Wattway, la route solaire capable de produire de l’électricité Développement durable | 13.10.15

Partager sur :
Colas, filiale de Bouygues spécialisée dans l'entretien des infrastructures routières, a développé en partenariat avec l’Institut National de l’Énergie Solaire (INES) un concept de revêtement routier photovoltaïque, Wattway, qu’il s’apprête à commercialiser. Cette innovation introduit une rupture technologique majeure, qui s’intègre dans les projets de route intelligente et de « smart city ».
Fruit de cinq années de R&D, cette innovation majeure, présentée au salon World Efficiency de Paris, donne à la route une nouvelle fonction unique au monde : la production d’électricité. Cette prouesse technique inédite, protégée par deux brevets, est possible grâce aux dalles Wattway qui comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche. Chaque dalle comprend des cellules de 15 cm de côté constituant une très fine feuille de silicium polycristallin qui transforme l’énergie solaire en électricité.

Ce « sandwich » composite est également conçu pour s’adapter aux dilatations thermiques de la chaussée. Quant à la surface au contact des roues des véhicules, elle est traitée pour fournir une adhérence équivalente à celle des enrobés routiers traditionnels. Dans ce mille-feuille parfaitement étanche, l’architecture électrique est conçue de manière à éviter que la panne d’une seule cellule mette tout le panneau hors circuit. Les raccordements électriques peuvent être intégrés sur les côtés des voies de circulation, dans les caniveaux ou dans de petites goulottes intégrées aux panneaux. Enfin, des disjoncteurs électroniques assurent la sécurité du dispositif.

Développer les routes "intelligentes"

Les dalles sont capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds. Très fines (quelques millimètres d’épaisseur) et pourtant résistantes, les dalles Wattway sont posées et collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil. Le procédé Wattway utilise les infrastructures déjà existantes : pas besoin de détruire pour reconstruire.

« Notre procédé Wattway est aujourd’hui sans équivalent dans le monde. La route solaire participe au défi de la transition énergétique et constitue une brique essentielle de la smart city » explique Hervé Le Bouc, à la tête de Colas depuis 2007. Wattway a vocation à alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways, mais aussi les logements, les bureaux, etc. Par exemple, 20 m² de chaussée Wattway suffisent à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage), et, grâce à 1 km linéaire de route équipée de dalles Wattway, il est possible d’éclairer une ville de 5 000 habitants selon l’ADEME.


Dans une perspective de route intelligente et communicante, on peut imaginer également un rechargement des véhicules électriques par le biais de la technologie de l’induction. Le développement massif de capteurs permet d’avoir en temps réel des informations sur l’état du trafic, de gérer celui-ci de façon dynamique et de mettre en place des systèmes d’autodiagnostic de la chaussée.Cette innovation est déjà passée du stade du prototype à celui de l’industrialisation.

Produire de l'énergie en zone isolée

Aujourd’hui réalisée par le FabLab de l’INES, la fabrication des panneaux photovoltaïques passera au stade industriel dans un avenir proche. À ce stade préindustriel, Wattway est proposé, pour des sites pilotes de 20 m² à 100 m², à des partenaires publics (collectivités locales) et privés (entreprises). À terme, la technologie Wattway sera commercialisée autour de 6 €/wattcrête.

Dans les zones urbaines, Wattway représente une solution pour les « smart cities ». Cette technologie solaire de rupture apportera, en effet, une énergie renouvelable au plus près des lieux où la consommation d’électricité est la plus élevée et où la demande est en croissance constante. Dans les régions isolées, où la faible densité de population rend les coûts de raccordement au réseau électrique prohibitifs, la route solaire permettra de créer des infrastructures de production d’énergie locales et pérennes, en circuit court.

B.P
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le déploiement de routes solaires confirmé - Batiweb

Le déploiement de routes solaires confirmé

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a réaffirmé le déploiement en France de routes solaires, équipées de dalles produisant de l’énergie et résistant au trafic routier. L’objectif serait de voir fleurir 1 000 kilomètres de ces routes à énergie renouvelable dans les cinq prochaines années. Détails.
La smart connexion, clé de l’insertion optimisée du photovoltaïque au réseau - Batiweb

La smart connexion, clé de l’insertion optimisée du photovoltaïque au réseau

Le deuxième colloque sur l’intégration du photovoltaïque (PV) au réseau organisé par Enerplan le 10 septembre dernier, a rassemblé quelques 80 participants. Ces derniers ont échangé sur la possible et nécessaire optimisation de l’insertion du PV dans le réseau de distribution d’électricité, afin de répondre au défi de la transition énergétique. Il en ressort que l’accélération de la «smart connexion», fera évoluer les pratiques et pourra transformer le potentiel industriel français en création de valeur.
26% de la consommation électrique issue des EnR - Batiweb

26% de la consommation électrique issue des EnR

Bonne nouvelle du côté de l’électricité renouvelable ! En effet, au deuxième trimestre 2016, 26% de la consommation électrique nationale était issue des EnR. Ainsi, le parc de production d’électrique renouvelable voyait sa puissance atteindre les 44 750 MWA à fin juin 2016. Des chiffres prometteurs en vue de l’objectif 2018 fixé par la Programmation pluriannuelle des investissements (PPI).
A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants - Batiweb

A Grenoble, le projet ABC propose l’autoconsommation collective à ses futurs habitants

C’est une première à Grenoble : mené par Bouygues Construction et Linkcity en partenariat avec Suez, Grenoble Habitat et Valode et Pistre architectes, le projet ABC comprendra 62 logements qui seront alimentés en énergie par 3 centrales photovoltaïques installées sur le toit des bâtiments. Ces dernières viennent tout juste d’être posées par GEG ENeR, qui propose une expérimentation d’autoconsommation collective aux futurs habitants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter