Le groupe Fedrus International rachète VMZINC Vie des sociétés | 03.10.17

Partager sur :
Umicore, entreprise spécialisée dans la production de métaux et notamment de zinc, a conclu vendredi dernier la vente de la marque VMZINC, dont elle était propriétaire depuis septembre 2001. C’est donc désormais sous l’égide du groupe Fedrus International, expert dans les matériaux de construction, que VMZINC poursuivra son développement.
VMZINC vient tout juste de passer entre les mains du groupe Fedrus International. Ce dernier a en effet racheté vendredi dernier la marque spécialisée dans le zinc à Umicore, expert dans la technologie des matériaux.

Si aucun montant n’a été dévoilé, Fedrus International a annoncé que peu de changements seraient opérés, si ce n’est la raison social de la marque : VM Building Solutions.

« Le préfixe ‘’VM’’ affirme la volonté de poursuivre et renforcer l’histoire de ‘’Vieille Montagne’’, célébrant cette année ses 180 ans. Les termes ‘’Building Solutions’’ confirment la volonté de proposer, à terme, des réponses globales dans le domaine de l’enveloppe des bâtiments », indique l’entreprise.

Dans ce sens, les produits et services proposés par la marque continueront d’être commercialisés sous l’appellation VMZINC, aussi bien en France qu’à l’international. Fedrus International précise par ailleurs que « l’ensemble des équipes et la structure actuelle de l’organisation, qui englobe les sites industriels et les bureaux commerciaux, sont également maintenus en l’état ».

« Fedrus International offre un cadre idéal pour soutenir la prochaine étape de notre développement », affirme Frank Martinelli, directeur commercial de VMZINC. « Animés par une énergie et une passion communes, nous entrevoyons de grandes opportunités pour faire croître nos deux entités et devenir, ensemble, une référence dans le domaine de l’enveloppe du bâtiment. » En espérant que cette opération s’avère fructueuse !

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le cimentier Vicat s’offre le brésilien Ciplan

Le cimentier Vicat s’offre le brésilien Ciplan

Le groupe cimentier Vicat a annoncé ce vendredi 5 octobre avoir conclu l’acquisition de 65% du brésilien Ciplan. L’opération, estimée à 290 millions d’euros, sera financée par dette. Elle devrait permettre à l’industriel français de poursuivre sa stratégie de diversification géographique via la conquête d’un nouveau marché à fort potentiel de croissance. Précisions.
Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Après un printemps vigoureux, le troisième trimestre a été moins dynamique pour le marché des matériaux de construction, comme l’a indiqué l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) ce 29 octobre. Cependant, si la production de béton prêt à l’emploi et de granulats a été moins importante de juillet à septembre par rapport aux trois mois précédents, elle reste supérieure aux niveaux atteints à la même période en 2017.
La période estivale propice au développement du marché des matériaux de construction

La période estivale propice au développement du marché des matériaux de construction

Le début d’année monotone semble désormais loin derrière le marché des matériaux de construction ! Selon l’Unicem, qui a partagé sa dernière lettre de conjoncture ce 26 juillet, le deuxième trimestre a été marqué par un certain dynamisme qui tend à se confirmer pour la période estivale. L’organisme préfère néanmoins se montrer prudent, redoutant le déclin du marché résidentiel et des pénuries de main-d’œuvre.
Le béton prêt à l'emploi et les granulats mis à mal en ce début d'année

Le béton prêt à l'emploi et les granulats mis à mal en ce début d'année

C'est la douche froide pour l'Unicem ! L'organisme, qui faisait part de ses perspectives optimistes en fin d'année dernière, a vite déchanté en ce début 2018. Le marché des matériaux de construction a en effet subi des conditions climatiques particulièrement rudes, faisant chuter les livraisons et la production de béton prêt à l'emploi (BPE) et de granulats. Pour autant, le syndicat ne s'avoue pas vaincu, et mise toujours sur une hausse du marché en 2018.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter