Un industriel s’offre les talents des ingénieurs et des designers de demain.

Architecture | 15.06.04
Partager sur :
Un industriel s’offre les talents des ingénieurs et des designers de demain. - Batiweb
Dans le royaume de l’éphémère et du virtuel dans lequel nous vivons sur Internet, nous adorons ces histoires écrites dans la durée, et collant aux besoins concrets des consommateurs que nous sommes.
«Il était une fois, un industriel de Vendée, la société Altor Industrie et deux écoles de Nantes, l’une de commerce et l’autre de design, dont la rencontre avait donné naissance à une gamme de salle de bain Grand public conçue pour la rénovation…»
Dans le métier de l'industrie, il est fréquent de voir confier aux talents de demain, des grands projets qui permettent aux étudiants d'être confrontés à la réalité de leur métier. Les Junior's school fleurissent sur nos campus et deviennent même des pépinières pour les entreprises qui les consultent. La démarche d'Altor Industrie est intéressante car, c'est sans à priori des conclusions de l'étude, que Jacques Eloy, son Directeur Général a confié dans un premier temps à AUDENCIA, école de Management à Nantes, un cahier des charges portant sur 4 points : Quel produit (dimension, fonctionnalité, technicité), pour quel client (sociaux type), pour quelle distribution et sur quel réseau.

Le constat est étonnant… Un français sur 2 est propriétaire de son habitation principale ou de sa résidence secondaire et sur ce segment, 15% songent à créer une seconde salle de bain. Le produit idéal devra donc être à destination du grand public, sur de la rénovation, en vue de la création de la seconde salle de bain ou de l'aménagement d'un studio. De petite dimension et aux couleurs "bucoliques" (esprit cocooning ou japonisant), il devrait de plus, pouvoir être mis en place par des partenaires installateurs, rénovation tous corps d'état ou par des bricoleurs lourds.

Dans un second temps, ce résultat a été confié mi-avril, aux élèves de 2ème année de l'école de design de Nantes, (sur un cycle scolaire qui en comporte cinq), en vue de sortir une gamme de 3 types de salle de bains.

"La démarche d'un industriel qui vient à notre rencontre est avant tout une démarche tournée vers un design prospectif […]" explique Jean-Luc Barassard, le chargé des relations extérieures de l'école " Tout le problème d'un travail en design avec une entreprise est son cahier des charges, car il faut trouver l'ouverture entre la créativité et les contraintes […] Les préoccupations de l'industriel sont : "Est ce que je peux le faire, est ce que je peux le vendre". Et pour un designer, trop de contraintes n'entraînent qu'une illustration d'un produit et non sa prospective. […] Nous devons donc d'une part, prendre en compte le savoir faire de l'entreprise et son marché, mais d'autre part, trouver le levier sur lequel nous allons pouvoir agir, pour allier créativité et contraintes et donner naissance à un archétype de produit. Un projet innovant avec une définition claire et compréhensible qui sera transmis ensuite à un bureau d'étude, un service commercial, etc. […]"

Après un premier jet, découvert le 4 Mai, et " plutôt délire […] " dixit, Jacques Eloy, une seconde présentation, cette fois-ci " sur des produits plus circonstanciés […] " a été faite dès le 25 Mai. Ces projets ont de nouveau été travaillés pour être présentés, mardi 15 juin, à Altor Industrie. Un résultat de nouveau étonnant en 3 mois !!!
Le projet retenu devra passer maintenant par les bureaux d'études d'Altor Industrie, pour sa faisabilité avant son usinage. La gamme finie sera présentée en janvier 2005 à la presse et sur le marché, soit seulement un an après le lancement de la première étude.

En attendant de vous envoyer le faire part de naissance avec photos et spécificités techniques à l'appui, gageons en conclusion que "ces salles de bain, prêtes à poser vivront heureuses dans nos maisons et auront de nombreux modèles… ".

Affaire à suivre …

Pour en savoir plus : Altor Industrie à Clisson

Redacteur