Le manque de digitalisation pénalise les entreprises du BTP Vie des sociétés | 06.05.20

Partager sur :
Le manque de digitalisation pénalise les entreprises du BTP Batiweb
Finalcad dévoile les résultats d’une enquête sur la transformation digitale dans le secteur de la construction, menée entre février et mars 2020 auprès de 400 dirigeants de grandes entreprises du BTP situées en France, en Espagne, à Singapour et au Japon. Il ressort de cette étude un retard du secteur dans la transition digitale, pourtant de plus en plus indispensable. Un retard à l’origine de problèmes de communication, de productivité et de rentabilité.

Entre février et mars 2020, l’entreprise Finalcad a commandé une étude sur la transformation digitale dans les entreprises du BTP à Coleman Parkes, société indépendante d’études de marché. Cette enquête a été menée auprès de 400 dirigeants de grandes entreprises de la construction basées en France, en Espagne, à Singapour et au Japon. 

 

Transition digitale : le secteur de la construction en retard

 

Les résultats de cette étude révèlent le retard du secteur de la construction dans la transition digitale, que ce soit dans l’investissement dans les technologies ou le recours à la maquette numérique (BIM), comparé à d’autres secteurs qui ont pris le tournant plus rapidement, comme l’industrie, le commerce ou la finance.

 

Ce retard induit non seulement moins de productivité et de rentabilité pour les entreprises, mais sera surtout indispensable à l’avenir, notamment pour répondre aux besoins en constructions, alors que la population mondiale augmente, et que plus de 68 % devrait habiter en ville d’ici 2050, selon une étude de l’ONU réalisée en mai 2018.

 

La condition d’une reprise plus rapide de l’activité

 

Finalcad souligne que cette digitalisation devient d’autant plus indispensable dans le contexte de la crise mondiale actuelle liée au Covid-19, avec le développement du travail à distance. D’après l’éditeur de logiciels, elle sera certainement la condition d’une reprise rapide de l’activité. Les entreprises à la traîne, déjà habituellement moins productives, risquent donc d’être pénalisées.

 

« Le BTP a pris du retard face à d'autres secteurs tels que la finance et la distribution en termes de digitalisation, mais cette étude nous montre que de nombreux processus quotidiens présents dans tous les projets sont des cibles importantes en termes de transformation. Du contrôle des défauts à la sécurité, aucun domaine ne peut échapper à une amélioration grâce à l'optimisation des opérations. Par ailleurs, lorsque les pays sortiront de la récession causée par la pandémie de Covid-19, celles qui auront effectué leur transition digitale pourront agir rapidement pour reprendre le cours normal de leurs activités », estime ainsi Frank Le Tendre, PDG de Finalcad.

 

Le manque de digitalisation à l’origine de problèmes de communication

 

Les résultats de cette enquête montrent notamment que le manque de digitalisation est à l’origine de problèmes de communication, de gestion et de traçabilité des données.

 

La multiplication des moyens de communication (face à face, papier, mails, SMS, téléphone…) est souvent à l’origine de confusion. Les répondants étaient 68 % à privilégier les mails pour attribuer une tâche à un collaborateur ou un fournisseur, et 60 % des plateformes digitales spécialisées. Mais 57 % affirmaient avoir recours au face à face, et 55 % au téléphone, ce qui ne laisse pas de trace écrite, accentuant ainsi le risque de malentendus et d’erreurs. 

 

Les moyens de communication. Source : Enquête Coleman Parkes pour Finalcad (mars 2020)

 

Plus inquiétant : l’étude révèle que 53 % des entreprises utilisent un outil non fiable tel que les SMS ou la messagerie WhatsApp pour alerter d’un danger ou d’un incident. Cette mauvaise communication et gestion des données peut ainsi aggraver les risques, les retards, et les dépassements de budget.

 

Les entreprises interrogées avaient d’ailleurs conscience de ce problème de communication puisque 62 % des dirigeants ont cité le manque de collaboration comme cause principale des retards de projets, et ces problèmes communicationnels étaient un problème pour une grande majorités des employés sur site : 76 % en Espagne, 74 % à Singapour, 66 % en France, et 48 % au Japon.

 

Pour les entreprises, les problèmes de traçabilité des informations engendrent parfois des conflits. 90 % des répondants affirmaient notamment rencontrer des soucis avec des factures non réglées lorsqu’un entrepreneur ne peut pas prouver qu’il a réalisé une mission.

 

Autre source de retard et de baisse de productivité : la nécessité de créer de nouveaux documents à chaque projet. 59 % des personnes interrogées reconnaissaient devoir créer de nouveaux modèles de documents pourtant déjà existants. Selon Finalcad, « un process digital centralisé permet de s'améliorer continuellement et facilite considérablement la saisie des travaux supplémentaires ainsi que la création de modèles duplicables ». 

 

« La transformation digitale supprime les silos existants et simplifie la difficulté que les entreprises rencontrent, à savoir jongler avec le personnel, les plans, les compétences et les matériaux pour répondre à un calendrier changeant, tout en améliorant leur rentabilité et la satisfaction des clients finaux », conclut Franck Le Tendre.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ? Batiweb

Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ?

Les mesures de sécurité établies pour limiter la propagation du coronavirus ont d’abord eu un impact direct : l’arrêt des chantiers. Avec la reprise progressive de ceux-ci, d’autres questions se soulèvent. Le BTP se relèvera t-il de cette crise ? Cette question crée des appréhensions, les surcoûts, les faillites, le chômage, les salaires, autant de doutes que la CAPEB, la FFB et les CERC chiffrent.
Crise liée au Covid-19 : quel impact sur le secteur de la menuiserie ? Batiweb

Crise liée au Covid-19 : quel impact sur le secteur de la menuiserie ?

Alors que l’épidémie de Covid-19 a un impact inédit sur l’économie française, TBC Innovations et Verre & Protections Mag se sont intéressés aux réactions des entreprises du secteur de la menuiserie depuis la mise en place du confinement. Si la plupart des entreprises interrogées ont tout fait pour conserver un minimum d’activité afin de continuer à fournir leurs clients, 96 % d’entre elles constatent un arrêt des chantiers et une baisse du chiffre d’affaires. Elles se révèlent également particulièrement inquiètent pour la suite.
Resolving met à disposition un espace Covid-19 gratuit Batiweb

Resolving met à disposition un espace Covid-19 gratuit

Revolving annonce apporter son soutien aux professionnels du BTP en incluant sur sa plateforme mobile un espace gratuit dédié à la gestion des chantiers et des salariés pendant la crise liée au Covid-19. L'objectif : les aider à organiser une reprise rapide des chantiers et à assurer leur continuité « dans de bonnes conditions sanitaires ».
Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude) Batiweb

Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude)

L'étude publiée ce 11 juin par Finalcad et le cabinet Roland Berger arrive à point nommé ! Portant sur la transformation numérique des chantiers, celle-ci met en évidence les contradictions qui continuent de freiner le secteur du BTP. En effet, de nombreux acteurs restent méfiants envers les nouvelles technologies, alors que l'avenir de la construction passera assurément par le digital, d'après le document. Tour d'horizon des principaux enseignements à tirer de cette enquête.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter