Le géant LafargeHolcim compte simplifier son nom pour devenir Holcim

Vie des sociétés | 12.04.21
Partager sur :
Le géant LafargeHolcim compte simplifier son nom pour devenir Holcim - Batiweb
Le géant de matériaux de construction LafargeHolcim, issu de la fusion entre Lafarge et le suisse Holcim en 2015, a annoncé ce vendredi son intention de simplifier sa raison sociale pour s'appeler seulement Holcim. Les actionnaires du groupe devront permettre cette transformation lors de la prochaine assemblée générale, prévue pour le 4 mai. Les détails.

Le géant du ciment et du béton, LafargeHolcim est né, en 2015, d’une fusion entre le français Lafarge et le suisse Holcim. Depuis, le groupe est devenu une référence dans le monde du BTP et plus particulièrement, dans celui des matériaux de construction. 

Domicilié en Suisse, le groupe a annoncé vendredi sa volonté de simplifier son nom pour ne devenir plus que Holcim. Cependant, le leader précise dans un communiqué que « ce changement de nom concerne uniquement le nom du groupe », et donc que les marques commerciales, dont Lafarge, continueront d’exister.  En raison de la crise sanitaire, les actionnaires devront approuver cette modification par procuration auprès d'un mandataire indépendant, lors de la prochaine assemblée générale, prévue pour le 4 mai. 

Ce même jour, les actionnaires seront également appelés à confirmer le transfert du siège social pour depuis Rapperswil-Jona, la ville du canton de Saint-Gall où se trouvaient les activités historiques de la branche suisse vers Zoug. 

Le siège social déménage 

Pour rappel, en 2017, une cimenterie de Lafarge a été prise dans un scandale de financement supposé de groupes armés en Syrie, ce qui a conduit à un grand remaniement de sa direction confiant ainsi la direction générale à Jan Jenisch, l'ancien patron de Sika. Sous sa direction, le géant a entrepris, l'année suivante, une simplification de sa structure en fermant ses bureaux à Paris et Zurich. 

« En France, une partie des postes avaient été transférés à Clamart (92), tandis que les emplois liés aux fonctions centrales à Zurich avaient été répartis entre deux sites, entre la ville de Holderbank et la ville de Zoug », rappelle l’AFP.

Une phase de croissance rentable 

« Après une période d'intégration et de restructuration sur plusieurs années, LafargeHolcim est maintenant en train d'entrer dans une phase de croissance rentable », a jugé Bernd Pomrehn, analyste chez Vontobel dans un commentaire boursier. 

En effet, le Conseil d'administration du groupe a décidé de publier le premier rapport de transition climatique de l'entreprise en 2022. « Il suivra l'achèvement du travail de l'entreprise avec l'initiative Science-based Targets, conformément à l'approche rigoureuse de LafargeHolcim en matière d'action climatique », explique enfin LafargeHolcim dans un communiqué. 

Marie Gérald

Photo de Une : LafargeHolcim.

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L'industrie du ciment publie une feuille de route pour sa décarbonation - Batiweb

L'industrie du ciment publie une feuille de route pour sa décarbonation

Le Syndicat Français de l'Industrie Cimentière (SFIC) a publié hier sa feuille de route pour la décarbonation de la filière ciment, élaborée en concertation avec le ministère de la Transition écologique et le Conseil national de l'Industrie. Elle vise à réduire de 24 % ses émissions de gaz à effet serre d'ici 2030 par rapport à 2015, puis de 81 % d'ici 2050.
Petite ode au béton signée de "l'inventeur" du ciment - Batiweb

Petite ode au béton signée de "l'inventeur" du ciment

Mélange de ciment, de granulats, d’eau et d’adjuvants, le béton est un matériau rustique mais complexe, exigeant un matériel de fabrication performant. Depuis l’invention du ciment artificiel en 1817 par Louis Vicat, le béton a démontré ses atouts.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter