Insertion réussie pour une maison à Malakoff Architecture | 19.02.20

Partager sur :
L'agence Tectône réalise cette rénovation extension d'une maison de ville à Malakoff, en banlieue parisienne. Par le choix des matériaux et des formes découpées, le projet s'insère remarquablement dans le tissu urbain.

Un OVNI s'est posé dans le tissu urbain de Malakoff. Dans cette banlieue chic de Paris aux beaux immeubles en pierre de taille ou béton, l'agence Tectône a été sollicitée pour la rénovation et l'extension d'une maison existante. Nom du projet : la maison V.

 

Rien ne filtre depuis l'extérieur, sinon les biberons qui sèchent sur la paillasse de la cuisine. La commande consistait d'ailleurs à pouvoir accueillir, soit une famille, soit un groupe de jeunes travailleurs. La maison qui comprenait auparavant deux niveaux, s'est vue relever de deux étages supplémentaires, afin de pouvoir remplir cette fonction. Autour d'un escalier central, on compte donc après l'opération trois nouvelles chambres, une nouvelle salle de bain, un espace ouvert avec un séjour, une cuisine et une salle de jeu. De quoi largement satisfaire les attentes de chacun des occupants.

 

Design intérieur de la maison V ©Pierre L'Excellent

 

Une différence qui s'affirme

 

Retour en arrière. La maison existante était constituée d'une façade en brique et d'un toit de tuiles. Elle est bordée d'un côté par une avenue, de l'autre par une rue privée. Ce qui lui donne une orientation particulière, la plus petite façade regardant vers l'avenue.

 

Son voisin du numéro 32 doit se demander ce qui lui arrive. En effet, accolé à un petit immeuble en L empâté, le « nouveau 34 » de l'avenue Augustin Dumont a de quoi attiser la curiosité du quidam. Par sa forme tout d'abord, avec un angle cassé côté avenue et un léger dévers côté rue. Et par son aspect, d'un brun foncé légèrement patiné, bel effet dû à la couverture en panneaux de Viroc, un matériau composite constitué d'un mélange de particules de bois et de ciment.

 

Façade coté rue ©Pierre L'Excellent

 

Structurellement, l'extension est en acier, indépendante du bâtiment existant. La sous-structure en façade est construite en bois, avec des fenêtres en aluminum, et une isolation par l'extérieur. Le choix a été fait par l'agence Tectône de recouvrir aussi la partie existante avec les mêmes panneaux de Viroc, conférant à l'ensemble cohérence et harmonie. Le résultat, bien que rompant avec la relative monotonie du quartier, la maison V s'insère à sa façon dans une fabrique urbaine qui n'en attendait pas tant. Une belle réussite.

 

Laurent Perrin

Photo de une ©Pierre L'Excellent

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : le chantier de la discorde - Batiweb

Notre-Dame de Paris : le chantier de la discorde

Le 15 et 16 avril 2019, l’un des symbole de Paris partait en fumée sous l’oeil de touristes médusés et des Français, à la fois surpris par l’ampleur des fumées noires s’élevant dans le ciel, et tristes de voir s’effondrer la flèche de la cathédrale, bâtisse autrefois principal sujet de la plume de Victor Hugo, aujourd’hui au coeur d’une polémique des acteurs de la construction. La nouvelle dame, qui est la nôtre, sera t-elle d’acier ou de bois ?
La construction chanvre s’expose - Batiweb

La construction chanvre s’expose

Le 10 avril prochain, l’exposition « Construire en chanvre » sera inaugurée aux Récollets dans le 10e arrondissement de Paris. Porté par le Conseil Régional de l’Ordre des architectes d’Ile-de-France (CROAIF) et le Parc Naturel Régional du Gâtinais, l’événement sera l’occasion de vanter les avantages des matériaux biosourcés dans la construction et la rénovation et de valoriser les potentialités du développement de cette filière.
La construction du Grand Palais Ephémère a débuté - Batiweb

La construction du Grand Palais Ephémère a débuté

Le Grand Palais étant en en cours de rénovation, un monument temporaire viendra le remplacer pendant quatre ans, jusqu'à la fin des Jeux Olympiques de 2024. La conception de ce bâtiment imaginé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte a débuté en juillet dernier, et devrait s'achever début 2021.
A Noisy-le-Sec, Valero Gadan réalise un bel exploit ! - Batiweb

A Noisy-le-Sec, Valero Gadan réalise un bel exploit !

La reconstruction en site occupé du groupe scolaire Jean Renoir de Noisy-le-Sec est achevée. Un travail méticuleux pour une opération en deux temps que les architectes de l’agence parisienne Valero Gadan Architectes et associés ont mené avec tact. Finesse et détails soignés sont au rendez-vous.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter