Fermer

Reconversion professionnelle : quels moyens de financement quand on est salarié.e ?

Vous êtes salarié.e d’une entreprise mais vous songez à changer de métier ? En quête de sens, de nouveaux défis ou bien de sécurité professionnelle, vous envisagez une reconversion ? N’hésitez plus : osez prendre un tournant dans votre carrière et commencez une formation ! Mais avant de vous lancer, il est important de savoir comment financer son projet de reconversion professionnelle. Découvrez les différents moyens à votre disposition pour se former en toute sécurité.
Publié le 28 octobre 2021

Partager : 

Reconversion professionnelle : quels moyens de financement quand on est salarié.e ? - Batiweb

Avec la crise Covid-19, beaucoup ont remis en question leur situation professionnelle. Manque de perspectives, recherche de sens au quotidien, insécurité de l'emploi… Les raisons sont nombreuses d'envisager une reconversion, et tout simplement changer de voie. Mais, ce projet peut représenter un investissement qu'il faut savoir anticiper et pour les nombreuses solutions existantes. 

Vous êtes salarié.e et vous avez un projet de reconversion professionnelle ? Tour d'horizon des solutions de financement qui s'offrent à vous. Si vous souhaitez être suivi(e) par une coach en reconversion professionnelle, vous pouvez faire à appel à un programme de coaching, qui peut être financé par vos droits formations.

Le projet de transition professionnel (PTP) pour se concentrer sur sa formation en gardant son emploi.
Le PTP, projet de transition professionnel CPF aussi appelé un moment CPF T (ex-CIF, ou congés individuels de formation), vous permet de prendre un congé spécifique pour suivre une formation. Une solution idéale pour financer les formations longues, souvent nécessaires pour changer de métier ! 

Pour y avoir droit, il vous faut un certain niveau d'ancienneté à votre poste actuel (24 mois pour les salarié.es en CDI ou CDD) et obtenir l'accord de votre employeur. Il vous faudra ensuite présenter un projet de formation détaillé (généralement co-construit avec un organisme de formation) et valider votre PTP auprès de la Commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR).  

Une fois votre projet validé, vous choisissez une date d’entrée en formation et faites une demande de congé spécifique à votre employeur. Attention : les demandes de congés auprès de votre entreprise doivent être faite suffisamment en amont (2 à 3 mois avant le début de la formation) et être validées pour débuter votre PTP. 

Le CPF pour se former en toute autonomie
Anciennement appelé le DIF (droit individuel à la formation), le compte personnel de formation ou CPF est attribué à toute personne de plus de 15 ans dès son entrée sur le marché du travail. Il concerne donc les salarié.e.s, les professions libérales, les intermittent.e.s et les personnes en recherche d’emploi. 

Son fonctionnement est simple : toute personne détentrice d’un CPF cumule tous les ans des heures de formation (en euros) qu’elle peut ensuite utiliser pour se former, développer de nouvelles compétences, se mettre à niveau… C’est donc un moyen idéal pour financer son projet de reconversion professionnelle en toute autonomie ! 

Pour consulter le montant total que vous avez accumulé au cours de votre carrière, il vous suffit de vous rendre sur le site mon compte formation et d’accéder à votre espace personnel. Attention : en tant que salarié.e, vous cumulez a minima 500€ par an et votre compte est plafonné à 5000€.  

La reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) pour évoluer rapidement au sein de son entreprise
La reconversion ou promotion par alternance, appelée Pro-A, est un dispositif qui permet de monter en compétences rapidement, via une formation, tout en gardant son poste. Demandé par le ou la salarié.e ou par l’employeur, c’est un moyen efficace d’évoluer professionnellement sans perdre ni son emploi, ni son salaire. 

Le Pro-A permet donc de suivre une formation en alternance, accompagné d’un tuteur interne à l’entreprise, et d’obtenir une certification pour évoluer dans son entreprise ou se reconvertir. Il est cependant réservé aux personnes peu qualifiées, ne disposant pas d’une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) correspondant au grade de la licence.

Le plan de développement des compétences pour travailler son employabilité 
Dans le cadre du plan de développement des compétences, votre entreprise peut prendre en charge différentes actions de formation qui peuvent, plus ou moins directement, accompagner votre reconversion. Le PDC couvre les actions de formation obligatoires (conventions collectives, accords de branche, etc.) ainsi que d’autres non-obligatoires comme des formations certifiantes, un bilan de compétence, une VAE… 

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre service RH ou de votre employeur pour connaître les possibilités de formation offertes par votre entreprise ! C’est un bon départ pour entamer son virage professionnel avant de changer de métier. Certaines compétences acquises vous seront toujours utiles dans votre prochain emploi ! 

TransCo, un dispositif d’accompagnement à la reconversion pour faire face à la crise 
Dispositif d’aide à la reconversion réservé aux emplois fragilisés, TransCo (pour Transitions Collectives) s’inscrit dans le cadre du plan France Relance et s’ajoute au PTP pour permettre aux salarié.e.s de s’orienter vers des métiers porteurs. Il concerne donc des métiers bien spécifiques, mis à mal par la crise sanitaire.

Ce dispositif est à l’initiative de l’employeur et permet aux salarié.e.s volontaires, dont l’emploi a été identifié comme fragilisé, d’y avoir recours. Il est financé par les associations Transition Pro et l’employeur, en fonction de la taille de l’entreprise. Cependant, pour y avoir droit, il faut que votre projet de reconversion vous dirige vers des métiers porteurs ou dits « en tension », dont la liste est établie localement par le CREFOP (Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles). 
Pour en savoir plus sur TransCo : Transco le nouveau dispositif de reconversion professionnelle 

Un élément-clé pour changer de métier : être bien accompagné.e 
Trouver la bonne solution de financement peut paraître complexe. Pour être sûr.e de ne pas se tromper, le mieux est encore de se faire conseiller. Plusieurs opérateurs peuvent vous aiguiller : le service RH de votre entreprise, les conseils en insertion professionnelle, les cabinets d’outplacement, les organismes de formation… 

À l’Afpa, nous vous conseillons sur les opportunités d’emploi pour concevoir au mieux votre projet de reconversion. Ensemble, nous établissons rapidement votre projet de formation en vous orientant vers la solution de financement qui convient le mieux à votre situation.

Par Solene Grandclaude

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.