La Picardie lance un nouveau dispositif pour rénover 2000 logements sur trois ans Collectivités territoriales | 11.07.14

Partager sur :
La région Picardie vient de lancer un nouveau dispositif, porté par la Régie du Service public de l'efficacité énergétique. Le « Picardie Pass Rénovation » se présente sous la forme d'un contrat pour accompagner les ménages dans la rénovation et l'isolation de leur logement et les aider à diminuer leur consommation d'énergie. La Picardie se lance pour objectif, à terme, de rénover 10 000 logements par an à partir de 2018.Explications.

Il s'agit d'une première en France, la région Picardie offre désormais la possibilité aux ménages d'entreprendre plus facilement des travaux de rénovation énergétique et d'isolation pour diminuer leur consommation d'énergie de 50 à 75 %.

Le « Picardie Pass rénovation » est un contrat qui permet à la Régie du Service Public de l'efficacité énergétique, créé en septembre 2013, d'effectuer et de financer les travaux pour le particulier.

« La nécessité d’améliorer l’efficacité énergétique des logements privés ne semble pas trouver de réponse adaptée parmi les dispositifs et systèmes d’aides mis en place au niveau national. L’offre proposée par Picardie Pass Rénovation apparaît comme une solution à la massification des opérations de rénovation thermique visée par le Schéma régional climat air énergie de Picardie », souligne la région dans un communiqué.

Concrètement, ce service comprend un accompagnement technique personnalisé couvrant toutes les étapes d’un projet de rénovation : l’information, le conseil personnalisé sur la rénovation énergétique, le diagnostic technique, la définition d’un programme de travaux d’économies d’énergie, la consultation des entreprises, le suivi du chantier, et enfin, le suivi et le conseil jusqu’à 5 ans après la réalisation des travaux.

Un redevance mesuelle pour rembouser les travaux

Le « Picardie Pass rénovation » permet aussi de financer les travaux de rénovation énergétique des abonnés, lesquels rembourseront une redevance équivalente aux économies réalisables sur leur facture d’énergie.

Les travaux qui seront effectués concernent l’isolation des murs des toitures, des planchers, le remplacement des fenêtres, une ventilation performante et ou le remplacement du chauffage. Le coût moyen des travaux s’élève à 30 000 € pour des maisons individuelles et 15 000 € pour des appartements.

Cette offre s’adresse à tous les propriétaires occupants ou bailleurs de logements individuels, sans conditions de ressources, ciblant en priorité les particuliers ne disposant pas d’une importante capacité de financement pour réaliser leurs travaux de rénovation.

Première expérimentation sur 2 000 logements

Cette expérimentation portera dans un premier temps sur 2 000 logements à rénover en trois ans, afin de tester et d'ajuster le concept sur plusieurs territoires en vue de le généraliser, à moyen terme.

Si les retours d'expérience s'avèrent positifs, la région se fixe pour objectif d'atteindre 10 000 rénovations par an à partir de 2018 avec, à la clé, la création de 33 emplois directs (régie régionale et structures locales) et 650 emplois dans le secteur du bâtiment.

En Picardie, les deux tiers du parc de 750 000 logements ont été construits avant 1975.

C.T
© Ingo Bartussek - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool - Batiweb

Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool

Rockwool a lancé, en novembre dernier, une nouvelle gamme d’isolants intitulée Rockplus, qui présente de nouvelles performances thermiques et acoustiques, ainsi qu’un meilleur confort de pose. L’occasion de faire le point sur le marché de la rénovation thermique et sur ces nouveaux produits innovants avec Matthieu Biens, directeur marketing et développement de Rockwool.
Pénurie de main d’œuvre, avenir incertain pour le CITE… Les obstacles à la rénovation sont encore (trop) nombreux !  - Batiweb

Pénurie de main d’œuvre, avenir incertain pour le CITE… Les obstacles à la rénovation sont encore (trop) nombreux !

Dans une tribune parue le 11 septembre dernier, Sylvain Bonnot, PDG de Myral, revient sur le lancement du dispositif FAIRE. S’il soutient l’initiative, il estime que les obstacles au plan de rénovation énergétique des logements sont encore nombreux. Il pointe notamment les difficultés de recrutement et le manque de visibilité quant au devenir du CITE. « Nous avons besoin de clarté », estime-t-il.
Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre - Batiweb

Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre

En juin dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, annonçait une remise à plat des aides à la rénovation énergétique des bâtiments. Il confirmait notamment la transformation du CITE en une aide « plus massive ». Deux mois plus tard, où en est-on ? Le montant de la prime, les modalités d’attribution et le périmètre des travaux font l’objet d’une concertation, précise le ministère de la transition écologique. Il faudra donc encore patienter pour connaître les contours du nouveau dispositif.
Un MOOC manqué ? 7 de réédités ! - Batiweb

Un MOOC manqué ? 7 de réédités !

Si les salariés, et notamment les artisans du BTP reprennent le travail, certains souhaitent continuer à se former pour acquérir de nouvelles compétences et obtenir de nouveaux projets de construction et de rénovations grâce à cela. Comme promis au début du confinement, la plateforme MOOC Bâtiment durable réédite certaines de ses formations.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter