Fermer

Protection des travailleurs : la start-up TRAXxs signe un partenariat avec Securitas

TRAXxs, jeune entreprise française spécialisée dans la protection des travailleurs isolés grâce à ses semelles connectées, signe un partenariat avec Securitas, le géant de la sécurité. Cet accord permet à la start-up de proposer une offre plus performante et à Securitas, de compléter son offre de solution. Un partenariat qui se veut gagnant-gagnant. Explications.
Publié le 01 février 2021

Partager : 

Protection des travailleurs : la start-up TRAXxs signe un partenariat avec Securitas - Batiweb

En France, on estime que près de 10% des salariés sont amenés à travailler seuls et sans moyen de communication. Un travailleur isolé, ou un travailleur en général, peut se retrouver dans une position vulnérable (malaise, accidents, agressions…) sans pouvoir faire appel aux secours. Une situation qui peut s’avérer parfois dramatique.  

Afin de répondre à ces risques, la start-up TRAXxs, basée à Sophia-Antipolis, conçoit des semelles connectées grâce à la mise en place d’un dispositif d’alarme pour travailleur isolé (DATI). En signant ce partenariat avec Securitas, leader sur le marché de la sécurité, la jeune entreprise complète instantanément son offre et sa performance. « Nous sommes très fiers de ce partenariat avec Securitas. Être engagé aux côtés d’un acteur leader sur le marché est un gage de qualité et de confiance envers notre jeune entreprise » confie Sylvain Rispal, fondateur de TRAXxs.

Cet accord, conclu début novembre, constitue « une réponse en tout point adaptée au besoin grandissant des travailleurs de se sentir protégés et en sécurité. »

Des semelles connectées et autonomes 

Les semelles conçues par TRAXxs, vendu à un abonnement de 29€/mois HT tout compris, s’utilisent comme un téléphone puisqu’on y retrouve toute la technologie présente: géolocalisation, télécommunication intégrée avec une carte sim, antennes (développés avec le CNRS), àcapteurs qui permettent d’identifier le porteur de chaussures équipées, et même une batterie qui se recharge sans contact, crochetée avec un petit boitier qu’on pose dans la chaussure. 

« Elles sont complètement autonomes et n’ont besoin d’aucun accessoire externe pour pouvoir communiquer. L'idée est qu’elles communiquent avec notre plateforme Cloud comme le ferait une application embarquée dans un téléphone. Elles se débrouillent toutes seules et elles poussent leurs informations sur notre serveur. De là, on peut envoyer des sms, des mails, des notifications… directement dans la poche d’un responsable sécurité et sûreté », explique Sylvain Rispal. 

Typiquement : un travailleur isolé fait un malaise sur un chantier, les capteurs des semelles vont identifier cette perte de verticalité. A partir de quelques secondes d’immobilité, les semelles se mettent à vibrer, chatouillent le pied du travailleur puis ce dernier a 30 secondes pour pouvoir bouger, montrant que tout va bien. S'il ne répond pas, à ce moment-là seulement, la semelle envoie avec la géolocalisation du danger, l’identification du travailleur concerné pour que le serveur de TRAXxs informe à son partenaire de télésurveillance, Securitas, qu’un travailleur est en danger, à tel endroit et depuis combien de temps. 

Toucher le plus grand nombre 

Créée en 2013, TRAXxs s’est vu accompagner jusqu’en 2017 par l’incubateur de start-up, Paca-Est puis par l’ESA BIC Sud France. Aujourd’hui, elle fait partie du programme Plant 4.0 opéré par Impulse Partners, en partenariat avec Total. La jeune entreprise innovante emploie dorénavant 11 salariés et sa solution PTI-DATI est utilisée par des grandes enseignes à l’image de GSF et Sanofi. 

Mais ce nouveau partenariat répond aux besoins d’un plus grand nombre d’entreprises. En effet, l’entrepreneur rappelle que « si certaines entreprises ont les moyens en interne pour opérer la gestion des alertes, nombreuses sont les PME et ETI qui ne disposent pas des ressources suffisantes ou qui préfèrent opter volontairement pour la supervision déléguée. »

Pour l’instant, TRAXxs commercialise ses semelles connectées avec différentes entreprises de protection individuelle (EPI) mais précise que « dans les prochaines semaines, elles seront disponibles  grâce à un site de vente en ligne, disponible sur TRAXxs.net. »

 

Marie Gérald

Photo de Une : ©TRAXxs

Par Redacteur

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.