Artisans, munissez-vous de votre justificatif de déplacement obligatoire ! Vie pratique | 18.03.20

Partager sur :
Depuis ce mardi 17 mars 12 heures, les mesures de confinement imposées par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 obligent toute personne à justifier tout déplacement à l’extérieur de son foyer. Retrouvez ici les conditions autorisant à se déplacer, et les deux types d’attestations à imprimer, remplir et signer avant de sortir.

Avant de se déplacer, il est depuis hier midi impératif d’imprimer, remplir et signer une attestation qui explique le motif de sortie, au risque de se voir infliger une amende allant de 135 euros.

 

Deux attestations sont désormais disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur : il s’agit de l’attestation de déplacement dérogatoire, et du justificatif de déplacement professionnel pour les travailleurs obligés de se rendre sur leur lieu de travail, notamment dans les secteurs médicaux, de l’agroalimentaire, de la logistique, ou encore du bâtiment - les chantiers n’étant pas encore tous fermés, malgré la demande insistante émise par l’ensemble des fédérations du bâtiment, dont la Fédération Française du Bâtiment (FFB), la Confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du Bâtiment (CAPEB) et la Fédération nationales des Travaux Publics (FNTP).

 

Le secteur du bâtiment, tout comme les architectes, s’est en effet prononcé ce mardi 17 mars en faveur de l’arrêt temporaire des chantiers, à défaut d’avoir eu une réponse claire et définitive de la part du gouvernement. Pour eux, la santé et la sécurité des collaborateurs, qui restent la priorité, ne sont plus assurées, notamment en raison du manque de masques. Seules dérogations évoquées : une urgence, un dépannage, ou un éventuel chantier de construction d’un hôpital.

 

Concernant les déplacements, lorsque le télétravail n’est pas possible, toute personne ayant besoin de se rendre sur son lieu de travail peut cocher la première case de l’attestation de déplacement dérogatoire, qui comprend aussi les déplacements pour achats de première nécessité, pour motif de santé, activité sportive individuelle, ou promenade d’un animal de compagnie.

 

Outre la première case de cette attestation de déplacement dérogatoire, l’employeur peut également remplir et signer un justificatif de déplacement professionnel pour ses salariés. Ce justificatif, à remplir une seule fois, est disponible ici.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Reconfinement : la Capeb demande des précisions au gouvernement - Batiweb

Reconfinement : la Capeb demande des précisions au gouvernement

Si les professionnels du bâtiment ont explicitement été enjoints à poursuivre leur activité dans le discours de reconfinement prononcé par Emmanuel Macron datant du 28 octobre dernier, un certain flou plane encore selon la Capeb, qui demande au gouvernement plusieurs éclaircissements concernant certaines situations, notamment pour ne pas exposer les professionnels du bâtiment et leurs clients à des amendes.
Coronavirus : la Capeb appelle à cesser les chantiers non urgents - Batiweb

Coronavirus : la Capeb appelle à cesser les chantiers non urgents

Dans son allocution aux Français de ce lundi 16 mars, le chef de l’État a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Contre toutes attentes, les mesures de confinement sont révélées moins drastiques que prévu, notamment en termes de télétravail. Les salariés ne pouvant télétravailler pourront, jusqu’à nouvel ordre, continuer de se rendre sur leur lieu de travail, à condition d’être munis d’une attestation de déplacement obligatoire. Étant donné cette souplesse, le maintien des chantiers peut pour le moment être décidé au cas par cas.
Covid-19 : le grand tohu-bohu sur l’activité des chantiers - Batiweb

Covid-19 : le grand tohu-bohu sur l’activité des chantiers

Le 17 mars, la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), la FFB (Fédération Française du Bâtiment) et la FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics) exprimaient, dans un communiqué commun, la nécessité « d’un arrêt temporaire des chantiers pour s’organiser ». Depuis, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud s’est exprimée, appelant à la reprise du travail. Autour des métiers du bâtiment, il persiste donc une grande confusion quant aux consignes à respecter…

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter