Fermer

« Chantier responsable » lance un second AMI

Après un premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en 2021 à sa création, la démarche « Chantier responsable » en lance un second ce mercredi 16 février. L’initiative, lancée par les FFB franciliennes et l’ARTED, avec le soutien de l’Ademe, tend ainsi à accompagner de nouveau 10 chantiers sur des enjeux d’éco-responsabilité : qualité, sécurité, gestion des déchets et réduction des nuisances.
Publié le 16 février 2022

Partager : 

« Chantier responsable » lance un second AMI - Batiweb

La démarche « Chantier responsable » en a fait du chemin, depuis sa création en mars 2021.

Initié par la FFB Grand Paris Île-de-France, la FFB région IDF (78, 91, 95), la FFB Île-de-France Est et l’Association Régionale de Traitement et d’Élimination des Déchets (ARTED), avec le soutien de l’Agence de la Transition Écologique (ADEME), le dispositif comptait déjà huit projets signataires en juillet dernier.

Huit chantiers retenus dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI). Les maîtres d’ouvrage (promoteurs, bailleurs sociaux, collectivités territoriales...) bénéficient de l’accompagnement des différentes structures sur une gestion éco-responsable leur chantier, et ce sur toute sa durée.

Ce mercredi 16 février, « Chantier responsable » remet le couvert avec un second AMI, visant à engager dix maîtres d’ouvrage.

La sécurité, les déchets, les nuisances et la qualité en priorité de la démarche

 

Qu’il travaille sur une opération de construction neuve, réhabilitation, ou de rénovation d’un bâtiment, tout maître d’ouvrage peut déposer sa candidature au second AMI.

Les seules conditions ? Que ladite opération se déroule dans l’un des huit départements d’Île-de-France et mais qu’elle traduise une volonté d’une gestion éco-responsable. Gestion éco-responsable sur laquelle les FFB d’Île-de-France, l’ARTED et l’ADEME tendent à accompagner.

C’est ainsi que « Chantier responsable » propose divers outils d’accompagnement méthodologiques et techniques, déployés sur quatre enjeux : « améliorer la tenue et la sécurité des chantiers », « réduire les nuisances » « assurer la qualité » de l’ouvrage, mais aussi « optimiser la gestion des déchets ». Une priorité dont l’urgence s’affirme face à l’application en janvier de la RE2020 et celle de la future REP bâtiment, voulant accompagner la réduction de l’empreinte carbone de la construction.

« Le secteur du Bâtiment est en constante évolution et de nouvelles compétences en matière environnementale sont recherchées par nos entreprises. Cette démarche permet ainsi de bénéficier d’un véritable progrès environnemental, d’une montée en compétence grâce aux suivis de chantiers par les référents de nos fédérations et d’un gain économique grâce à la mise en œuvre de bonnes pratiques, tout au long du projet », soutiennent les FFB franciliennes.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page dédiée du site « Chantier responsable ».

 

Virginie Kroun
Photo de Une : Adobe Stock 
 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

L’état de la géothermie en France

L’état de la géothermie en France, la première étude transversale menée de la sorte par l’AFPG, sera dévoilé à l’occasion de l’édition 2012 des Journées de la Géothermie dont l’ADEME est partenaire et...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.