La population et la protection de l'environnement

Développement durable | 09.01.08
Partager sur :
La population et la protection de l'environnement  - Batiweb
Plus la prise de conscience du public sera grande, plus la campagne de protection et d'action pour préserver l'environnement sera active. Cela signifierait également un niveau de satisfaction du public plus faible avec l'état des affaires environnementales.

Ce sont les principaux résultats issus d'un sondage national réalisé par l'Association de la culture de promotion de l'environnement de Chine, sous l'égide de l'Administration d'Etat de la Protection de l'environnement.
La prise de conscience du public et les démarches visant à protéger l'environnement sont nécessaires de façon urgente afin d'améliorer un environnement en détérioration ont montré les résultats du sondage, dans lesquels la prise de conscience du public sur la protection de l'environnement était de 42,1%, l'action du public sur la protection de l'environnement de 36,6% et la satisfaction du public de 44,7%.
"Les trois indices majeures sont faibles," a déclaré le secrétaire général de l'association Wang Panpu le jour de publication de l'étude le 7 janvier 2008. Cela exprime également la préoccupation au sujet de l'extension de l'implication du public dans la protection de l'environnement.
Le fait que seulement 13% des sondés pensent jouer un rôle important dans la protection de l'environnement suscite de réelles inquiétudes. L'étude conclue que les initiatives du public ne sont pas importantes car à peu près la moitié des sondés ne pensent pas avoir contribués de façon substantielle dans l'amélioration de la situation de l'environnement. Cela signifie que le pays a échoué dans sa campagne de prise de conscience du public envers la protection de l'environnement.
Le sondage est réalisé chaque année depuis 2005. Mais c'est la première fois qu'il couvre l'ensemble des 31 capitales des provinces et régions autonomes continentales, et qu'il est réalisé auprès d'un panel de plus de 9 000 personnes.
La prise de conscience du public à Beijing, est, par exemple, la troisième sur la liste, avec l'action qui détient la première place. Les résidents de Jinan et de Lanzhou dans les provinces du Shandong et Gansu respectivement, sont les citoyens les plus préoccupés au sujet de l'environnement, suivis par ceux de Beijing. D'ailleurs Jinan et Lanzhou font partie des villes les plus polluées du pays.
Le sondage, qui se focalisait sur le mode de subsistance des gens, a montré que la pollution de l'environnement ébranlent la vie quotidienne des gens, de la nourriture et vêtement au logement et transport.
Plus de 60% des sondés étaient inquiets qu'une situation environnementale en détérioration pourrait avoir des répercussions sur la sécurité des produits alimentaires, faisant de ce dernier de loin la plus grande préoccupation du public. Environ 40% des sondés perçoivent les matériaux de décorations intérieures comme dangereux pour la santé. 40% autres considèrent les matériaux des vêtements comme dangereux pour la santé. L'eau est également une préoccupation première : plus de 30% des sondés pensent que c'est la plus grande conséquences des dégâts environnementaux, 20% ne sont pas satisfaits de la qualité de l'eau desservie dans les zones résidentielles, 20% autres étaient mal à l'aise à l'idée de boire de l'eau des lieux publics.
Inversement, le sondage a montré que la prise de conscience du public sur les problèmes d'eau était faible et devait être améliorée. Environ 60% des sondés, par exemple, ne savent pas ce qui a provoqué l'irruption de l'algue dans le lac Taihu l'été dernier, et plus de 50% ne savent pas qu'environ 70% des principales rivières du pays étaient polluées et que l'ensemble des ruissellement d'eau qui traversent les zones urbaines étaient dangereux pour la santé.
La faible prise de conscience du public est particulièrement étonnante lorsqu'on sait que 26% des sondés ont répondus qu'ils souffraient à cause de la sérieuse pollution de l'environnement.
Le vice-ministre du SEPA, Pan Yue, a démenti le problème en expliquant que : "Puisque la pollution de l'environnement constitue une menace croissante pour la santé de l'être humain, la protection de l'environnement est devenue une synonyme de protection des droits de l'homme. La participation du public est l'élément le plus important dans la campagne écologique du pays.
Comment utiliser le pouvoir public pour améliorer la situation environnementale est une question majeure pour le gouvernement cette année.
Certaines des autres conclusions importantes du sondage sont :
- 66.9% des sondés pensent que le pays fait face à un sérieux problème environnemental.
- Seulement 2,7% ne considèrent pas la pollution de l'environnement comme une sérieuse menace.
- 73,1% soutiennent que le PIB vert montre l'étendue des dommages environnementaux provoqués par la croissance économique. Et plus de 73% espèrent que le PIB vert, publié seulement pour 2004, se poursuivra.
- 44% pensent que les rendements économiques à court terme constituent la principale raison à la détérioration de l'environnement, et 58% disent que les industries paient attention seulement à leur épanouissement économique et ne tiennent pas compte de l'environnement.
- 80% reconnaissent les actions du gouvernement pour protéger l'environnement.
- Plus de 64% pensent que le gouvernement central considère les questions environnementales de façon "sérieuse" ou "relativement sérieuse".
- 44% conviennent (et 37% conviennent à un certain degrés) que les prêts bancaires devraient être accordés aux compagnies qui garantissent ne provoquer aucun dégâts dans l'environnement.
Redacteur