Le chantier "symbole" de la halle Pajol

Collectivités territoriales | 13.09.07
Partager sur :
Le chantier "symbole" de la halle Pajol - Batiweb
Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, en visite mercredi sur le chantier de la halle Pajol (XVIIIe arrondissement) où doit être installée "la plus grande" centrale photovoltaïque urbaine de France, a vanté un "symbole" de sa politique de développement durable.
3.300 m2 de panneaux solaires photovoltaïques doivent être installés sur les toits de la halle Pajol, datant de 1926 et en cours de réhabilitation.
Ces panneaux doivent permettre de produire 380 MWh/an, soit la consommation d'électricité annuelle des équipements de la halle. Selon la mairie, il s'agit du "projet solaire situé en centre-ville le plus ambitieux" en France.

Ce projet est "un symbole auquel je tiens", a déclaré le maire, accompagné notamment de ses adjoints Anne Hidalgo, Jean-Pierre Caffet, Yves Contassot et Christian Sautter, du maire du XVIIIe Daniel Vaillant et de Georges Sarre, président de la société d'économie mixte Semaest. M. Delanoë a mis en avant "l'ambition de qualité de vie, de développement durable, mais aussi une exigence gestionnaire et solidaire". L'investissement, d'un coût de 2,5 millions d'euros, doit être fait par "un opérateur privé" qui louera le toit de la halle et revendra l'électricité sur le marché.

M. Delanoë a estimé qu'il fallait confier la production d'électricité à "ceux qui ont la compétence", tout en promettant que l'appel d'offres et le cahier des charges seraient "exigeants" et la concurrence "forte". Interrogé, M. Contassot, adjoint Vert à l'environnement, a estimé qu'"il y a d'autres solutions" que de faire appel à un opérateur privé. Sur la ZAC Pajol en cours de réhabilitation doivent également être mis en place, entre 2009 et 2012, un collège, un IUT, une auberge de jeunesse, des commerces, une salle de spectacle, une bibliothèque municipale, ainsi qu'un jardin couvert.

En outre un pôle d'activités et un centre sportif seront construits.

Redacteur