d'études spécialisée dans l'innovation pour le bâtiment et l'éco-construction révèle que le marché de la fenêtre recule, pour la septième année consécutive. La baisse reste toutefois cantonnée à -0,8 %, grâce à des signaux positifs dans le bâtiment. L'espoir est permis en 2016.
Marché de la fenêtre : les professionnels plus pessimistes pour 2020 - Batiweb

Marché de la fenêtre : les professionnels plus pessimistes pour 2020

Selon la dernière étude TBC Innovations, le marché de la fenêtre est resté stable en 2019, avec environ 1 % de croissance en volume par rapport à l'année précédente, soit plus de 10 millions de fenêtres installées en France en 2019. Les professionnels s'inquiètent en revanche de la baisse des mises en chantier pour le segment du résidentiel neuf, et apparaissent également plus pessimistes concernant le secteur de la rénovation. Le point sur les chiffres clés.
La Banque des Territoires et la BpiFrance lancent un « Plan climat » - Batiweb

La Banque des Territoires et la BpiFrance lancent un « Plan climat »

Après la Caisse des Dépôts (CDC), la Banque des Territoires et la BpiFrance ont annoncé ce mercredi 9 septembre lancer un plan de relance commun axé sur la transition énergétique. En tout, 40 milliards d'euros seront mobilisés en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments, de la décarbonation des entreprises industrielles, des énergies renouvelables, et des innovations vertes. Précisions.
Quelles prévisions pour le marché immobilier en 2019 ? - Batiweb

Quelles prévisions pour le marché immobilier en 2019 ?

Les résultats du marché immobilier de l’année 2018 devraient être tout aussi bons que ceux de 2017. Cafpi a en effet estimé à 980000 le nombre de transactions en 2018. Malgré une hausse des prix, les taux de crédit bas, qui se stabilisent depuis trois ans, attirent toujours autant les primo-accédants. Mais ces conjonctures favorables se maintiendront-elles en 2019 ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter