Petite ode au béton signée de "l'inventeur" du ciment Vie des sociétés | 24.12.09

Partager sur :
Mélange de ciment, de granulats, d’eau et d’adjuvants, le béton est un matériau rustique mais complexe, exigeant un matériel de fabrication performant. Depuis l’invention du ciment artificiel en 1817 par Louis Vicat, le béton a démontré ses atouts.
Il est recherché pour sa stabilité dans le temps, sa longévité, un entretien minime et une bonne résistance aux agents corrosifs. Ses propriétés font de lui un matériau très fiable en terme de sécurité. Son imperméabilité lui confère une bonne résistance aux inondations. De plus, il "encaisse" bien les chocs sismiques.

Prêt à l’emploi ou préfabriqué, le béton s’impose comme le matériau des maisons individuelles et des petits collectifs. Vicat a fait de nombreuses recherches pour développer des bétons très performants sur le plan du confort thermique. Il travaille à réduire son empreinte écologique par son cycle de production respectueux. En outre, son intégration à des systèmes constructifs performants d’un point de vue énergétique contribue à ses bonnes performances en matière de respect de l’environnement.


Cette démarche s’inscrit dans l’engagement de Vicat pour le respect de l’environnement qui passe par  des axes d’engagement impliquant des économies d’énergies, une gestion raisonnée des ressources naturelles (insertion des carrières dans l’environnement et gestion des eaux et leur recyclage) ainsi qu’une réduction des nuisances et des émissions de CO2.


Laurent Perrin
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Petite ode au béton signée de

Petite ode au béton signée de "l'inventeur" du ciment

Mélange de ciment, de granulats, d’eau et d’adjuvants, le béton est un matériau rustique mais complexe, exigeant un matériel de fabrication performant. Depuis l’invention du ciment artificiel en 1817 par Louis Vicat, le béton a démontré ses atouts.
Bénéfice net en hausse de 45,7% pour Vicat

Bénéfice net en hausse de 45,7% pour Vicat

Le cimentier Vicat a annoncé mercredi avoir vu son bénéfice net progresser de 45,7% au premier semestre 2016 pour s’établir à 49 millions d’euros. L’activité ciment a reculé de 1,5% à 761 millions d’euros tandis que l’activité béton et granulats a progressé de 3,5%, à 456 millions d'euros, grâce au dynamisme du groupe sur l’ensemble des régions.
Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Avec Lafarge360, Lafargeholcim France dévoile une stratégie ambitieuse, qui porte sur la fabrication des produits, ciments, granulats et bétons, et des services associés avec pour objectif de réduire l’empreinte carbone de ces composants essentiels du gros œuvre et des infrastructures. Le développement de l’expérimentation E+C- et l’arrivée prochaine de la réglementation environnementale RE2020 n’y sont pas étrangères.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter