En dépit d’un marché atone, Loxam ne lâche pas prise Vie des sociétés | 24.03.16

Partager sur :
En 2015, Loxam a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de - 1,2% à 838 millions d’euros. Pour autant, d’un point de vue global, le groupe a vu ses activités de construction et de location progresser respectivement de + 1,6% et de + 1,4%. Ainsi, les perspectives pour 2016, en France et à l’international, sont plutôt positives.
Les résultats sont un peu moins bons que prévus, mais Loxam demeure confiant pour l’année 2016. Présent dans 14 pays, le leader de la location de matériel pour le BTP a dégagé un chiffre d’affaires de 838 millions d’euros, en baisse de - 1,2% à périmètre constant, mais en hausse de + 3% à données comparables.

« L’activité est moins bonne que ce qui était attendu. A l’étranger, elle a été impactée par la baisse du prix du pétrole et des matières premières et par le ralentissement de l’économie dans les pays importateurs », explique Gérard Déprez, président de Loxam.

Cependant, il devrait y avoir « un retournement du cycle de la construction et une hausse de l’activité dans le secteur de la location en 2016 » ajoute-t-il.

Loxam a d’ailleurs terminé l’année 2015 sur une note positive puisqu’au dernier trimestre la société a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 2% en France et de 3% à l’international.

« Est-ce la manifestation d’une reprise ? Ce n’est pas évident de le dire. Mais après 6 trimestres de décroissance en France, l’activité semble se stabiliser », souligne Stéphane Hénon, directeur général.

Le secteur de la construction se relève peu à peu

Dans le secteur du BTP, qui représente 60% du chiffre d’affaires de Loxam, le taux d’évolution de l’activité « a été nettement inférieur à ce qui était prévu il y a un an » précise Maëg Videau, directeur financier. « Le BTP est de loin le premier débouché de notre groupe » explique-t-il, mais le secteur a progressé « modérément », de + 1,5% sur l’ensemble des 14 pays.

L’Irlande (+ 10,6%), les Pays-Bas (+ 6%), le Royaume-Uni (+ 3,7%) et l’Espagne (+ 2,4%) ont enregistré les meilleurs résultats. « Les chiffres ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient il y a 8 ans », ajoute M. Videau.

La France au contraire s’est distinguée pour son mauvais score. En effet, le secteur a reculé de - 1,3%, une décroissance qui s’explique en partie par « une demande publique déprimée, des restrictions budgétaires pour les collectivités locales encore fortes et l’incertitude des industriels », estime le directeur financier.

Cependant, la tendance devrait se renverser en 2016, puisque Loxam estime que l’activité devrait progresser cette année de + 3%, avec une évolution positive dans le résidentiel et le non résidentiel (+ 5%), dans la construction neuve comme en rénovation.

Seul ombre au tableau le génie civil, secteur qui ne devrait pas reprendre cette année. « Il faudra encore attendre pour que la reprise dans la construction (ndlr : envisagée pour le deuxième semestre 2016) ait un effet d’entraînement sur les travaux publics », déclare M. Déprez.

Un secteur de la location qui varie selon les pays

Le marché de la location a connu une croissance modérée dans son ensemble (+ 1,4%) sauf en Espagne où l’activité a augmenté de près de 4%. La France a une nouvelle fois été le mauvais élève puisque l’activité sur le territoire national a reculé de - 0,1% tout comme en Suisse.

Là encore, les perspectives pour 2016 sont bien meilleures, puisque Loxam mise sur une croissance de 2,7%, une hausse de l’activité qui concernerait également la France (+ 2,4%). « Si cela se confirmait, le groupe enregistrerait son meilleur résultat depuis 2011 », souligne M. Videau.

Renforcement de son positionnement en France et à l’international

Cette année, Loxam souhaite renforcer son positionnement de leader en France où son chiffre d’affaires a atteint 650 millions d‘euros en 2015. Pour ce faire, le groupe entend diversifier sa gamme et donner davantage de lisibilité et de visibilité à la société notamment à travers son nouveau concept d’agence et son service de proximité LoxamCity.

En 2015, l’activité du pôle Généraliste France a légèrement reculé mais l’ebitda a augmenté de + 3,5%. Le pôle Spécialiste France a lui connu une croissance organique par le développement des réseaux dans les différents pays et la création d’agences.

L’acquisition est au cœur de la stratégie du groupe à l’image de celle de Hertz Equipement France et Espagne l’an dernier qui a permis au groupe d’augmenter son maillage et sa présence sur le territoire. « Nous pouvons nous permettre d’être audacieux » dit M. Déprez.

Ces acquisitions et fusions concernent également l’international et notamment le Brésil (Degraus) et le Maroc (Maroc Elevation).

« Au brésil, l’économie est compliquée, de nombreux projets de construction se sont arrêtés. C’est donc un investissement stratégique à long terme. On y croît », déclare le président de Loxam.

M. Hernon ajoute : « Le Brésil va avoir des besoins en infrastructures et en énergie. Nous devons d’abord organiser et structurer Degraus puis consolider le marché de la location au Brésil ».

Concernant les investissements, ils devraient se situer entre 150 et 200 millions d’euros en 2016 en vue du renouvellement du parc. En 2015, ils n’avaient pas dépassé les 149 millions d’euros du fait de la morosité du marché.

Loxam souhaite par ailleurs augmenter son offre de formation, proposer des produits plus performants, polyvalents et à la consommation énergétique moindre. Au-delà de ses services de call-center et de catalogue en ligne, la société a d'ores et déjà entrepris la dématérialisation des factures et autres documents administratifs.

Chiffres clés

- Total CA 2015 : 838 millions d'euros
- CA Proforma : 897 millions d'euros
- Ebitda consolidé : 33% du CA

- 180 000 clients
- 5 000 collaborateurs
- 668 agences

R.C

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Troisième trimestre positif pour les professionnels des matériels de construction et de manutention

Troisième trimestre positif pour les professionnels des matériels de construction et de manutention

Après un début d’année solide pour les fournisseurs et loueurs d’engins de chantier, toutes les activités couvertes par la Fédération des matériels de construction et de manutention DLR ont encore progressé au cours du troisième trimestre 2018. La distribution, tout particulièrement, affiche une croissance de +15% sur un an, tandis que la location en est à son douzième trimestre consécutif de hausse. Le bilan.
Kiloutou continue son développement vers les pros en Espagne

Kiloutou continue son développement vers les pros en Espagne

Kiloutou, acteur majeur de la location de matériel vers les pros, en France et en Europe, était déjà présent en Espagne. La société vient d’annoncer l’acquisition de la société ALVECON, spécialiste dans la location de matériels et d’échafaudages dans les régions de Navarre et du Pays Basque en Espagne.
Matériels de BTP et de manutention : un deuxième trimestre placé sous le signe de la croissance

Matériels de BTP et de manutention : un deuxième trimestre placé sous le signe de la croissance

La tendance se confirme pour le marché de la distribution, location, réparation de matériels de construction et de manutention ! Après un premier trimestre 2017 très positif, la hausse se poursuit sur la période avril-mai-juin, d’après la fédération DLR. Les professionnels de la distribution ont ainsi vu leur chiffre d’affaires progresser de 19% et ceux de la location de 9%. L’activité augmente également de 7% pour la manutention.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter