Déjà plus de 2000 appels traités par « Info Logement Indigne » Collectivités territoriales | 28.10.19

Partager sur :
Un peu plus d’un mois après son lancement, la plateforme d’appel pour signaler un logement indigne a déjà reçu plus de 2000 appels, soit en moyenne 60 appels par jour. Les signalements ont notamment permis d’identifier des zones particulièrement concernées, à savoir des bassins d’emploi à forte densité de logements comme les Bouches-du-Rhône, Paris, ou encore le Nord. Le Ministère du Logement appelle maintenant à le médiatiser auprès du grand public.

Depuis son lancement le 16 septembre dernier, la plateforme « Info logement indigne » a déjà traité « plus de 2000 appels, soit 60 appels par jour », indique le Ministère de la Cohésion des territoires dans un communiqué publié ce lundi 28 octobre.

 

Certains départements particulièrement concernés

 

A l’échelle nationale, les trois agences départementales pour l’information sur le logement (ADIL) ayant reçu le plus de plaintes sont situées dans les Bouches-du-Rhône (167 appels), à Paris (134 appels) et dans le Nord (101 appels). Le Ministère du Logement souligne qu’il s’agit de trois grands bassins d’emploi et de zones à forte densité de logements, donc particulièrement concernées par le logement indigne.

 

Grâce à ces signalements, et à l’identification de phénomènes localisés dans certains territoires, les pouvoirs publics pourront notamment trouver des solutions adaptées.

 

Un plan pluriannuel de lutte contre l’habitat indigne sera d’ailleurs mis en place dans chaque département et fixera des objectifs prioritaires pour la période 2019-2021. Les principaux axes concerneront notamment le repérage des logements indignes et le renforcement de l’information au grand public,

 

Médiatiser le numéro d’appel auprès du grand public

 

D’un point de vue communicationnel, le ministère souligne l’importance de la médiatisation et de la démocratisation du numéro d’appel : « Un pic très net d’appels a été enregistré la première semaine, au moment de la médiatisation du numéro non surtaxé (prix d’un appel local). Ce phénomène démontre l’importance de faire connaître ce numéro au plus grand nombre, et en premier lieu au grand public », insiste-t-il dans son communiqué.

 

Pour rappel, en appelant le 0806 706 806, le locataire (ou le propriétaire) est mis en relation avec un spécialiste de l’agence départementale d’information sur le logement (ADIL) de son département, qui lui donne des conseils adaptés en fonction de son cas et de ses besoins.

 

En cas d’insalubrité avérée, notamment vérifiée grâce à une grille d’auto-évaluation, l’ADIL signale la situation à l’Agence régionale de santé (ARS) après accord de l’interlocuteur, qui sera ensuite rapidement informé de l’évolution du dossier.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Ipsos lance une enquête sur les Français et leur logement

Ipsos lance une enquête sur les Français et leur logement

Le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le Service de la Donnée et des Études Statistiques (Sdes) lancent, près de 7 ans après la dernière, une grande enquête sur les Français et leur logement. Des enquêteurs Ipsos interrogeront 70 000 ménages sur la part du logement dans leur budget, la qualité des équipements, ou encore les travaux effectués.
Connaître les loyers partout en France : le Ministère du Logement lance un partenariat inédit

Connaître les loyers partout en France : le Ministère du Logement lance un partenariat inédit

Le Ministère de la Cohésion des territoires annonce vouloir fournir un indicateur de loyer pour chaque commune de France. Dans ce contexte, il lance un partenariat d’un nouveau genre avec une équipe d’économistes, de grands acteurs du logement en ligne comme SeLoger, pap.fr, ou leboncoin, ainsi que le réseau d’agences immobilières Century21. Grâce à cette coopération, chacun pourra connaître les loyers pratiqués, ainsi que leur évolution, sur tout le territoire français.
Dans l'impasse, un maire fait appel aux dons pour construire l'école du village

Dans l'impasse, un maire fait appel aux dons pour construire l'école du village

Pour boucler le budget de la construction de son école, un village de Seine-et-Marne a décidé de s'en remettre à une plateforme de financement participatif en ligne, espérant récolter 40 000 euros en trois mois. Les particuliers qui donneront 20 euros seront cités sur la page Facebook de la ville, ceux qui donneront 100 euros assisteront à l'inauguration de l'école tandis qu'un don de 1 500 euros ouvre le droit de voir son nom gravé dans le préau de la future école.
Paris veut faire émerger l'urbanisme du futur

Paris veut faire émerger l'urbanisme du futur

La mairie de Paris souhaite impulser une nouvelle dynamique architecturale destinée à faire entrer la capitale dans le futur et l'innovation. Plus d'une dizaine de sites parisiens pourraient être vendus afin de réinventer complètement le concept d'habitat, de travail et de commerce. Pour la première phase de l’opération, ce sont 100 000 m² qui seraient ainsi concernés par cet appel à projets innovants lancé en automne

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter